L'apprentissage automatique pourrait être le prochain grand employeur de l'Inde

L'apprentissage automatique pourrait être le prochain grand employeur de l'Inde
4.5 (89.68%) 31 votes


Sur des sites professionnels, eggheads discutent de l’impact de technologies telles que l’apprentissage automatique ou le ML, sur les entreprises et les perspectives de croissance de carrière en Inde.

D'autres se creusent la tête, essayant de disséquer comment l'apprentissage automatique va façonner le scénario de l'emploi en Inde. Le fait est que cela aura certainement un impact sur le scénario d'emploi. le seul débat concerne à peu près combien et dans quelle mesure?

Il n’est pas anormal que l’apprentissage par la machine fasse actuellement l’objet de discussions entre les chefs de file du secteur, les étudiants et les universitaires. L’impact est tel que ML figure systématiquement dans la liste des meilleurs emplois émergents de LinkedIn chaque année.

Cela a accru la demande de cours spécifiques à l'apprentissage automatique. Face à cette demande, le monde universitaire a réagi en intégrant cette matière dans les programmes d’études. Ils ont également introduit des programmes spécifiques à court terme dans ce domaine dynamique.

Cependant, il reste à voir comment le marché du travail réagira à ces grandes attentes. Commençons par comprendre en quoi consiste l’apprentissage automatique. C'est un sous-ensemble de Big Data Analytics. Il fait référence à l'étude scientifique d'algorithmes et de modèles statistiques que les systèmes informatiques utilisent pour effectuer efficacement une tâche spécifique sans utiliser d'instructions explicites, en s'appuyant plutôt sur des modèles et sur des inférences.

ML est considéré comme un sous-ensemble de l'intelligence artificielle (IA) et un catalyseur pour l'analyse de données volumineuses. Les applications de l'apprentissage automatique et de l'apprentissage en profondeur vont de la vision par ordinateur à la reconnaissance et à la traduction de la parole, du marketing à la découverte de médicaments. C'est l'un des domaines de l'IA dont la croissance est la plus rapide.

Ce domaine particulier se développe également en raison de la confusion des frontières entre le monde numérique et le monde physique, créant de nouvelles opportunités pour les entreprises numériques. Le monde numérique est de plus en plus le reflet du monde physique, qui produit d’énormes volumes de données par le biais d’écosystèmes activés numériquement.

Selon NASSCOM, l'application Big Data Analytics est prête pour une croissance exponentielle en Inde. Il devrait connaître une multiplication par huit d’ici 2025, pour passer de 16 milliards de dollars aux 2 milliards de dollars actuels. NASSCOM s’efforce de placer l’Inde parmi les trois premiers marchés mondiaux au cours des trois prochaines années. En ce qui concerne plus particulièrement l'apprentissage automatique, NASSCOM prévoit qu'avec l'adoption croissante de technologies futuristes telles que l'IA et le ML, le marché du cloud en Inde atteindra 7,1 milliards de dollars en 2022.

Les perspectives de croissance devraient être encore renforcées par la position déjà forte de l’Inde sur le segment des logiciels en tant que services (SaaS), un secteur en plein essor du commerce électronique, l’adoption de Blockchain et la priorité croissante accordée à la sécurité des données.

Les rôles spécifiques qui apparaîtront sont ceux de scientifiques de données, d'analystes de données, de développeurs de systèmes de données et d'analystes fonctionnels. Les secteurs ITES, manufacturier, financier, de la vente au détail et de la santé offriront le potentiel de recrutement le plus élevé.

Cependant, si nous examinons le niveau de déploiement, la formation en analytique est encore un domaine naissant en Inde. Actuellement, la formation est principalement dispensée dans des outils spécifiques (court terme, 2-6 mois) et à travers la certification / diplôme PG (moyen terme, 9-12 mois).

L'accent actuel est mis sur la formation à la technologie. En réponse à la nécessité de combler le fossé entre la technologie et la gestion, certains instituts ont commencé à offrir un PGDM en analyse d’analyse sur deux ans.

Si le monde universitaire veut répondre à ce véritable besoin de talents de la part du secteur, il doit alors se préparer à plusieurs défis. Le premier est lié au fait qu’il est possible de recruter un expert et des membres expérimentés du corps professoral, ce qui devrait être limité, étant donné que le domaine en est à ses premiers stades de développement en Inde. Dans ce cas, l’association de membres du corps professoral en visite peut être une idée raisonnable, jusqu’à ce qu’un pool stable soit créé localement.

Le second serait de créer l'infrastructure requise, y compris des laboratoires de classe mondiale pour les travaux pratiques, des serveurs haute capacité et une bande passante supérieure. Un troisième serait des liens avec des institutions mondiales réputées qui peuvent aider à apporter de la qualité au travail de cours et à la pédagogie.

Enfin, les institutions feraient bien de collaborer avec l’industrie pour structurer et peut-être même proposer un programme d’études, car les praticiens ont déjà fait des progrès notables dans ce domaine dynamique. Se concentrer sur la qualité à ce stade nous aidera à éviter les problèmes qui affectent à la fois l’ingénierie et la gestion – la question de la quantité sur la qualité.

L'auteur est directeur, FORE School of Management

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *