Alyson Walker, nouvelle vice-présidente des médias de OverActive Media, présente le sport traditionnel à Esports


Mentionné dans cet article

Marques de ligue / tournoi:

Avant de rejoindre OverActive Media (OAM) l’année dernière, son président et chef de la direction, Chris Overholt, a mené une longue carrière dans le monde professionnel et amateur, avec des séjours à Maple Leaf Sports and Entertainment avec les Raptors de Toronto et les Maple Leafs, ainsi que les Panthers de la Floride, les Dolphins de Miami et le Comité olympique canadien.

Désormais dans le monde de l'esport, il a recruté certains des talents avec lesquels il a collaboré au sein d'organisations précédentes, notamment le vice-président du contenu et des communications de l'OAM, Paulo Senra et membre du conseil récemment ajouté Robin Brudner. Ce groupe a grandi cette semaine avec l'annonce de Embauche d’Alyson Walker par l’OAM, son nouveau vice-président senior, affaires.

Walker, qui a travaillé avec Overholt au Comité olympique canadien et le considère à la fois comme mentor et ami, a confié à The Esports Observer qu’elle avait entendu parler de son enthousiasme pour OverActive Media et des possibilités offertes par esports depuis l’été dernier. En fin de compte, son enthousiasme et son optimisme quant aux possibilités qui s’offrent à elle ont fait naître le désir de la rejoindre.

«C’est une période extrêmement excitante pour créer une marque à partir de rien, contre un jeu qui a déjà tellement de capital de marque.»

«Le moment est bien choisi pour moi, et pour l’esport, ce n’est pas au niveau du sol», a-t-elle déclaré. «Je rejoins alors que c’est déjà une entreprise très légitime, mais j’ai le sentiment que c’est le moment idéal pour créer des ligues et que la professionnalisation de l’ensemble de l’esport au niveau mondial est vraiment très positive. C’est un moment idéal, la croissance est très excitante pour moi et l’évolution de l’industrie. C’est l’une des rares fois de votre carrière à avoir vraiment la chance de construire quelque chose. "

Comme son titre le suggère, Walker dirigera le volet commercial d’OverActive Media, qui compte Splyce, le Overwatch Ligue Toronto Defiant, et la prochaine fente de franchise de Toronto dans le géolocalisé Appel du devoir Ligue parmi ses marques. Elle supervisera les efforts de vente, de marketing et de communication de la société, y compris les groupes de vente et de service en partenariat. L’OAM a récemment signé des partenariats avec les deux Cloche et Canon Canada. «De toute évidence, les sponsors et les partenaires marketing vont être la pierre angulaire de cette organisation», a-t-elle déclaré.

Article connexe: Le directeur général de OverActive Media, Chris Overholt, parle de nouveaux défis dans le sport et les sports

Walker est originaire de Bell Média où elle occupait le poste de vice-présidente des partenariats avec la marque et de la stratégie client depuis début 2016. Son parcours jusque-là englobe une série de rôles distinctifs qui, selon elle, fourniront une expérience de grande envergure. nécessaire dans ce nouveau rôle avec OverActive Media.

Crédit: OverActive Media

Elle a travaillé à la Banque Royale du Canada, la plus grande banque du pays, avant de travailler pour le Consortium médiatique canadien de diffusion audiovisuelle. Après cela, Walker a été directeur exécutif des partenariats marketing et des licences pour le Comité olympique canadien de 2010 à 2014, puis vice-président du contenu chez Maple Leaf Sports & Entertainment (MLSE) de 2014 à 2015 avant de rejoindre Bell. Overholt a déclaré à The Esports Observer l’année dernière que il espère construire le MLSE d'esports avec OverActive Media, et les deux ont une histoire là-bas. «J’ai été extrêmement chanceux de travailler pour, je crois, plusieurs des plus grandes organisations canadiennes», a déclaré Walker.

Appel de franchise

Walker arrive chez OverActive Media à un moment où il s’engage dans une nouvelle opportunité: développer et lancer la franchise de Toronto pour Activision Blizzard Appel du devoir Ligue, qui devrait commencer à jouer l’année prochaine. L’organisation a déjà développé une franchise de la ligue Activision Blizzard avec le Toronto Defiant, mais Appel du devoir est un jeu avec une histoire encore plus longue et un attrait général plus large.

