La France n'a peut-être pas de trophées, mais ce n'est pas vraiment un outsider


PARIS (AP) – Les États-Unis ont leur classement et leurs trophées, et c'est toute la motivation dont la France a besoin.

Les Américaines affronteront les Français vendredi soir à la Coupe du Monde Féminine, un match décrit comme une finale en quarts de finale. Il a vraiment tout pour plaire: les champions en titre contre les hôtes parvenus. La Ville des Lumières. Une foule à guichets fermés.

"Ils ont une superbe armoire à trophées et nous avons encore tout à prouver", a déclaré la capitaine française Amandine Henry.

Le seul inconvénient? Le pays est en pleine vague de chaleur et les températures devraient monter en flèche dans les années 90, mais à 21 heures. heure locale devrait commencer un peu de refroidissement.

Les Bleues, n ° 4 au classement mondial, ont terminé en tête de leur groupe avant de vaincre un défi déterminé du Brésil dimanche soir pour atteindre les quarts de finale.

La France a également atteint les quarts de finale de la Coupe du monde 2015 au Canada, mais s'est inclinée face à l'Allemagne aux tirs au but après un match nul 1-1. Le meilleur résultat de l'équipe au tournoi était la quatrième en 2011 après avoir perdu 2-1 lors du match pour la troisième place contre la Suède. La France avait perdu 3-1 en demi-finale contre les Américains.

Mais la France a vu son profil augmenter considérablement ces dernières années, ce qui coïncide avec la croissance de sa ligue professionnelle nationale. Sept joueuses de l'effectif français jouent pour Lyon, qui a obligé Barcelone 4-1 à remporter la Ligue des champions féminine pour la quatrième année consécutive et la sixième fois au total.

"De là où nous étions il y a quatre ans et de la France il y a quatre ans, je pense que nous sommes tous deux des équipes bien plus fortes. Je pense que le jeu féminin en général a énormément grandi", a déclaré la star américaine, Megan Rapinoe. "Je suppose que la tâche de chaque équipe est d’être l’équipe qui grandit aussi vite que le jeu, en gardant le même rythme et même celle qui fait avancer le jeu."

La France cherche à devenir le premier pays à détenir simultanément les trophées masculin et féminin de la Coupe du monde. Les hommes ont gagné l'an dernier en Russie.

Les États-Unis ont déjà trois trophées de la Coupe du monde, la plupart des pays. Les Américains ont battu le Japon 5-2 avec force pour l'emporter au Canada, mis en évidence par le tour du chapeau de Carli Lloyd.

En quête d'un quatrième titre en France, les États-Unis se sont affrontés face à l'Espagne.

Rapinoe a inscrit deux tirs au but pour la victoire 2 à 1 à Reims lundi soir, bien que le vainqueur à la 75e minute soit le résultat de ce que beaucoup pensaient être un contact minimal entre les Espagnoles Virginia Torrecilla et Rose Lavelle. La faute a été confirmée après révision de la vidéo.

"Oui, elles ont des lacunes, mais toutes les équipes de ce tournoi aussi", a déclaré l'entraîneure française Corinne Diacre. "L'Espagne a très bien joué. Mais nous savons que les États-Unis seront une opposition difficile."

Jusqu'à ce que Jennifer Hermoso marque pour l'Espagne, les États-Unis n'avaient pas concédé de but en huit matches de compétition consécutifs aux Jeux olympiques de 2016, battant leurs adversaires 44-0. C'était le premier but que les États-Unis avaient marqué cette année depuis leur victoire 5 à 3 sur l'Australie lors d'un match amical d'avril.

Les Américains ont affronté les Français 23 fois, la France n’ayant remporté que trois victoires. Mais les trois derniers matches ont été tournés vers la France, avec deux victoires et un match nul. La dernière rencontre était un match amical en janvier, lorsque Kadidiatou Diani – qui n’était pas nommé dans l’alignement de la France – a marqué à deux reprises lors d’une victoire 3-1.

"Il est impossible d'exercer une pression. Bien au contraire, c'est une motivation supplémentaire pour nous. Nous nous heurtons à la meilleure équipe du monde. La seule pression que nous puissions exercer est une bonne performance", a déclaré Diacre. .

Le match du vendredi soir ne va pas sans controverse pour l’équipe américaine, qui se trouve souvent au centre de toutes les attentions.

Rapinoe a été filmé plus tôt cette année en expliquant qu'elle ne se rendrait pas à la Maison Blanche si son équipe remportait la Coupe du monde. Il a attiré l'attention du président Donald Trump, qui l'a appelée sur les médias sociaux.

Jeudi, la veille du match, elle a déclaré qu'elle maintenait ses commentaires, à l'exception du langage grossier. Elle a même suggéré que le tumulte pourrait aider son équipe.

"Je pense que, si quelque chose se passe, cela incite tout le monde à se lever un peu plus", a-t-elle dit.

___

Plus de football AP: https://apnews.com/apf-Soccer et https://twitter.com/AP_Sports

Copyright © La Presse Associée. Tous les droits sont réservés. Ce matériel ne peut être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

Photos