Investir en SCPI : quels sont les risques ?

La SCPI (Société civile de placement immobilier) est un moyen d’investir dans l’immobilier locatif, notamment dans les immeubles (bureaux, murs de magasins, hôtels, etc.). Ce placement apporte à l’investisseur des rendements potentiellement élevés et d’une liquidité très intéressante. Néanmoins, comme tout investissement, la prise de risque est nécessaire.

La diminution des rendements locatifs

Chaque mois, un investisseur en SCPI profite d’un rendement locatif à la hauteur de son investissement. En effet, cette option est très rentable, largement compétitive avec les rendements de l’immobilier locatif direct. Elle présente un rendement d’environ 5 % par an, un taux supérieur par rapport aux autres placements.

Si la plupart du temps, le rendement locatif prend la forme d’un loyer perçu chaque mois, dans le cadre d’un SCPI, l’investisseur est rémunéré par le biais de dividendes. Le gain dépend notamment du nombre de biens mis en location. Ainsi, si le montant des dividendes n’est pas certain, à cause de vacances locatives par exemple, cela peut provoquer une baisse du rendement jusqu’à 3 %. Cependant, afin de contrer cette éventuelle chute, il faut diversifier les investissements (zone géographique, types de locataires, immeubles, etc.).


Le risque de liquidité

Acheter des parts de SCPI s’avère facile. Pourtant, la revente est toute une autre histoire. L’un des risques récurrents en SCPI est la mauvaise compréhension de la notion de liquidité. En effet, lors de l’achat des parts de SCPI, un prix de souscription avec l’ensemble des frais doit être payé. Cela oscille entre 8 et 10 %. Ce qui veut dire qu’en cas de revente des parts, il est tout à fait possible de perdre ce 8 à 10 %. Cet investissement demande donc un certain temps pour rentabiliser.

De même, la revente des parts de SCPI ne peut être effectuée qu’avec un associé qui est déjà dans la société civile ou un investisseur qui souhaite se lancer. De plus, le délai de récupération des fonds peut s’étendre sur plusieurs mois, voire plusieurs années. Sur ce, il faut rester attentif à la liquidité avant d’investir en SCPI.

Germain
Contact
En lien avec cet article :  SCPI : Voici les meilleurs conseils pour faire le bon choix et partir du bon pied

Written by Germain

Germain est Diplômé en Communication journalistique, a suivi deux années d'études philosophiques et a occupé le poste de rédacteur en chef d'une revue semestrielle locale. Il a commencé la rédaction web en juillet 2018, étant actuellement chef de projet et formateur dans ce domaine.