«C’est une période extrêmement excitante pour créer une marque à partir de rien, contre un jeu qui a déjà tellement de capital de marque. L’équipe travaille d'arrache-pied là-dessus pour le moment, mais il existe une opportunité de toucher à la fois les fans endémiques et les nouveaux fans, et je pense que c'est un domaine dans lequel nous allons vraiment nous concentrer… et que ces nouveaux fans sont potentiellement différents des groupes démographique et maquillage que nous sommes habitués », dit-elle. «Je pense que cette opportunité existe avec Appel du devoir, quant à la façon dont nous construisons cette marque. "

"L'une des choses qui m'a vraiment attiré est le modèle de la ligue."

Pour atteindre un public potentiellement plus large et plus général, il est essentiel de créer un contenu susceptible d'attirer et d'informer ce public. Une partie de l'objectif consiste à raconter les histoires derrière les joueurs et les équipes, mais également à expliquer des éléments tels que la stratégie de jeu pour aider les téléspectateurs à mieux comprendre le sport.

«Il existe une telle opportunité de construire ce récit (autour de) la professionnalisation de ces équipes. Je suis vraiment excité à propos de cette pièce. Je pense qu'il y a beaucoup de bonnes histoires à raconter et de très grandes opportunités dans l'écosystème au-delà du jeu », a-t-elle déclaré. «En empruntant un modèle sportif traditionnel, l’une des choses que nous avons dirigées vers les Jeux olympiques de Vancouver a été de construire les histoires de nos athlètes, et je pense que c’est ce qui est le plus important: comprendre qui joue, un peu plus à propos de la les gens et les personnalités, mais aussi les rivalités entre les équipes. "

OverActive Media a mis un accent particulier sur les ligues franchisées et s’est assuré une place dans le Overwatch Ligue, League of Legends Championnat d'Europe (avec Splyce), et Appel du devoir Ligue à ce jour. Walker a déclaré que la possibilité de franchiser était l'une des principales raisons pour lesquelles elle était attirée par esports et l'OAM.

Crédit: OverActive Media

«Le modèle de la ligue m'a particulièrement attiré, a-t-elle déclaré. «Je pense que lorsque vous créez une rareté, vous créez une valeur d'actif – mais également lorsque vous créez la possibilité de se professionnaliser autour d'une ligue spécifique et de mettre en évidence un secteur de l'e-sport et un écosystème si importants à l'heure actuelle, cela crée une occasion de vraiment monétiser ces équipes et ces ligues, et l'organisation dans son ensemble. Je pense que c’est extrêmement positif et que cela nous donne l’occasion, en particulier pour les partenaires et les sponsors, ainsi que pour les fans, de vraiment renforcer les équipes de ces ligues. »

Des sports aux sports

OverActive Media s’est non seulement inspiré du réseau de talents autour d’Overholt, mais a également fait un effort apparemment concerté pour recruter des personnes clés ayant de l’expérience dans et autour du monde sportif traditionnel.

Outre les employés susmentionnés, le vice-président des partenariats mondiaux, Tyler Keenan, qui était auparavant directeur canadien de la marque pour Nike Golf, et le vice-président / directeur du marketing Mike Armstrong, qui a rejoint le groupe après avoir dirigé le département Marketing de l’innovation sportive et numérique de la Société Radio-Canada. Walker croit que l'expérience sera utile pour développer une entreprise de sport.

"Je ne pense pas qu'il soit obligatoire que tout le monde (ici, a une expérience sportive traditionnelle), mais je pense avoir cette expérience et avoir développé des marques."

«Je le dis souvent dans ma carrière: les affaires c'est les affaires, c'est les affaires», a-t-elle déclaré. «Si vous pouvez emmener des personnes qui ont une discipline et des résultats commerciaux éprouvés et les transférer dans ce qui peut être un écosystème ou un secteur différents, vous pouvez leur apporter ces compétences.

«Cela remonte aux meilleures pratiques et, comme cela avait déjà été fait auparavant, il comprenait certaines discussions avec les partenaires de la ligue et les autres propriétaires, et les discussions avec les partenaires marketing. Cette expérience est inestimable lorsque vous construisez votre propre organisation », a-t-elle poursuivi. «Je ne pense pas qu'il soit obligatoire que tout le monde (ici, a une expérience sportive traditionnelle), mais je pense que le fait d'avoir cette expérience et d'avoir développé des marques – et prouvé aux partenaires marketing que nous pouvons générer de la valeur en leur nom – crée la crédibilité nécessaire pour: intégrer cela dans l'organisation que nous voulons que ce soit. "


<! –

->