Les gestes d'Android Q sont toujours en mutation, même dans la nouvelle version bêta d'aujourd'hui

Les gestes d'Android Q sont toujours en mutation, même dans la nouvelle version bêta d'aujourd'hui
4.2 (83.45%) 29 votes


Google a, et le grand changement est un: un ajustement à la façon dont le geste arrière fonctionnera. Le geste arrière fonctionnera désormais différemment en fonction de l'application dans laquelle vous vous trouvez. Google a finalement indiqué ce qu'il devrait faire pour invoquer l'Assistant Google.

Commençons par le geste du dos. À partir de cette version bêta, balayer du côté gauche de l'écran avec des applications qui utilisent des tiroirs de navigation fera en sorte que ces tiroirs «jettent un coup d'œil» pour vous montrer qu'au lieu d'un geste en arrière, vous ouvrez le tiroir. Les applications qui n’ont pas de tiroir s’appuieront toujours lorsque vous glisserez dedans, et glisser du côté droit vous ramènera tout simplement à l’arrière.

Si vous avez réussi à vous frayer un chemin à travers tous ces si-thens dès la première lecture, alors félicitations: vous comprenez comment le geste du dos d'Android va fonctionner. Si vous ne l’avez pas fait, c’est probablement parce que le comportement est déroutant. «Retour» est une caractéristique centrale d’Android depuis le tout début, mais avec sa 10e version, Google le fait fonctionner différemment selon le contexte dans lequel vous vous trouvez.

Le nouveau comportement est un changement de la manière la plus cohérente (mais aussi source de confusion, juste d'une manière différente) qui. J’avais prédit que cela poserait un problème à l’époque, car de nombreuses applications utilisent des tiroirs et, ce qui est certain, c’est un problème.

Pas un gros problème, bien sûr. Les gens vont glisser et ils verront un tiroir ou une flèche arrière et finiront par tout comprendre. Ou ils feront ce que j'ai fait: commencez simplement à utiliser le côté droit de l'écran pour revenir. Les propriétaires de Samsung qui restaient fidèles au défaut de Galaxy de laisser le bouton de retour sur le côté droit: vous pouvez maintenant commencer à jubiler.

En parlant de Samsung: il utilise actuellement le bord droit de l’écran pour sa propre fonction d’affichage de bord, et nous ne savons pas comment il gérera ce nouveau système. Il en va de même pour les personnes utilisant des lanceurs personnalisés: Google a décidé que, dans la version bêta 6 (suivante), ces téléphones reviendraient au système classique à trois boutons et qu'il «traiterait les problèmes restants dans une mise à jour post-lancement permettant tous les utilisateurs à passer à la navigation gestuelle. "

Passons maintenant à l’assistant Google. Vous allez glisser vers le haut et en diagonale à partir de l'un des coins inférieurs de l'écran pour le faire apparaître. Pour cette version bêta, Google ajoute de petits "descripteurs" visuels pour vous apprendre à l'utiliser, mais il est difficile de savoir s'ils parviendront à la version finale. "Vous remarquerez des indicateurs dans les coins inférieurs qui nous continuons à accorder”(C'est moi qui souligne).

Tous ces changements ont pour but de rendre la navigation principale d’Android plus ou moins semblable à celle de l’iPhone: glisser sur une barre pour passer en mode multitâche, la glisser pour changer rapidement d’application. Cependant, Android doit faire quatre choses de navigation système différentes: rentrer à la maison, revenir en arrière, accéder à une vue de carte et appeler l'Assistant Google.

Trouver comment intégrer tous ces éléments dans un seul système a été un défi de taille pour Google. Ce défi a été relevé en public via Android Q bêtas. Il y a quelque chose de louable à cela: il intègre au minimum les commentaires des développeurs et des utilisateurs.

Mais il est toujours difficile de ne pas voir tout cet ensemble de balayages compliqués comme une indication d’un problème pour Android: cela ne peut tout simplement plus changer très rapidement. Ce nouveau système de gestes est complexe car Google met l'accent sur la compatibilité ascendante. Ce n’est pas une surprise: chaque nouvelle version d’Android n’est installée que sur un petit pourcentage de téléphones actifs au cours de sa première année d’existence. Il n’est donc pas envisageable d’obliger tout le monde à passer à un nouveau système.

Ainsi, même si cela a été un peu frustrant de voir Google et Android essayer de comprendre comment les gestes fonctionneront grâce à cette version bêta, ce ne sera rien comparé à l’attente de l’ensemble de l’écosystème Android pour passer à quelque chose de cohérent. Je considère le nouveau système comme un pas dans la bonne direction, mais la route est longue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *