Les candidats se préparent pour le primaire du 2 juillet


26/06/2019

Plus de 6 000 $ déjà dépensés pour la course aux sièges libres

WOONSOCKET – À moins d'une semaine du 2 juillet, les candidats se préparent pour l'élection primaire spéciale, certains à des coûts plus élevés que d'autres, selon les rapports sur le financement de la campagne soumis au Bureau des élections la semaine dernière.

Un candidat, Alex Kithes, a recueilli plus de 13 000 $ au cours des deux mois qui ont suivi le lancement de sa campagne, un montant sans précédent dans la ville pour un candidat à une élection spéciale pour un seul siège. Certains de ces fonds provenaient de contributeurs locaux – notamment le conseiller municipal David Soucy, l'ancien conseiller municipal Garrett Mancieri, la sénatrice Melissa Murray et le représentant Michael Morin – Kithes a également reçu des dons d'une liste de personnalités politiques de l'État, notamment de nombreuses personnalités connues. pour leur pression à apporter des politiques plus progressistes au parti démocrate de l'état. L’ex-représentant Aaron Regunberg, qui a présenté une candidature infructueuse au poste de lieutenant-gouverneur l’automne dernier; Samantha Weiser, fiancé du sénateur Samuel Bell, ancien coordonnateur d'État pour les démocrates progressistes de Rhode Island; Nate Carpenter, le coordinateur actuel du groupe; et Michael Beauregard, ancien président des Young Democrats of Rhode Island.

Kithes, connu pour son militantisme au Statehouse avant de faire son entrée dans la vie politique locale, a également obtenu l'aval de Climate Action Rhode Island et des Rhode Island Working Families, ainsi qu'un don de 1 000 dollars de Miriam Weizenbaum, avocat de la Providence, qui préside le conseil d’administration du Centre for Justice à but non lucratif. Au niveau local, il a obtenu l’appui de la guilde des professeurs de Woonsocket, qui vient tout juste de conclure un contrat d’un an avec les dirigeants de la ville. Dans une déclaration publiée peu après que Kithes a annoncé sa campagne, Jeff Partington, président de WTG, a déclaré que le syndicat avait approuvé le candidat pour ses "idées nouvelles pour une nouvelle génération de dirigeants à Woonsocket".

Avec moins de 2 000 dollars dans ses coffres de campagne, Roger Jalette Sr., la deuxième plus grosse levée de fonds de la campagne, ne dispose que d’une fraction des liquidités de son jeune adversaire. Les rapports de Jalette révèlent sa propre liste de partisans, y compris la plupart d’un groupe qui détient actuellement une majorité au pouvoir au conseil municipal. Le président du conseil, Daniel Gendron, ainsi que les conseillers Jon Brien et Denise Sierra ont fait un don à sa campagne, tandis que le conseiller James Cournoyer a financé la publicité radiophonique de Jalette sur au moins une station de radio locale. Le candidat a également reçu des dons de l'ancien président du conseil, Albert Brien, du promoteur immobilier Albert Beauparlant, ainsi que du président du comité d'école, Paul Bourget, et de l'animateur de l'émission-débat locale, John Dionne.

Jalette, qui a confié à The Valley Breeze son espoir de poursuivre les travaux de la majorité actuelle du conseil, a critiqué la politique de la mairesse Lisa Baldelli-Hunt. À l’automne, l’ancien président du conseil municipal et propriétaire à la retraite de Roger’s Flower Shop a raté de peu l’élection du conseil par 15 voix. Son adversaire, Julia Brown, n’a passé que cinq mois au conseil avant d’annoncer qu'elle se retirait pour occuper un poste en dehors de l’État. L’ouverture a suscité une vague d’activités politiques alors que des candidats de différentes origines politiques se présentaient pour concourir au siège.

Une troisième candidate, Anita McGuire-Forcier, n'a presque rien dépensé pour sa campagne, sa seule dépense déclarée s'élevant à 200 $ en publicité à la radio payée de son poche. McGuire-Forcier est un prénom familier pour certaines personnes de la ville depuis qu'elle a siégé au comité d'école de 2005 à 2013 et en tant qu'ancienne présidente du comité. Elle n’est pas non plus étrangère aux courses du conseil municipal, après avoir fait une offre infructueuse au conseil en 2013. Cette fois-ci, elle a déclaré à The Breeze qu’elle espérait dépasser les factions politiques concurrentes de la ville pour se concentrer sur la préparation de la ville aux luttes budgétaires à venir.

La course présente également un quatrième candidat, Michael Disney, un homme de ville qui a remporté presque tous les sièges élus au cours des dernières années. Conformément à la pratique antérieure, il a déposé auprès du conseil des élections un affidavit qui l’empêche de soumettre des rapports financiers à condition de ne pas dépenser plus de 1 000 dollars pour une campagne.

Au 17 juin, les candidats avaient dépensé 6 200 $ collectivement pour la course électorale spéciale. Kithes a investi environ 5 000 dollars des États-Unis, qui, outre les frais habituels d'affichage, de publicité événementielle et de publicité à la radio, ont investi des ressources dans le siège et le gestionnaire de la campagne, ainsi que dans des services de conception de logos de campagne, de publicité Facebook et d'hébergement de sites Web. Les dépenses de Jalette, qui s’élèvent à 1 024 dollars, détaillent une campagne qui suit une voie plus traditionnelle pour les candidats à la candidature municipale, notamment une collecte de fonds bière et dynamite au poste d’un ancien combattant local et des matériaux de construction pour des affiches faites maison.

Le 2 juillet, les électeurs passeront de quatre à deux candidats lors d'une élection primaire spéciale. Tous les bureaux de vote seront ouverts de 7h00 à 20h00. Les électeurs peuvent consulter leur bureau de vote et consulter un exemple de bulletin de vote à l'adresse.