Gamme de poids santé et d'IMC pour les aînés


est un indicateur clé de la santé globale. Les lignes directrices recommandent que tous les adultes maintiennent un IMC entre 18 et 25; Un IMC supérieur à 25 indique une surcharge pondérale, tandis qu'un sur 30 indique une surcharge. Cependant, il est possible que quelques kilos en trop ne soient pas aussi nocifs pour les personnes de plus de 65 ans que pour les plus jeunes. insuffisance pondérale est plus une préoccupation pour les personnes âgées.

Comment l'IMC affecte les aînés

L'IMC est calculé en divisant votre poids en kilogrammes par votre taille en mètres carrés. Si vous préférez, de nombreux calculateurs et graphiques en ligne peuvent vous aider à déterminer votre IMC en fonction de mesures standard (pouces, livres).

Un IMC élevé, comme les maladies cardiaques, l'hypertension, le diabète et les maladies vasculaires, comporte des risques accrus pour la santé et s'applique à tous les groupes d'âge. Cela dit, des relations entre l'IMC et les facteurs de santé chez les personnes âgées en particulier ont amené certains experts, notamment, à suggérer qu'il pourrait être avantageux pour les personnes âgées de maintenir un IMC entre 25 et 27 au lieu de moins de 25.

Danger de faible poids corporel

L'une des plus grandes études visant à déterminer l'impact de l'IMC sur la santé des personnes âgées a été publiée en 2014 dans . Les chercheurs ont recueilli des données sur l'IMC provenant de 32 études comprenant 197 940 participants adultes (tous âgés de plus de 65 ans) suivis pendant au moins cinq ans.

Contrairement aux idées reçues, les preuves suggèrent maintenant que, pour les adultes de plus de 65 ans, être insuffisance pondérale augmente le risque de décès, mais pas le surpoids.

En fait, plusieurs études ont révélé que le poids insuffisant à 65 ans était lié à une mauvaise santé et à une espérance de vie plus courte. L’embonpoint ou l’obésité à 65 ans n’était que rarement lié à une dégradation de la santé ou à une espérance de vie inférieure à celle des personnes ayant un poids santé à 65 ans.

Il est intéressant de noter que parfois, les participants à l’étude en surpoids et obèses avaient de meilleurs résultats en matière de santé, mais cette tendance n’était pas assez forte pour recommander aux adultes plus âgés de devenir délibérément en surpoids ou obèses.

Les facteurs de qualité de vie liés à la santé, tels que le fonctionnement social, la santé émotionnelle et la douleur, ne sont pas aggravés par un IMC plus élevé chez les personnes âgées, qui a recueilli des données basées sur des entretiens avec 542 personnes âgées en moyenne de 74 ans.

De plus, des recherches suggèrent qu'éviter un faible IMC est associé à une plus grande indépendance et qu'un IMC relativement élevé ne risque pas de nuire à l'indépendance des personnes âgées. En fait, une étude publiée dans le a révélé que les adultes plus âgés avec un IMC supérieur à 30 ne subissaient pas de diminution des activités de la vie quotidienne.

Risques pour la santé et défis

Bien que ces données soient intéressantes, ce n'est pas une approbation pour ignorer les kilos en trop. Nous savons indiscutablement que l'excès de poids aggrave un certain nombre de problèmes de santé chroniques, et la science continue à être cohérente à ce sujet. Ceux-ci comprennent les maladies cardiaques, l'hypertension artérielle, le diabète, les maladies de la vésicule biliaire, l'arthrose, la goutte et les troubles respiratoires tels que l'apnée du sommeil, pour n'en nommer que quelques-uns.

L’impact du faible poids sur le vieillissement et la gestion des maladies chroniques est tout aussi préoccupant.

À ce jour, il n’ya pas de recommandations officielles sur la fourchette de poids ou l’IMC idéale pour les personnes de plus de 65 ans. Ce qui est conseillé, c’est que tout soit mis en œuvre pour que les personnes âgées ne maigrissent pas à la suite d’une maladie ou d’une mauvaise alimentation .

Et, cela peut être difficile étant donné que les troubles chroniques sont associés à une nutrition altérée. De nombreuses affections, telles que les maladies neurologiques et neurologiques, peuvent entraîner des problèmes empêchant les adultes plus âgés de se nourrir suffisamment, ce qui se traduit par un faible IMC, souvent pour la première fois de leur vie.

L'insuffisance pondérale augmente le risque de développer de graves problèmes de santé et diminue vos chances de guérison après une maladie. Par exemple, leur prix est pire que celui de leurs homologues en surpoids ou de poids moyen.

À partir des données, nous ne savons pas quels sont les modèles de poids idéaux pour la longévité, mais nous avons appris, grâce à l’étude de personnes ayant atteint l’âge de 100 ans, qu’un poids sain semble être un facteur important.

Objectifs de maintien du poids

En ce qui concerne votre propre santé, vous devriez travailler avec votre médecin pour vous fixer le bon objectif. Malgré les graphiques et les calculatrices, l'IMC cible n'est pas le même pour tout le monde et il peut être nécessaire de prendre en compte des considérations supplémentaires. Si vous êtes diabétique, par exemple, une perte de poids peut être recommandée, alors que l'on peut vous conseiller d'augmenter votre apport nutritionnel si vous souffrez d'une maladie telle que l'anémie.

En vieillissant, des problèmes de santé, des modifications de votre niveau d'activité physique, des médicaments et des modifications de votre métabolisme peuvent rendre plus difficile l'adaptation à votre IMC cible. Vous aurez peut-être besoin de l'aide d'un nutritionniste, qui pourra vous guider avec des objectifs tels que les objectifs caloriques et si vous devez prendre des suppléments de vitamines et de minéraux.

Ce qui est tout aussi important est de savoir quand une perte de poids se produit et de prendre des mesures pour la corriger avant qu'elle ne devienne significative. La perte de poids n'est pas considérée comme inévitable chez les personnes âgées. cela peut suggérer que vous n'atteignez pas les objectifs diététiques idéaux pour votre âge ou un problème de santé qui nécessite une enquête. Une action rapide est la clé.

Conseils de gain de poids pour les aînés et les personnes âgées

  • Intégrez au régime des aliments riches en calories et en volume, notamment des noix, du beurre de noix, des avocats, des fruits séchés, des grains entiers, des pâtes, du chocolat, du fromage et des produits laitiers gras.
  • Mangez cinq à six petits repas par jour plutôt que les trois repas traditionnels.
  • Assurez un à 1 gramme par kilogramme par jour.
  • Arrosez les aliments qui fournissent 887 calories par 100 grammes.
  • Préparez des mets riches en calories, tels que des soupes et des ragoûts, en quantités importantes, pour qu'ils soient toujours à portée de main.
  • Discutez avec votre médecin des suppléments nutritionnels appropriés.