La maladie de la queue-de-cheval est une maladie peu connue, mais beaucoup de personnes sont déjà atteintes. C’est une maladie dangereuse. Cependant, son nom peut faire croire le contraire. Il peut entraîner la personne malade vers le handicap, voire l’opération. En effet, l’analyser fait partie des importantes précautions. On insiste dans cet article, l’explication sur la maladie de la queue-de-cheval. Ensuite, comment se manifestent cette maladie et les moyens pour le soigner.

Qu’est-ce qu’un syndrome de la queue-de-cheval ?

La maladie de la queue-de-cheval est une agitation survenant durant l’amenuisement de la racine de la colonne verticale dans la partie du bas de dos. Elle commence par cette partie du dos et se termine sur les lombaires. Les lombaires sont aux nombres de 5, et numérotés de L1 à L5 du haut vers le bas et en dessous, il y a le sacrum. Le syndrome de la queue-de-cheval ne survient qu’en dessous de la deuxième vertèbre lombaire.

Cette pathologie survient à cause de la compression des nerfs à cet endroit. La plupart de ces nerfs partent de la moelle épinière permettant de contrôle les différentes parties du corps humain. La moelle épinière qui se trouve à l’intérieur de la colonne vertébrale ne descend pas jusqu’à la cinquième lombaire. Mais elle s’arrête à la deuxième lombaire. Ensuite, en dessous de la moelle épinière se trouvent des racines nerveuses qu’on appelle la queue-de-cheval. Ces nerfs ressortent ainsi des vertèbres lombaires, ou des sacrums. De ce fait, ils contrôlent le fonctionnement des organes qui se trouvent dans le bassin et les jambes. Et, quand ces nerfs sont comprimés, on assiste ainsi au syndrome de la queue-de-cheval.

Le syndrome de la queue-de-cheval ne survient qu’en dessous de la deuxième vertèbre lombaire.
Le syndrome de la queue-de-cheval peut atteindre toutes les adultes, hommes ou femmes ; à n’importe quel âge. Il est souvent causé par la hernie discale. C’est un disque entre deux vertèbres qui vient appuyer sur les racines nerveuses. Cette maladie peut se manifester suit à une tumeur. Ce dernier grossit et donne une pression sur les nerfs. Durant ce syndrome de la queue-de-cheval, les messages nerveux passent moins bien. Cela engendre des douleurs, une perte de sensibilité ou une panne sexuelle. Et même, des paralysies des membres inférieurs. À la différence la lombalgie qui nécessite seulement des précautions sur les positions selon le site ergotheque.com. Il faudra faire plus attention à cette maladie de queue-de-cheval.

 Quelles sont les solutions face au syndrome de la queue-de-cheval ?

Pour remédier à cette maladie, la seule solution à ce syndrome de queue-de-cheval est l’opération chirurgicale. Il n’existe malheureusement aucun autre traitement. Elle consiste à enlever la tumeur pour éviter sa propagation. L’intervention doit se faire dans l’urgence. En effet, ce syndrome peut entraîner des maladies ou des faiblesses irréversibles. Par ailleurs, après l’opération, des patients peuvent garder des incapacités. Ces dernières peuvent être des pertes ou pannes de sensibilité et des organes génitaux. Il y a des patients qui peuvent revenir à l’état normal après quelques jours, quelques mois ou même, quelques années. Et il se peut que d’autres ne puissent jamais retrouver l’équilibre des membres inférieurs après la manifestation de cette maladie.

Votre avis nous intéresse !

Excité
0
Heureux
0
In Love
0
Troublé
0
Lol
0

You may also like

Comments are closed.