Faut-il acheter le Bitcoin chez Litebit avant une adoption massive des États ? La République centrafricaine introduit une réglementation crypto

Après Dubai et les États-Unis, la République centrafricaine va introduire une loi permettant de mieux réguler l’utilisation du Bitcoin.

Après Dubaï, c’est la République centrafricaine (RCA) qui se lance. Mais contrairement à certaines informations qui circulent, la RCA ne va pas adopter le Bitcoin comme monnaie légale. Le pays a seulement introduit une loi établissant le cadre juridique de la réglementation des cryptomonnaies.

La confusion a commencé lorsque certains organes de presse ont annoncé que la RCA allait adopter le BTC comme monnaie légale. Jusqu’à présent, seul le Salvador l’a fait, mais la RCA ne souhaite que créer un environnement favorable aux cryptos dans le pays. 

Le projet de loi a été déposé au parlement par le ministre des Postes et Télécommunications, Justin Gourna Zacko, le 21 avril et a été approuvé lundi. Désormais, les citoyens pourront payer leurs impôts en cryptos tandis que les entreprises et les particuliers pourront acheter le Bitcoin sans crainte. 

💎 Stocker et trader votre cryptos en toute sécurité
Conservez et tradez vos cryptomonnaies avec LiteBit, une plateforme de trading Européenne sécurisée et reconnue dans le monde entier.

Une certaine indépendance par rapport à l’euro que pourraient imiter d’autres pays de la CEMAC et de l’UEMOA

Zacko a fait l’éloge de cette loi, car elle facilitera grandement les transferts de fonds. En outre, elle permettrait de simplifier certaines mesures restrictives de la banque centrale, car les gens auront accès à d’autres monnaies que le FCFA (la monnaie nationale), qui est adossé sur l’euro et dont les politiques monétaires sont définies par les pays occidentaux. 

Sur une note positive, les utilisateurs de cryptomonnaies seront désormais protégés par la loi et bénéficieront de coûts de transaction réduits. Les contrevenants seront passibles d’une amende de 100 millions à 1 milliard de FCFA (152 000 € à 1,52 million €) ou d’une peine de prison pouvant aller jusqu’à 20 ans. Cependant, les députés de l’opposition étaient opposés à la loi, car ils imaginaient que le pays deviendrait un centre de blanchiment d’argent et d’évasion/fraude fiscale.

En lien avec cet article :  Solana (SOL) Avis : devriez-vous investir ? Notre analyse et prédiction pour 2022
Almmaye
Contact

Written by Almmaye

Alm Maye est trader et analyste depuis 2013. Il est expert dans les marchés actions, le Forex et les cryptomonnaies. Il est le créateur d’Almvest.com et d’Imveste.com, deux sites dédiés à la finance personnelle. Il participe à l’élaboration d’articles de fond sur des sites spécialisés comme Actions-boursieres.fr, ainsi que le réseau international de Finixio.com.