Le festival folklorique d'argent se révèle être de l'or pur

Le festival folklorique d'argent se révèle être de l'or pur
4.5 (90.81%) 37 votes


Voulez-vous lire plus?

Nous apprécions notre contenu et nos journalistes. Par conséquent, pour avoir un accès complet à toutes vos actualités locales, mis à jour 7 jours sur 7 – PLUS une édition électronique de Arran Banner – abonnez-vous aujourd'hui pour aussi peu que 48 pence par semaine.

Abonnez-vous maintenant

Le festival folklorique d'Arran a peut-être atteint son anniversaire d'argent cette année, mais l'événement était de l'or pur pour les festivaliers.

Cette année marquait le 25ème festival, son neuvième sous la tutelle d'ArranEvents, et quel festival il était considéré comme l'un des meilleurs à ce jour.

Les organisateurs étaient ravis de pouvoir inclure un élément Arran fort dans le programme de cette année. Mais ce qui transforme le week-end de quelques concerts à Brodick Hall en festival, ce sont sûrement les séances de l'après-midi. Celles-ci ont grossi au fil des ans grâce aux nombreux visiteurs de musique bien rentrés et à l'intendance de la force de la nature qu'est 'Oncle Keith Robertson à l'hôtel Douglas.

Par temps mitigé cette année, l’événement du vendredi s’est tenu sous un soleil radieux sur la terrasse et la musique était au rendez-vous au bar de l’hôtel bondé les samedi et dimanche. Celles-ci, combinées aux sessions de fin de soirée toujours plus nombreuses – qui se sont déplacées cette année au Brodick Bar – ont permis de passer un week-end de musique et de gaieté.

Le concert du vendredi soir a été ouvert de manière parfaite par le fils de Brodick, Bobby Watt, partisan constant du Festival, qui a même lancé une belle nouvelle chanson dont les paroles sont de Helen How de Lamlash.

Bobby a été suivi vendredi par le merveilleux Maeve Mackinnon Trio. Le merveilleux chant de Maeve – en anglais et en gaélique – s’est étayé par le plus extraordinaire accompagnement de Ross Martin à la guitare et de Brian ‘Beard’ MacAlpine au clavier.

Jenn Butterworth et Laura-Beth Salter ont terminé le concert en beauté. Arran a la chance d’avoir eu Jenn et LB se produire plusieurs fois au cours des années; leurs harmonies vocales et leurs interactions musicales sont d'une qualité sublime.

Le concert de samedi a vu le thème d'Arran se poursuivre grâce à la première représentation d'un nouveau projet de la jeune fille Gillian Frame avec son mari Findlay Napier et le talentueux Mike Vass.

Leur talent musical définit parfaitement le ton pour une performance titre incroyable du super-groupe Dlandh, des Highlands, dont le décor couvre toute la gamme de la musique gaélique, des lamentations douces et plaintives à la complexe puirt à beul (interprétée par Ellen MacDonald) ainsi des pipes d’Angus MacKenzie et de Gabe McVarish, accompagnées de manière experte par Ross Martin à la guitare et «Yogi» Cameron à la mandola et à l’accordéon.

Une dernière connexion avec Arran s’est matérialisée avec l’apparition de Dave Town, qui a fait en sorte que le concert de samedi sonne bien. Dave a commencé sa carrière d'ingénieur du son au tout début du Festival Arran Folk et c'était une délicate attention de l'avoir retrouvé pour compléter son 25e anniversaire.

Continuez l'année prochaine.

Musiciens en harmonie sous le soleil de Brodick. 01_B24folk01

Stuart Farrar et Maria Palmer à la flûte et au sifflet. 01_B24folk02

Le journaliste invité Toni Carver en compagnie de Gerry Hearns de Corrie sur le bouzouki. 01_B24folk03

Les festivaliers écoutent de la musique sur la terrasse Douglas vendredi après-midi. 01_B24folk04

L'ancien résident d'Arran, George Pettigrew, accompagné de Robin Bowles, tous deux venus du Yorkshire. 01_B24folk06

Le toujours entraînant Derek Shand interprète une chanson accompagnée de son oncle Keith Robertson. 01_B24folk07

Les visiteurs apprécient le festival avec la gloire de Goatfell en arrière-plan. 01_B24folk08

Des musiciens ont emballé le bar de l’hôtel Douglas samedi après-midi. 01_B24folk09

Graeme Miller et Craig Smith de Genga de l'âge de pierre sont toujours populaires. 01_B24folk10

Cathy Baldwin d’Édimbourg d’une belle voix. 01_B24folk11

Le bar de l’hôtel Douglas est rempli à entendre de bons musiciens. 01_B24folk12

Le bar était plein à craquer pour écouter de la musique. 01_B24folk13

Tim Pomeroy trouve un coin à jouer. 01_B24folk14

Cathy Baldwin et Graeme Miller interprètent un duo. 01_B24folk15

Une chanteuse puissante occupe le devant de la scène. 01_B24folk17

Oncle Keith se fait aider par le saxaphone et l’accordéon alors qu’il soulève le toit. 01_B24folk18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *