Avis Action Pernod Ricard (EPA:RI): L’entreprise peut-elle gérer sa dette de manière responsable ?

Publié le 7 octobre 2021, 10:18

Le légendaire gestionnaire de fonds Li Lu (soutenu par Charlie Munger) a dit un jour : « Le plus grand risque d’investissement n’est pas la volatilité des prix, mais le fait de subir une perte permanente de capital ». Lorsque nous réfléchissons au risque d’une entreprise, nous aimons toujours examiner son recours à l’endettement, car une surcharge de dettes peut conduire à la ruine. Comme pour beaucoup d’autres entreprises Pernod Ricard SA (EPA:RI) a recours à l’endettement. Mais les actionnaires doivent-ils s’inquiéter de son utilisation de la dette ?

#1 eToro : le meilleur broker pour trader en Bourse sans commission

✔️ Plateforme régulée numéro 1 dans le Monde

✔️ 0% de commissions sur les actions

✔️Dépôt via PayPal + 9 autres options de dépôt dès 50€ !

✔️ Copiez automatiquement les transactions des meilleurs traders

67% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.

Quels sont les risques liés à l’endettement ?

L’endettement aide une entreprise jusqu’à ce que celle-ci ait du mal à le rembourser, que ce soit avec de nouveaux capitaux ou avec le cash-flow libre. Le processus de « destruction créatrice », dans le cadre duquel les entreprises en faillite sont impitoyablement liquidées par leurs banquiers, fait partie intégrante du capitalisme. Cependant, il est plus fréquent (mais toujours coûteux) qu’une entreprise doive émettre des actions à des prix dérisoires, diluant ainsi définitivement les actionnaires, simplement pour consolider son bilan. Bien entendu, de nombreuses entreprises ont recours à l’endettement pour financer leur croissance, sans aucune conséquence négative. Lorsque nous examinons les niveaux d’endettement, nous considérons d’abord les niveaux de trésorerie et d’endettement, ensemble.

Quel est l’endettement net de Pernod Ricard ?

Vous pouvez cliquer sur le graphique ci-dessous pour obtenir les chiffres historiques, mais il montre que Pernod Ricard avait une dette de 9,09 milliards d’euros en juin 2021, contre 9,89 milliards d’euros un an auparavant. Cependant, la société dispose de 2,09 milliards d’euros de trésorerie pour compenser cette baisse, ce qui donne une dette nette d’environ 7,00 milliards d’euros.

Quelle est la santé du bilan de Pernod Ricard ?

Le bilan le plus récent montre que Pernod Ricard a des dettes de 4,22 milliards d’euros à moins d’un an et des dettes de 12,9 milliards d’euros au-delà. En contrepartie, elle disposait de 2,09 milliards d’euros de liquidités et de 1,27 milliard d’euros de créances exigibles dans les 12 mois. Son passif est donc supérieur de 13,7 milliards d’euros à la combinaison de ses liquidités et de ses créances à court terme.

En lien avec cet article :  Les plus grandes escroqueries en crypto-monnaies en 2021 et ce à quoi il faut s'attendre en 2022. (Avis 2022)

Ce déficit n’est pas si grave car Pernod Ricard vaut 50,9 milliards d’euros et pourrait donc probablement lever suffisamment de capitaux pour consolider son bilan, si le besoin s’en faisait sentir. Mais nous voulons absolument rester attentifs aux signes indiquant que sa dette comporte trop de risques.

Pour évaluer la dette d’une entreprise par rapport à ses bénéfices, nous calculons sa dette nette divisée par ses bénéfices avant intérêts, impôts et amortissements (EBITDA) et ses bénéfices avant intérêts et impôts (EBIT) divisés par ses charges d’intérêts (sa couverture d’intérêts). L’avantage de cette approche est que nous prenons en compte à la fois le quantum absolu de la dette (avec la dette nette par rapport à l’EBITDA) et les charges d’intérêts réelles associées à cette dette (avec son ratio de couverture des intérêts).

Pernod Ricard a une dette nette par rapport à l’EBITDA de 2,7, ce qui suggère qu’elle utilise un effet de levier assez important pour augmenter ses rendements. Mais la couverture des intérêts élevée de 9,0 suggère qu’elle peut facilement assurer le service de cette dette. Nous avons vu Pernod Ricard augmenter son EBIT de 4,4% au cours des douze derniers mois. C’est loin d’être incroyable, mais c’est une bonne chose, lorsqu’il s’agit de rembourser la dette. Lorsqu’on analyse les niveaux d’endettement, le bilan est le point de départ évident. Mais c’est finalement la rentabilité future de l’entreprise qui décidera si Pernod Ricard peut renforcer son bilan au fil du temps.

Enfin, une entreprise a besoin de cash-flow libre pour rembourser ses dettes ; les bénéfices comptables ne suffisent pas. Il est donc utile de vérifier quelle part de l’EBIT est soutenue par le cash-flow libre. Au cours des trois dernières années, le flux de trésorerie disponible de Pernod Ricard s’est élevé à 30 % de son EBIT, soit moins que prévu. Cette faible conversion de trésorerie rend plus difficile la gestion de l’endettement.

Notre point de vue

En ce qui concerne le bilan, le point positif le plus marquant pour Pernod Ricard est le fait qu’il semble pouvoir couvrir ses charges d’intérêts avec son EBIT en toute confiance. Cependant, nos autres observations ne sont pas aussi encourageantes. Par exemple, il semble qu’elle doive lutter un peu pour convertir l’EBIT en flux de trésorerie disponible. L’examen de toutes ces données nous incite à être un peu prudents quant aux niveaux d’endettement de Pernod Ricard. Même si nous sommes conscients que l’endettement peut améliorer le rendement des capitaux propres, nous suggérons aux actionnaires de surveiller de près le niveau d’endettement de l’entreprise, afin d’éviter qu’il n’augmente. Il ne fait aucun doute que c’est le bilan qui nous renseigne le plus sur la dette. Mais en fin de compte, chaque entreprise peut contenir des risques qui existent en dehors du bilan.

En lien avec cet article :  Avis Ethereum (ETH) : voici pourquoi un célèbre milliardaire pense que l'Ethereum pourrait être la crypto gagnante en 2022
Olivier Baron