Investir sur l’action Safran SA (EPA:SAF): Combien d’actions les institutions possèdent-elles ?

Publié le 27 octobre 2021, 10:35

Si vous voulez savoir qui contrôle réellement Safran SA (EPA:SAF), alors vous devrez examiner la composition de son registre d’actions. Les institutions détiennent souvent des actions dans les grandes entreprises, et nous nous attendons à ce que les initiés détiennent un pourcentage important des petites entreprises. Les entreprises qui ont été privatisées ont tendance à avoir un faible taux de participation des initiés.

#1 DEGIRO : le meilleur broker pour trader en Bourse

✔️ Accès à plus de 50 places boursières internationales

✔️ Les commissions les plus faibles du marché

✔️ Pas de minimum de dépôt requis ni frais d’inscription

✔️ Un centre d’aide détaillé et un support client de qualité

67% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Safran a une capitalisation boursière de 48 milliards d’euros, c’est donc une entreprise trop importante pour passer sous le radar. Nous nous attendons à ce que des institutions et des investisseurs particuliers détiennent une partie de la société. Dans le graphique ci-dessous, nous pouvons voir que les institutions sont visibles sur le registre des actions. Nous pouvons zoomer sur les différents groupes de propriétaires, pour en savoir plus sur Safran.

Que nous apprend l’actionnariat institutionnel sur Safran ?

Les institutions se mesurent généralement à un indice de référence lorsqu’elles rendent compte à leurs propres investisseurs. Elles deviennent donc souvent plus enthousiastes à l’égard d’une action lorsqu’elle est incluse dans un indice majeur. On peut s’attendre à ce que la plupart des sociétés comptent quelques institutions dans leur registre, surtout si elles sont en pleine croissance.

Nous pouvons voir que Safran a des investisseurs institutionnels et qu’ils détiennent une bonne partie des actions de la société. Cela suggère une certaine crédibilité parmi les investisseurs professionnels. Mais nous ne pouvons pas nous fier à ce seul fait, car les institutions font parfois de mauvais investissements, comme tout le monde. Lorsque plusieurs institutions détiennent une action, il y a toujours un risque qu’elles participent à une « opération groupée ». Lorsqu’une telle transaction tourne mal, plusieurs parties peuvent se faire concurrence pour vendre rapidement les actions. Ce risque est plus élevé dans une société sans historique de croissance. Vous pouvez consulter les bénéfices et les revenus historiques de Safran ci-dessous, mais n’oubliez pas que l’histoire ne s’arrête jamais là.

En lien avec cet article :  Burger King offre-t-il vraiment du bitcoin, de l'ethereum et du dogecoin ?

Safran n’est pas détenu par des fonds spéculatifs. Le premier actionnaire de la société est la France, avec une participation de 11%. Capital Research and Management Company est le deuxième plus grand actionnaire avec 9,0 % des actions ordinaires, et Natixis Investment Managers International détient environ 7,3 % des actions de la société.

En regardant le registre des actionnaires, nous pouvons voir que 50% de la propriété est contrôlée par les 21 premiers actionnaires, ce qui signifie qu’aucun actionnaire n’a une participation majoritaire dans la propriété.

La recherche de l’actionnariat institutionnel est un bon moyen d’évaluer et de filtrer la performance attendue d’une action. On peut faire de même en étudiant le sentiment des analystes. Il y a un nombre raisonnable d’analystes qui couvrent le titre, il pourrait donc être utile de connaître leur opinion globale sur l’avenir.

Propriété des initiés de Safran

Si la définition précise d’un initié peut être subjective, presque tout le monde considère que les membres du conseil d’administration sont des initiés. La direction de l’entreprise répond au conseil d’administration et ce dernier doit représenter les intérêts des actionnaires. Il arrive notamment que des cadres supérieurs siègent eux-mêmes au conseil d’administration.

L’actionnariat d’initiés est positif lorsqu’il indique que les dirigeants pensent comme les véritables propriétaires de l’entreprise. Cependant, un taux élevé d’actionnariat interne peut également donner un pouvoir immense à un petit groupe au sein de l’entreprise. Cela peut être négatif dans certaines circonstances.

Nos données les plus récentes indiquent que les initiés possèdent moins de 1% de Safran SA. Il s’agit d’une très grande entreprise, il serait donc surprenant que les initiés possèdent une grande partie de la société. Bien que leur participation s’élève à moins de 1%, nous pouvons constater que les membres du conseil d’administration possèdent collectivement 34 millions d’euros d’actions (aux prix actuels). Il est toujours bon de voir au moins une partie de la propriété des initiés, mais il serait peut-être bon de vérifier si ces initiés ont vendu.

En lien avec cet article :  Bug Coinbase : Pourquoi le prix du Dogecoin et de Solana ont-ils explosé ?

Propriété du grand public

Avec une participation de 42%, le grand public a un certain degré d’influence sur Safran. Bien que ce groupe ne puisse pas nécessairement prendre les décisions, il peut certainement avoir une influence réelle sur la façon dont la société est gérée.

 

Olivier Baron