Film blog: Ce sont les 10 comédies françaises les plus drôles de tous les temps?

Film blog: Ce sont les 10 comédies françaises les plus drôles de tous les temps?
4.6 (91.82%) 22 votes


1. Le Prénom (Ce qui est dans un nom, 2012)

Vincent et sa femme enceinte Anna sont invités à dîner par sa soeur Elisabeth et son mari Pierre. Quand il annonce que son futur fils s'appellera Adolphe, Elisabeth et Pierre sont horrifiés. De vieux conflits et de nouvelles rivalités sont remaniés, parallèlement à de nouvelles révélations sur chaque personnage, ce qui entraîne une nuit de chaos. Semblable dans le style au classique Diner des Cons (The Dinner Game), dans lequel la comédie vient de disputes, de tabous et d’esprit, tandis que le spectateur est au bord de son siège dans un malaise hilarant.

LIRE AUSSI

2 Le Grand Blond Avec une Chaussure Noire (Le grand homme blond avec une chaussure noire, 1972)

François Perrin, un violoniste sans méfiance, est choisi au hasard pour jouer le rôle d'un pion dans une rivalité entre deux hommes des services secrets français. Lorsqu'un agent croit que Perrin est une super-épée, il lui fait vivre de plus en plus d’aventures pour découvrir ce que Perrin sait, mais à chaque fois que Perrin s’échappe indemne grâce à de la chance pure. Mayhem découle de l’affaire de Perrin avec la femme de son meilleur ami, de la rivalité entre les deux agents et de la présence toujours séduisante d’une femme fatale.

3 La Grande Vadrouille (Ne regardez pas maintenant… on nous tire dessus! 1966)

Depuis plus de quarante ans, La Grande Vadrouille était le film le plus réussi en France, et reste dans le top cinq aujourd'hui.

Situé dans la Seconde Guerre mondiale en France, il raconte l’histoire de deux membres de l’équipage de la Royal Air Force britannique qui ont été abattus dans Paris occupé et qui sont cachés par un peintre en bâtiment et le chef de l’Opéra National. La Grande Vadrouille Il se moque irrévérencieusement des Britanniques, des Français et des nazis et instaure le genre de farces de la Seconde Guerre mondiale, d'autant plus que jusqu'à cette époque, la guerre avait fait l'objet de drames et non de comédies.

Le duo emblématique de Funès et Bourvil fait de ce film un classique pour tout Français.

4 Les Visiteurs (Les visiteurs, 1993)

Godefroy, un chevalier du XIIe siècle, demande à un sorcier de le ramener dans le temps qui s’est écoulé avant qu’il ait tué accidentellement le père de sa fiancée bien-aimée, mais qu’il a plutôt été transporté en 1993.

Il demande l'aide de sa descendante Béatrice, qui ressemble exactement à sa fiancée, pour revenir à son époque. Alors qu’il est au vingtième siècle, il tente de s’habituer à la modernité et l’hilarité s’ensuit. Ce film est la deuxième farce de cette liste, ce qui signifie qu’il s’agit d’une comédie ridicule et farfelue qui vous fera rire aux éclats de rire.

5 OSS 117: Le Caire, nid d’espions (OSS 117: Le Caire, nid d'espions, 2006)

Jean Dujardin, star de L'artiste (2011) joue un espion français étroit d'esprit et plutôt stupide dans cette parodie du genre espion.

L'OSS 117 est envoyé pour enquêter sur la disparition d'un autre agent de l'OSS avec lequel il partage un passé. Il est impliqué dans un enchevêtrement impliquant les Soviétiques, les Français, les Britanniques, les Egyptiens et même certains nazis, tout en jonglant avec deux intérêts romantiques.

C’est le prolongement de la série de films OSS 117 des années 1950 et 1960, même si elles ont été jouées directement, pas pour rire.

6 La Vérité si je Mens! (Est-ce que je vous mentir? 1997)

Eddie est sauvé des escrocs par un officier de police juif, qui le prend pour "l'un des nôtres", et il obtient un emploi dans le quartier parisien de la confection.

La culture juive française s’ouvre à Eddie, un Gentil qui doit prétendre être juif alors même qu’il ignore complètement la culture et les coutumes juives et tombe amoureux de la fille de son patron. Chaque personnage est une personne réelle, pas seulement une caricature. L’humour ne vient donc pas de se moquer d’une communauté juive, mais de rire avec eux d’eux-mêmes et d’étrangers. À bien des égards, c’est un descendant du classique de 1973 Les Aventures de Rabbi Jacobs, et est un film réconfortant et vraiment hilarant.

7. Le Nom des Gens (Les noms de l'amour, 2010)

Bahia Benmahmoud prend littéralement l'expression «faire l'amour, pas la guerre», car elle séduit les hommes de droite afin de les convaincre des mérites de la cause libérale.

Cela fonctionne à merveille, jusqu'à ce qu'elle rencontre Arthur Martin, un expert ennuyeux de la grippe aviaire. Bien qu’il s’agisse d’une comédie romantique, elle parle aussi de «francité», car les familles de Bahia et d’Arthur viennent de milieux opposés et tentent de réconcilier ce que signifie être français. De la cinématographie non conventionnelle à une scène de nu choquante, en passant par les interactions hilarantes entre des personnes si différentes, ce film est inattendu et frais.

8 La vie est un long Fleuve Tranquille (La vie est une longue rivière tranquille, 1988)

«Deux ménages, sans pareil dans la dignité» – ce film dépeint deux familles françaises, l'une très riche, l'autre très pauvre.

Ils semblent n'avoir rien en commun, mais il y a 12 ans, une maîtresse / infirmière détenue par un médecin a changé leur nouveau-né. Lorsque cela est révélé aux familles, le pauvre enfant va vivre avec la famille riche, disant à ses parents qu'il pense pouvoir gagner de l'argent avec eux. L'idée que tout le monde peut tomber au plus petit dénominateur commun et l'humour le plus sombre rendent ce film inoubliable.

9 Tout ce qui brille (Tout ce qui brille, 2010)

Lila et Emy rêvent de pénétrer les échelons supérieurs de la société française et y parviennent en se couchant.

Ils se faufilent dans une boîte de nuit et rencontrent un couple riche et glamour qui leur propose un retour à la maison. Lila leur donne l'adresse d'un bâtiment beaucoup plus agréable, et se lie d'amitié avec le couple et attrape un petit ami, laissant Ely se sentir exclu. C’est moins un film narratif que plusieurs instantanés de la vie de Lila et d’Ely, et les mensonges toujours plus nombreux racontés par Lila, qui la placent dans des situations ridicules.

dix. Nos Jours Heureux (Ces jours heureux, 2006)

Ce film nostalgique montre un été en 1992, lorsque Vincent doit organiser un camp d'été pour la première fois.

Il décrit la relation entre les campeurs et leurs conseillers et rappelle l’atmosphère de camp d’été que beaucoup d’entre nous peuvent comprendre; trouver des amitiés, des romances, de la danse et des bagarres. L'excentricité des personnages se traduit par des conversations dynamiques et hilaires. Sans parler de, IntouchablesOmar Sy fait ses débuts dans ce film.

Elizabeth Lanier travaille pour un club de cinéma basé à Paris qui diffuse des films français sous-titrés en anglais. Le prochain événement du club, le vendredi 19 juillet, aura pour thème la comédie, avec une projection de la nouvelle comédie de Jean Dujardin. Le Daim, précédé d’une soirée de comédie (en anglais). Pour plus de détails, cliquez sur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *