Quel matériau pour mon escalier extérieur ?

Installer un escalier est une opération délicate qui exige de prendre en compte de nombreux éléments. Il faut fixer correctement l’escalier, prévoir son usure, s’assurer qu’il ne bougera pas trop, etc. Dans le cas d’un escalier extérieur, il y a encore plus de critères à prendre en compte et la question du matériau devient absolument essentielle pour éviter qu’il ne s’use trop vite.

Un escalier en métal

Pour un escalier extérieur, le métal est souvent perçu comme le matériau idéal. Il faut dire qu’il ne s’abîme pas rapidement et résiste très bien à l’usure. Il est facile de le rendre antidérapant et il demande très peu d’entretien. Son seul défaut, c’est de ne pas toujours être très esthétique malgré la possibilité de le peindre. De plus, il peut coûter très cher. Le choix de ce matériau dépendra donc avant tout de vos envies et de vos besoins.

L’escalier en béton

Quel que soit le matériau de l’escalier que vous allez installer, vous devrez toujours commencer par faire des dalles en béton à sa base. Ainsi, il sera correctement installé et ne risquera pas de se déplacer ou de s’effondrer avec les mouvements du sol. Installer un escalier en béton est alors l’une des solutions les plus simples. Il est livré déjà coulé et peut ensuite être recouvert de carrelage. Son seul défaut, c’est de s’user avec le temps, mais pas plus vite que les autres matériaux.

L’escalier en pierre

Le béton ne plaît pas à tout le monde, parce qu’il ne paraît pas authentique ou esthétique. Dans ce cas-là, un escalier en pierre sera généralement préféré. Ce genre d’escalier se marie très bien aux vieilles bâtisses et résiste extrêmement bien à l’usure. Il restera parfaitement conservé pendant des décennies. Cependant, c’est un matériau très glissant s’il est mouillé. Il n’est donc pas adapté à toutes les situations.

L’escalier en bois

L’escalier en bois est l’une des solutions les plus simples. Le bois est un matériau plutôt économe et facile à manipuler. Il est idéal pour un escalier sur mesure. Il peut également être rendu antidérapant et offre donc un confort de première qualité. En revanche, il s’use assez vite et les bois les plus résistants, même traités régulièrement, s’useront au bout de 20-30 ans. Enfin, un escalier en bois demande un entretien très régulier, surtout en extérieur pour éviter qu’il ne pourrisse.

Une question de besoins et d’envies

L’escalier extérieur parfait n’existe pas. Il serait donc vain de vouloir le trouver. En revanche, il faut prendre le temps de s’interroger sur ses besoins et ses envies avant de choisir un matériau. Ainsi, vous saurez si vous préférez faire un compromis sur l’esthétique ou sur l’aspect pratique.