Lettre Inslee à l'administration Trump concernant les changements de la pauvreté

Lettre Inslee à l'administration Trump concernant les changements de la pauvreté
4.2 (83.64%) 11 votes


Récit

Au cas où vous l'auriez manqué: le gouverneur Jay Inslee a envoyé aujourd'hui un message détaillant les inquiétudes quant aux changements potentiels dans la manière dont le gouvernement fédéral mesure la pauvreté. L’administration Trump a récemment publié un avis demandant de commenter une proposition visant à abaisser le seuil de pauvreté et à laisser des dizaines de milliers de Washingtoniens et des millions d’Américains sans assistance pour les besoins en matière de soins de santé, de nourriture, de logement et de soins aux enfants.

La lettre détaille l’impact potentiel sur l’État de Washington. Il est également signé par le procureur général Bob Ferguson, par le commissaire aux assurances MIke Kreidler et par le surintendant de l'instruction publique Chris Reykdal.

"En supposant que le changement ait une incidence sur l’éligibilité des prestations à partir de 2020, nous prévoyons les réductions suivantes de l’accès des Washingtoniens à l’aide fédérale, nationale et locale sur 10 ans:

  • Plus de 60 000 personnes perdraient leur admissibilité à la couverture santé par le biais de Medicaid et de CHIP, ce qui signifie qu'un nombre moins élevé d'enfants, d'adultes et de personnes âgées recevraient les services médicalement nécessaires, notamment les suivants: soins primaires, services hospitaliers, médicaments, vaccins, services de longue durée et soutiens, traitement de la maladie mentale et des troubles liés aux substances, services de vue et dentaires, assistance pour les primes Medicare, ainsi que copays et franchises pour les personnes âgées à faible revenu;
  • Près de 5 000 personnes âgées et plus de 3 600 personnes handicapées seraient confrontées à des coûts plus élevés pour les soins de santé dans le cadre du programme Medicaid Medically Needy;
  • Plus de 100 000 personnes bénéficiant d'une couverture santé en vertu de la loi sur les soins abordables (Abordable Care Act) seraient confrontées à des primes d'assurance maladie plus élevées à la Washington Health Benefit Exchange en raison de la perte ou de la réduction du crédit d'impôt pour primes à l'ACA;
  • Près de 3 500 personnes perdraient leur droit à l’alimentation de base grâce au SNAP (Programme d’aide supplémentaire à la nutrition);
  • Plus de 4 200 parents perdraient leur aide financière grâce au programme Working Connections Child Care de notre État, qui vise à aider les familles à atteindre l’autosuffisance;
  • Plus de 530 enfants perdraient des services d’éducation, de santé et de soutien familial par le biais du programme préscolaire de notre État, le Programme d’éducation et d’aide à la petite enfance (ECEAP);
  • Plus de 5 200 femmes enceintes, nouvelles mamans et enfants de moins de 5 ans perdraient leur éligibilité à un soutien à l'allaitement, à une éducation nutritionnelle et à des contrôles mensuels pour des dépistages nutritionnels et de santé et des références par le biais du Programme de nutrition supplémentaire spécial pour les femmes, les nourrissons et les enfants (WIC);
  • Près de 3 700 femmes perdraient l'accès aux soins de santé par le biais du programme de planification familiale Titre X, notamment des examens du sein et du pelvis, des dépistages du cancer, du dépistage du VIH, des tests de grossesse et des conseils, ainsi que des moyens de contraception abordables;
  • Plus de 470 personnes perdraient des soins de santé préventifs pour le dépistage du cancer du sein, du col utérin et du côlon dans le cadre du Programme de santé du sein, du col utérin et du côlon;
  • Près de 3 700 ménages perdraient de l'aide pour couvrir les coûts de chauffage, la réparation et le remplacement du système de chauffage, l'éducation à la conservation de l'énergie, l'assistance au logement temporaire, l'intervention en cas de crise énergétique et d'autres services d'urgence (tels que couvertures, radiateurs et réparations) par le biais du Programme d'aide pour les ménages à faible revenu. (LIHEAP);
  • Plus de 20 300 résidents perdraient des services dans le cadre du Programme de subventions globales pour les services communautaires (CSBG), tels que le logement, l’assistance énergétique, la nutrition, l’emploi, la formation, l’alimentation et le logement d’urgence;
  • Chaque jour, près de 10 000 étudiants perdraient des repas à prix réduit tandis que près de 20 000 perdraient des repas gratuits et seraient contraints de payer davantage ou de souffrir de la faim, dans le cadre du programme national de repas à l'école;
  • Chaque jour, près de 4 000 étudiants perdraient des petits-déjeuners à prix réduit, tandis que près de 8 000 autres perdraient des petits-déjeuners gratuits et seraient contraints de payer davantage ou d'avoir faim, par le biais du programme national de petits déjeuners à l'école; et
  • Plus de 600 étudiants perdraient leur éligibilité à l’aide financière des universités grâce au programme de bourses d’études collégiales de notre État. "

Contact média

Bureau des communications du gouverneur Inslee
360.902.4136

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *