Pourquoi le jeu FIFA 22 pourrait-il être le dernier à porter ce nom ?

Publié le 27 octobre 2021, 16:31

La saga d’EA Sports la plus attendue des fans de football tous les ans s’apprête à peut-être changer de nom dès sa prochaine édition. Le titre FIFA, l’un des plus célèbres jeux vidéo du monde, devrait vivre durant la saison 2021-2022 sa dernière année sous ce nom symboliquement lié à la plus grande instance du football mondial. Quelles sont les raisons de ce divorce probable ?

FIFA, un nom gravé dans l’histoire

C’est l’un des achats incontournables de la rentrée pour tous les gamers amateurs de ballon rond. Cette histoire d’amour dure depuis presque 30 ans. La série à succès a commencé en 1993, avec la première édition nommée « FIFA International Soccer », publiée par Electronic Arts pour les consoles Sega Mega Drive/Genesis. Le succès a été immédiat, notamment à la veille de la Coupe du monde 1994 organisée aux Etats-Unis par la plus grande instance du football mondial, la FIFA (Fédération Internationale de Football Association). Depuis, le titre d’EA Sports est devenu la franchise de jeux vidéo la plus vendue de l’histoire (presque 325 millions de copies au total), dérivée en 18 langues différentes et disponible dans plus d’une cinquantaine de pays aux quatre coins du monde.

En dehors de son gameplay impressionnant qui fait plus ou moins l’unanimité et des graphiques qui évoluent année après année pour gagner en réalisme, l’aspect qui a réellement permis à EA Sports de sortir du lot face à ses concurrents (comme Pro Evolution Soccer de Konami, par exemple), est ce partenariat officiel avec la fédération internationale. Cet accord a permis au jeu de pouvoir proposer à ses adeptes de se plonger au cœur même des grandes compétitions qu’ils vivent devant leur télévision comme la Coupe du monde de la FIFA ou l’Euro organisé par l’UEFA. Les manettes en mains, les gamers peuvent ainsi réaliser des rêves fous avec leurs équipes favorites, comme par exemple permettre à Manchester United de soulever 14 ans plus tard sa 4ème Ligue des Champions, alors que la cote de victoire finale du club est de 11 seulement cette saison sur le site Betway de paris football en ligne (chiffre du 19 octobre). Contre toute attente, c’est malheureusement cette valeur ajoutée qui permet aux supporters et aux fans de football de se plonger pleinement dans leur sport favori qui va peut-être disparaître dès l’année prochaine.

En lien avec cet article :  Peaky Blinders : enfin une date de sortie Netflix pour la saison 6 ?

EA Sports vs FIFA : les raisons du désaccord

Dans un communiqué officiel de la FIFA publié le 15 octobre dernier, l’instance a annoncé plusieurs de ses ambitions à venir visant à consolider sa présence dans le milieu de l’eSport et des jeux vidéo en général. Pour celà, la fédération a affirmé qu’un seul acteur ne devrait pas disposer de tous les droits, et que les cartes devraient être redistribuées pour permettre d’inclure plus de parties prenantes. En lisant entre les lignes, cela signifie que la FIFA ne veut plus qu’EA Sports dispose de l’exclusivité des droits par rapport à ses concurrents dans le milieu des jeux vidéo. La FIFA a d’ailleurs annoncé que plusieurs entreprises et développeurs de différents milieux technologiques avaient déjà lancé des projets qu’elle estimait intéressants et assez compétitifs pour permettre à la fédération de renforcer sa présence et consolider son image sur ce marché en pleine croissance.

Ce communiqué arrive à point nommé alors que la FIFA est en cours de négociation avec EA Sports. Ce dernier souhaite étendre le contrat d’exclusivité permettant au jeu d’être le seul à utiliser son nom et celui de ses compétitions durant les quatre années à venir. Si l’accord n’aboutit pas, la franchise devra sûrement changer de nom dès l’année prochaine. Le nouveau titre probable qui ressort devrait être « EA Sports FC ». Comme l’a annoncé le site Xbox Squad, cette marque a d’ailleurs été déposée par Electronic Arts au début du mois d’octobre, voulant anticiper les probables changements à venir.

Sorti officiellement le 1er octobre 2021 avec, pour la deuxième année consécutive, l’attaquant français du Paris Saint-Germain, Kylian Mbappé en couverture, le jeu FIFA 22 pourrait donc bien être le dernier à porter le nom de la fédération internationale de football. A moins qu’un accord ne soit rapidement trouvé entre les deux parties dans les semaines ou les mois à venir.

Manon Delange