Whistler, C.-B., qui abrite près de 50 chefs marocains après le recrutement de blitz


Les chefs marocains affluent à Whistler, en Colombie-Britannique, pour occuper des postes dans des restaurants haut de gamme.

Depuis septembre 2018, environ 50 chefs ont été recrutés dans les restaurants de Whistler par Culinary Recruitment International, une entreprise locale créée l'an dernier par Joel Chevalier pour aider à combler une pénurie de travailleurs dans l'industrie alimentaire.

"Ils sont vraiment impatients de venir travailler dans ce pays merveilleux qu'est le Canada", a déclaré Chevalier.

Au total en Colombie-Britannique Et en Alberta, a déclaré Chevalier, sa société a aidé près de 100 Marocains à trouver du travail comme chefs dans environ 14 restaurants, dans le cadre du programme Mobilité francophone d’Ottawa.

Les travailleurs ont été formés dans des programmes culinaires professionnels et parlent le français, deux exigences du programme gouvernemental conçu pour faire venir des travailleurs français au Canada.

"Le Maroc est vraiment un haut lieu du tourisme et il regorge de styles de restaurants et d'hôtels occidentaux. Les gens ont donc été très bien formés", a déclaré Chevalier.

Joel Chevalier a eu l’idée de créer Culinary Recruitment International après des années de pénurie de chefs dans la restauration. (Radio-Canada)

La plupart des restaurants avec lesquels Chevalier travaille se trouvent à Whistler, allant du complexe Whistler Blackcomb au Westin, en passant par l’ancienne usine de spaghettis.

Mais il a également aidé à recruter des travailleurs sur le pont suspendu Capilano à North Vancouver et jusque dans les hôtels Fairmont de Banff et de Jasper.

Du soleil à la neige

Chevalier se rend au Maroc pour rencontrer des candidats, puis aide à organiser des entretiens avec les restaurants, soit en personne, soit via Skype.

Des représentants du Fairmont Chateau Whistler se sont rendus en personne pour interroger les recrues et ont déjà engagé 13 personnes du Maroc.

"Nous y retournons la semaine prochaine pour un autre voyage de recrutement. Ils ont été un excellent ajout à notre équipe", a déclaré Derek Bendig, sous-chef exécutif du Fairmont Château Whistler.

Derek Bendig, responsable des restaurants au Fairmont Chateau Whistler, a déclaré qu'il espérait pouvoir continuer à recruter des chefs marocains. (Radio-Canada)

Nawal Bensekri est arrivée au Fairmont en mai après avoir envoyé son CV à Chevalier.

"C'était facile et rapide. J'ai été choqué (…). Mon rêve était de venir ici", a déclaré Bensekri.

Bensekri a expliqué que l'une des raisons pour lesquelles elle souhaitait venir au Canada était qu'elle souhaitait être traitée sur un pied d'égalité avec les hommes dans son domaine.

"J'aime être ici et commencer une nouvelle vie, avoir une carrière professionnelle", a-t-elle déclaré.

Nawal Benzekri s'est dite heureuse de travailler comme chef au Fairmont Château Whistler, car elle a le sentiment que sa carrière progressera plus rapidement au Canada que dans son pays d'origine, le Maroc. (Radio-Canada)

Plus de recrues sur le chemin

Chevalier a annoncé qu'il reviendrait au Maroc pour embaucher 30 à 40 personnes supplémentaires la semaine prochaine. Trois autres employeurs attendent d'être embauchés et six autres manifestent leur intérêt avant la saison touristique hivernale.

André St. Jacques, fondateur du Bearfoot Bistro de Whistler, a déclaré que le restaurant embauche 10 à 12 nouveaux employés dans la cuisine chaque saison.

"Nous accueillons beaucoup d'enfants qui veulent travailler pendant une saison, skier et profiter de la station, mais ils ne vont pas rester", a-t-il déclaré.

Le restaurant emploie actuellement trois chefs marocains et en souhaite d’autres.

Chevalier a indiqué qu'il avait reçu des demandes de recrutement dans d'autres pays francophones, mais qu'il n'avait tout simplement pas le temps.

"Nous avons été très occupés avec les Marocains, et les Marocains que nous avons trouvés sont des gens absolument formidables. Nous venons donc de concentrer toute notre énergie là-bas", a déclaré Chevalier.