La nouvelle taxe écologique controversée sur l'aviation en France


L’environnementalisme est en train de devenir un problème beaucoup plus important à l’échelle mondiale et c’est une bonne chose. Cependant, la question de savoir comment les gouvernements devraient taxer afin d'encourager certains comportements est un sujet beaucoup plus controversé. Ce dernier cas concerne ce que le gouvernement français vient d’annoncer.

La France va introduire une écotaxe aérienne

La ministre française des Transports, Elisabeth Borne, a annoncé aujourd’hui que La France envisage d'introduire une nouvelle écotaxe sur les compagnies aériennes au départ de la France.

Le plan est que ce sera mis en œuvre en 2020et collectera environ 180 millions d’euros par an, destiné à financer les transports en France. En d’autres termes, le gouvernement prendra l’argent de l’industrie du transport aérien pour financer des moyens de transport (potentiellement concurrents).

La taxe doit être introduite progressivement et s'élèvera à environ 1,50 EUR pour un billet économique, 9 EUR pour un billet en classe affaires au sein de l'UE et jusqu'à 18 EUR pour un billet en classe affaires pour des vols en dehors de l'UE. Ce n’est donc pas anodin, même si ce n’est rien en comparaison du droit britannique des passagers aériens, par exemple.

La taxe ne s’appliquera qu’aux voyages en provenance de France; elle ne s’applique donc pas aux passagers en transit qui se connectent simplement dans un aéroport français.

Air France serait le plus touché par cette nouvelle politique

Les compagnies aériennes s'opposent à cette taxe

Comme d’habitude, les compagnies aériennes s’opposent généralement à cette nouvelle taxe. C’est compréhensible, puisque les compagnies aériennes affichent des prix «tout compris» et que la demande de voyages est assez élastique. Toute augmentation de taxe entraînera probablement une réduction des redevances des compagnies aériennes. Ce n’est pas comme si ils pouvaient simplement ajouter la taxe aux tarifs qu’ils imposent maintenant sans voir la demande changer.

Air France serait très négativement touchée par cette politique et désapprouve fortement cette nouvelle taxe. Ils affirment que cela nuirait à leur compétitivité au moment où ils souhaitent investir dans leurs produits pour pouvoir améliorer leur empreinte environnementale dans le cadre du renouvellement de leur flotte.

La France est l’une des industries du transport aérien les plus lourdement taxées d’Europe. L’activité d’Air France contribue à 1,1% du PIB national français et génère plus de 350 000 emplois.

Cette nouvelle taxe représenterait un coût supplémentaire de plus de 60 millions d'euros par an pour le groupe Air France. La compagnie aérienne a également fait remarquer qu'elle avait déjà perdu plus de 180 millions d'euros l'année dernière sur les vols domestiques, ce qui affaiblirait encore sa position.

Est-ce que cela pourrait amener Air France à couper complètement les vols intérieurs?

Ma prise

Je suis vraiment en conflit sur ces types de politiques gouvernementales. Il ne fait aucun doute que l’augmentation des taxes sur l’aviation réduit la demande de transport aérien, bien qu’à l’heure actuelle, cela semble être l’objectif recherché par de nombreux gouvernements, même si cela réduit l’emploi dans ce secteur.

Je suppose qu’une partie du problème réside dans le fait que je ne pense pas que la logique de la mise en œuvre de ces taxes soit saine. Il semble que l’objectif du gouvernement soit d’amener les gens à cesser de voyager par avion, bien que cela semble irréaliste. Il serait logique d’adopter également d’autres approches:

  • Les gouvernements ne devraient-ils pas créer des incitations fiscales pour que les compagnies aériennes exploitent des avions économes en carburant (ou peut-être des pénalités fiscales pour l'exploitation d'avions économes en carburant)? Par exemple, la consommation de carburant par passager sur un CRJ200 est presque deux fois plus élevée que sur un A220.
  • Je comprends l’idée de vouloir taxer les personnes originaires de France plutôt que celles qui se connectent, bien que, du point de vue du gouvernement, ne devrait-il pas en être autrement? Ils veulent vraisemblablement que les gens visitent la France et les dollars touristiques qui vont avec, alors qu'ils devraient décourager les gens de simplement voler par là-bas, ce qui aurait un impact négatif sur l'environnement et apporterait peu d'avantages au pays.

Personnellement, j’estime que nous devrions plutôt encourager les compagnies aériennes à réduire autant que possible les émissions par passager, plutôt que simplement encourager les gens à ne pas prendre l'avion, du moins sur les vols long courrier où d'autres formes de transport ne sont pas pratiques.

Les compagnies aériennes investissent dans de nouveaux avions, non seulement parce qu’ils sont bons pour l’environnement, mais aussi parce que ce qui est bon pour l’environnement est généralement bon pour leur résultat net. La situation financière d’Air France est pire, moins elle sera capable d’investir de la sorte.

Je pense donc qu’il est parfaitement juste que le gouvernement encourage la réduction des émissions, mais ce type de taxe semble largement contre-productif, d’autant plus que Air France n’a jamais été la compagnie aérienne la plus saine financièrement.

Soutenez-vous cette nouvelle taxe sur l'aviation française? Quel est le moyen idéal pour les gouvernements d’encourager une réduction des émissions des compagnies aériennes?