Samsung est confiant de rester au top sur le marché des téléphones mobiles

Samsung est confiant de rester au top sur le marché des téléphones mobiles
4.7 (93.08%) 26 votes


Grâce à la popularité croissante de ses téléphones mobiles au Myanmar, Samsung est également en meilleure position pour conquérir une plus grande part du marché en raison des récentes mesures prises par le gouvernement pour faire respecter la réglementation fiscale et de la confrontation en cours entre Google et son principal concurrent, Huawei.

Tout cela se produit à un moment où la richesse locale augmente et où de plus en plus de Myanmar utilisent Internet. En outre, 85% de la population locale utilise un smartphone.

Selon Ko Zarni Win Htet, avec ses populaires combinés des séries A, Note et S, Samsung aurait capturé environ un quart du marché de la téléphonie mobile au Myanmar. Les principaux concurrents de la société sont Huawei, Apple, Xiaomi et Oppo.

En fait, Samsung a déclaré aux médias locaux qu’il s’attendait à ce que les ventes de téléphones mobiles atteignent 500 millions de dollars américains (762,9 milliards de K) cette année, ainsi qu’une augmentation de 10% de ses ventes.

Son téléphone le plus populaire

La stratégie de la société consiste à proposer des produits abordables pour tous. «Nous recherchons et surveillons en permanence le comportement des consommateurs pour évaluer le type de produits à proposer. Notre objectif est de conserver notre leadership sur le marché au Myanmar. Jusqu'à présent, notre téléphone de la série A est le meilleur vendeur en raison de son prix et de son attrait pour la clientèle », a-t-il déclaré.

Au Myanmar, le téléphone portable le moins cher coûte entre 100 000 et 200 000 KUS. Quelqu'un qui achète un téléphone portable pour 100 000 K € paye un K5000 supplémentaire pour la taxe de 5%.

Il a dit que le marché du Myanmar est en constante évolution. «La manière d'utiliser les téléphones mobiles au Myanmar est en train de changer. Tant que le revenu et le mode de vie de quelqu'un s'amélioreront, ils achèteront davantage de produits et de services de bonne qualité », a-t-il déclaré.

Soucieux du service à la clientèle, Samsung dispose de centres de service clientèle dans tous les États et toutes les régions, à l'exception de Chin et de Rakhine. Il existe plus de 50 showrooms Samsung et un centre d'appels ouvert 24h / 24.

"Nous espérons maintenir la position de leader de Samsung sur le marché de la téléphonie au Myanmar au cours des trois prochaines années en continuant à introduire des produits et des services de bonne qualité que les populations locales souhaitent", at-il ajouté.

Ko Zarni Win Htet a déclaré que la récente décision du gouvernement du Myanmar d'appliquer une taxe commerciale de 5% sur les téléphones mobiles et les accessoires n'affectera pas les clients de Samsung.

L’Internal Revenue Department (IRD) a annoncé le mois dernier qu’à compter du 1er juin, les acheteurs seraient tenus de payer la taxe au moment de l’achat et que des timbres fiscaux seraient apposés sur leurs reçus.

La nouvelle taxe, distincte de la taxe à l'importation payée par les importateurs, n'est perçue que par les acheteurs. Les détaillants qui perçoivent la taxe la remboursent ensuite au ministère.

«La taxe commerciale à 5% s’adresse aux détaillants de téléphones mobiles. Si les entreprises importent chaque article pour 100 K €, elles ne paient la taxe que sur 100 K €. La nouvelle taxe est prélevée sur la valeur de vente supplémentaire du téléphone », a déclaré le directeur général de l'IRD, U Min Htut.

La taxe n’affectera pas les acheteurs de Samsung

«Samsung paie déjà les frais d'importation ainsi que les autres tarifs et taxes imposés par le gouvernement. Les acheteurs ne paieront donc pas de taxes supplémentaires. Les produits Samsung ne connaîtront aucune hausse de prix », a déclaré Ko Zarni Win Htet.

Pour Samsung, cependant, les taxes élevées sont un problème au Myanmar, en particulier lorsque les commerçants illégaux peuvent vendre le même produit beaucoup moins cher en contournant les taxes. Samsung importe la majeure partie de ses téléphones du Vietnam et de la Chine pour réduire les coûts, mais malgré cela, il est difficile de concurrencer le marché noir.

C’est un problème que le gouvernement doit régler, a-t-il déclaré.

Néanmoins, la société investit davantage dans ses deux principaux domaines d’activité: les téléphones mobiles et l’électronique grand public. Le premier représente 80% de l’activité de Samsung Myanmar, le second 20%.

Pour bâtir une bonne réputation dans la communauté locale, Samsung ne se concentrera pas uniquement sur les bénéfices, mais mènera également des programmes d'éducation, de jeunesse et de création d'emplois au Myanmar, a déclaré Ko Zarni Win Htet. – Traduit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *