Les faux comptes de Facebook ont ​​doublé en 6 mois

Les faux comptes de Facebook ont ​​doublé en 6 mois
4.2 (84.32%) 37 votes


  • Certains modérateurs de contenu de Facebook se concentreront uniquement sur le discours de haine, a déclaré jeudi un dirigeant de la société.
  • La société a connu une "forte augmentation" de comptes faux et abusifs au cours des six derniers mois. Il a supprimé 3 milliards de comptes entre octobre et mars, mais beaucoup d’autres sont probablement tombés à l’écart.
  • Un dirigeant a qualifié sa politique de discours de haine de «l'une des politiques les plus difficiles à appliquer».

Certains modérateurs de contenu de Facebook se consacreront entièrement à la suppression du discours de haine alors que le réseau social peine à maîtriser le contenu factice et abusif de ses plateformes. Le vice-président des opérations mondiales de la société, Justin Osofsky, a fait cette annonce jeudi alors que Facebook publiait son rapport annuel sur les discours de haine et les faux comptes.

La politique de la société en matière de discours de haine est "l'une des politiques les plus difficiles à appliquer", a déclaré Osofky. Un terme qui pourrait être considéré comme une insulte dans de nombreux contextes pourrait également être "une blague utilisée de manière auto-référentielle sur le fanatisme que l'on a connu". il a dit. Cela fait de la répression du discours de haine un défi pour les systèmes d’intelligence artificielle de la société et son armée de modérateurs humains, qui essaient de supprimer le contenu qui ne respecte pas les politiques de Facebook.

La société a supprimé 7 millions de messages, photos et autres contenus enfreignant les règles du discours de haine, a-t-elle ajouté.

Faux comptes double

Facebook a déclaré avoir assisté à une "forte augmentation" de la création de faux comptes abusifs au cours des six derniers mois. La société a supprimé plus de 3 milliards de faux comptes d’octobre à mars, soit deux fois plus qu’au cours des six mois précédents.

Alors que la plupart de ces faux comptes ont été bloqués "dans les minutes" qui ont suivi leur création, la société a expliqué que cette multiplication "d'attaques automatisées" par de mauvais acteurs signifiait non seulement qu'elle capturait davantage de faux comptes, mais qu'elle en bloquait davantage. .

En conséquence, la société estime que 5% de ses 2,4 milliards d'utilisateurs actifs mensuels sont de faux comptes. Ce chiffre est passé d'environ 3% à 4% dans le rapport semestriel précédent.

L’augmentation montre les défis auxquels Facebook est confrontée pour lutter contre le spam, les fausses informations et d’autres contenus choquants. Même si les outils de détection de Facebook s'améliorent, il en va de même pour les créateurs de ces faux comptes. Facebook a attribué la hausse des comptes supprimés à "des attaques automatisées de mauvais acteurs qui tentent de créer de grands volumes de comptes en même temps". La société a refusé de dire d'où provenaient ces attaques, mais seulement qu'elles venaient de différentes parties du monde.

Facebook impose des restrictions sur les émissions en direct suite à des attaques meurtrières en Nouvelle-Zélande

Facebook emploie des milliers de personnes pour examiner les publications, les photos, les commentaires et les vidéos en cas de violation. Certaines choses sont également détectées sans humain, en utilisant l'intelligence artificielle. Tant les humains que l'intelligence artificielle commettent des erreurs et Facebook est accusé de parti pris politique ainsi que d'avoir supprimé de façon radicale les publications qui traitent de «racisme plutôt que de promotion».

Le PDG Mark Zuckerberg a appelé à une réglementation gouvernementale pour déterminer ce qui devrait être considéré comme un contenu préjudiciable et pour statuer sur d'autres questions. Il a réitéré cet appel jeudi en ajoutant que différents pays ou régions pourraient avoir des normes différentes en fonction de la "culture".

Pas de chèques, pas de soldes

L’un des problèmes épineux de Facebook est l’absence de procédures permettant d’authentifier l’identité de ceux qui ouvrent des comptes. Ce n'est que dans les cas où un utilisateur a été démarré depuis le service et a gagné un appel à être rétabli qu'il demande à voir les documents d'identité.

Certains ont plaidé pour une authentification plus stricte des services de médias sociaux, mais le problème est épineux. David Kaye, rapporteur pour la liberté d'expression aux États-Unis, estime qu'il est important de permettre aux activistes des droits de l'homme et aux autres personnes dont la vie pourrait être menacée de s'exprimer sous un pseudonyme en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *