Avis Action Engie : est-il recommandé d’acheter des actions ENGI au cours actuel ?

Publié le 9 septembre 2021, 11:58

Engie SA est une multinationale du secteur de l’énergie issue de la fusion en 2008 de Gaz de France et de Suez et de l’acquisition d’International Power en 2012. Elle a changé son nom de GDF Suez à Engie en 2015. L’entreprise exploite le plus grand réseau de gazoducs d’Europe, y compris le réseau français, et un parc mondial de centrales électriques d’une capacité nette de 63,5 GW. Engie exploite également un ensemble diversifié d’autres activités énergétiques.


Choisir le meilleur broker pour acheter ou vendre des actions ENGIE

  1. eToro : Meilleur choix si vous ne voulez pas payer de commissions
  2. AvadTradeAvaTrade : Meilleur choix pour disposer d’une plateforme de trading performante
  3. Admiral Markets : Meilleur choix pour utiliser l’effet de levier avec les CFD

 

Faut-il acheter des actions Engie en ce moment ?

Le cours de l’action Engie évolue dans un range compris entre 10 et 13 euros. C’est une valeur peu orientée à la permanence.

  • Le support à 11 euros représente néanmoins un bon point d’entrée.
  • Le cours a une forte résistance à 13 euros, qui est un objectif à moyen terme.

Le MACD est positif, bien qu’il soit en dessous de la ligne de signal. La dynamique haussière actuelle a été stoppée pour le moment. Si le MACD devient négatif, il est possible que la chute des prix se prolonge. Les indicateurs de puissance, tels que le RSI (Relative Strength Index), ne nous fournissent pas de signaux spécifiques à court terme. Les indicateurs stochastiques ne semblent pas fournir de signaux clairs dans un avenir prévisible. Le volume des transactions est inférieur au volume moyen des 10 derniers jours de bourse.

Après avoir atteint un sommet à 12,37 euros, le titre corrige actuellement en direction de la moyenne mobile à 50 jours à 11,75 euros : le comportement du prix à ce niveau nous aidera à anticiper la poursuite de la tendance à moyen terme. Les premiers points d’achat (également appelés supports à court terme) se situent autour de 11,48 EUR et 11,33 EUR, respectivement. Les niveaux de résistance se situent à 12,39 EUR et 12,7 EUR, respectivement.

En lien avec cet article :  Kraken doit payer 1,25 million de dollars d'amendes à la CFTC: Découvrez pourquoi !


 

Actu Engie, qu’est-ce qui pourrait impacter le cours de l’action ?

L’action Engie est portée à court terme par les nouvelles de la société. Le dernier en date est la multitude d’offres que le groupe a reçues pour le rachat de sa filiale Equans. Le mercredi 8 septembre, l’action Engie a marqué la plus forte hausse du CAC 40. Cependant, à moyen terme, le cours de l’action ne devrait pas s’échapper du range entre 11 et 13 euros.

La situation autour d’Equans

L’État français détient une participation de 23,64 % dans le géant de l’énergie Engie, qui a reçu sept offres préliminaires de grandes entreprises et d’institutions d’investissement pour Equans, une filiale de services récemment créée. Selon des sources proches de l’enquête, les entreprises françaises Bouygues, Eiffage et Spie, ainsi que les fonds américains Apollo, Bain et Carlyle, de même qu’un consortium composé des fonds européens et français CVC et PAI Partners, figurent sur la liste.

Engie sera très attentif aux problèmes de souveraineté et d’emploi dans les prochaines années.

Engie, qui espère tirer entre 5 et 6 milliards d’euros de cette transaction, s’est réjoui de « l’intérêt significatif manifesté par le marché. » Selon les rapports, le conseil d’administration de la société examinera les documents dès que possible, avant que les prétendants ne soumettent des offres formelles d’ici la fin novembre. Selon la direction de la société, « Engie évaluera la solidité du projet industriel et la qualité du projet social contenus dans ces offres », ainsi que « l’évaluation proposée. » « Le conseil d’administration aura un débat sérieux sur la tarification et les engagements sociaux », selon une source proche du conseil. Le chèque ne sera pas le seul critère dans cette affaire, qui fait l’objet d’une intense attention politique et syndicale et qui concerne environ 26 000 salariés en France pour un total de 74 000 individus, mais il en sera un. « Nous sommes très attentifs aux emplois, aux questions de souveraineté et à l’identité des repreneurs potentiels », a déclaré l’entourage de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie. Bercy a également déclaré qu’il soutenait le contenu du plan d’Engie, qui consiste à se concentrer sur les énergies renouvelables et les réseaux de transport.

En lien avec cet article :  Investir sur l'action de Dassault Systèmes (EPA:DSY): Les actionnaires ont obtenu un CAGR de 24% au cours des cinq dernières années.

 

Olivier Baron
Olivier Baron

Après des études d’économie, Olivier s’est orienté dans un cursus informatique. Il allie aujourd’hui ces deux centres d’intérêts, en pilotant la rubrique Fintech de Miroir Mag.

×
Olivier Baron
Olivier Baron

Après des études d’économie, Olivier s’est orienté dans un cursus informatique. Il allie aujourd’hui ces deux centres d’intérêts, en pilotant la rubrique Fintech de Miroir Mag.

Latest Posts
  • Bitcoin rebondit au-dessus de 55 000 $, mais le commerçant a un œil sur deux autres crypto-monnaies