Perspectives en matière de développement durable: rapport sur l'économie verte inclusive

Perspectives en matière de développement durable: rapport sur l'économie verte inclusive
4.6 (91.43%) 28 votes


12 juin 2019, Genève, Suisse – Alors que la population continue de croître et que l'utilisation des ressources matérielles atteint des niveaux sans précédent, le modèle de croissance économique dominant d'aujourd'hui est devenu de plus en plus apparent: l'extraction des ressources matérielles, notamment la biomasse, les combustibles fossiles et les minéraux non métalliques, a triplé depuis 1970, atteindre environ 90 milliards de tonnes en 2019. Un aperçu complet des modèles économiques alternatifs centrés sur la durabilité environnementale – publié par UN Environment, la Fondation internationale Zayed pour l'environnement et l'Université Tongji – espère contribuer à orienter les efforts visant à passer à des économies vertes et inclusives .

Le lancement officiel aujourd'hui de L'économie verte inclusive: politiques et pratiques marque l'aboutissement d'un projet collaboratif de longue date.

On estime que 19 millions de décès prématurés se produisent chaque année en raison des risques liés à l'environnement et aux infrastructures et de l'utilisation des ressources naturelles. L'extraction de ressources a également été identifiée comme la principale cause de perte de biodiversité au niveau mondial. Cela a amené un nombre croissant de pays à repenser leur modèle de développement économique.

«Depuis Rio + 20, un nombre croissant de pays s’engagent sur la voie d’une économie verte et inclusive. J'espère que ce livre contribuera à orienter ces efforts au niveau mondial », a souligné Mohamad Ahmed Bin Fahad, président de la Fondation internationale Zayed pour l'environnement, dans son discours de bienvenue prononcé lors du lancement.

ONU-Environnement définit une économie verte et inclusive comme une économie sobre en carbone, efficace et propre, mais également inclusive, basée sur le partage, la circularité, la collaboration, la solidarité, la résilience, les opportunités et l’interdépendance. Le manuel vise à offrir un cadre complet d'analyse des problèmes liés à l'économie verte inclusive, tels que l'investissement dans le capital naturel et les technologies propres, ainsi que des politiques permettant les investissements.

«Avec cette collection – basée sur un large éventail de réflexions sur la transition vers une économie verte inclusive -, nous espérons fournir une ressource utile aux étudiants et aux autres parties prenantes», a souligné Derek Eaton, co-éditeur de la publication.

«Ce nouveau manuel apporte une contribution importante à notre compréhension de la manière dont les problèmes de pauvreté, d'inclusion sociale et d'emploi doivent être pleinement pris en compte pour assurer une transition juste et équitable vers une économie verte», Steven Stone, Chef du Service des ressources et des marchés des Nations Unies pour l'environnement, m'a dit.

Tout en saluant les efforts déployés par ONU Environnement et ses partenaires, le Directeur exécutif de l'Institut de l'ONU pour la formation et la recherche (UNITAR), Nikhil Seth, a également fait observer que «des publications telles que celle lancée aujourd'hui contribueront à la transmission d'idées et de concepts novateurs pouvant inspirer leaders de demain ".

NOTES AUX REDACTEURS

Pour plus d’informations, visitez le site de lancement ou accédez directement à la publication en visitant:

A propos de l'ONU Environnement:

ONU Environnement est la principale voix mondiale en matière d'environnement. Il assure le leadership et encourage le partenariat dans la protection de l'environnement en inspirant, en informant et en permettant aux nations et aux peuples d'améliorer leur qualité de vie sans compromettre celle des générations futures. ONU Environnement travaille avec les gouvernements, le secteur privé, la société civile et avec d'autres entités des Nations Unies et organisations internationales à travers le monde.

Pour les demandes des médias, veuillez contacter:

Keishamaza Rukikaire, responsable de l'information et des médias, ONU Environnement:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *