Rugby des Six Nations | La France garde la défense du titre mondial des moins de 20 ans alors que l'Irlande bat l'Italie

Rugby des Six Nations | La France garde la défense du titre mondial des moins de 20 ans alors que l'Irlande bat l'Italie
4.4 (87.37%) 19 votes


Les essais de Michael Milne, Cormac Foley, Azur Allison, Rob Russell et Ryan Baird ont scellé une victoire de 38-14 pour Irlande alors qu’ils se sont classés en deuxième position de la poule B derrière l’Australie, vainqueur du groupe.

Ayant besoin de cinq points et d'un écart de différence important pour se qualifier pour les demi-finales, le champion des Six Nations U20 en 2019 a marqué quatre essais en 40 premières minutes. Italie à Santa Fe.

Les hommes de Noel McNamara ont mis la pression sur les Azzurrini dans les premières minutes et ont été récompensés pour leur premier essai lorsque Milne est tombé de près sur la ligne de tir.

Le demi d’entraînement Ben Healy a profité d’une performance de botté de frappe parfait alors qu’il devançait l’Irlande plus loin, avant que le centre de Leinster, Foley, ne s'unisse à Russell pour disputer le deuxième essai de son équipe.

Une pression plus soutenue de l’Irlande a ensuite donné à Allison l’occasion d’ajouter son nom à la feuille de match, le n ° 8 s'étalant sur 32 minutes pour atteindre le score de 22-0.

Et le point de bonus a été bouclé à l’approche de la mi-temps lorsque l’ailier Russell a misé sur une passe intelligente sans tête de Healy – qui s’est convertie pour prolonger l’avantage de l’Irlande.

Mais l'Italie a répliqué juste avant la pause avec le chronomètre cinq minutes dans le rouge, avec Alessandro Fusco sur un tir après une série de pénalités pour porter le score à 31-7 à la pause.

L'Italie a continué de réduire le déficit après la reprise grâce à un penalty, mais l'Irlande a rapidement repris le contrôle et l'a annulé lorsque Baird a passé pour le cinquième essai juste avant l'heure.

Cela s'est avéré être le résultat final, l'Irlande étant incapable de renforcer sa différence de points, ce qui signifie qu'elle a raté les qualifications pour les demi-finales en tant que meilleure finaliste.

Dans la piscine A, Pays de Galles a survécu à une riposte fidjienne en deuxième demie pour s’assurer de remporter sa deuxième victoire du tournoi alors qu’elle traversait six fois le badigeon dans un thriller 44-28.

Les essais de Tommy Reffell, Dafydd Buckland et Tomi Lewis ont permis à l’équipe latérale de Gareth Williams de prendre une avance de 22-14 à la mi-temps, avant que les Fidjiens ne commencent à réduire l'écart après la reprise.

Kaminieli Rasaku a marqué deux fois peu de temps après l'intervalle pour ramener les Fidji à un point, mais Dewi Lake, Ben Warren et Ioan Davies se sont tous croisés pour le Pays de Galles pour remporter un triomphe en bonus.

Malgré sa victoire contre l’Argentine lors de son premier match, le Pays de Galles a fini par terminer troisième de la poule A après la défaite des champions en titre France 47-26 en tête du groupe.

Un match nul aurait suffi à la France pour se qualifier pour les demi-finales après être entrée dans le match avec une avance de quatre points sur Los Pumitas après avoir remporté leurs deux premiers matches.

Mais la France s'est retrouvée menée 34-7 à la pause et, même si elle a comblé le déficit après la reprise, les Bleuets ont été laissés pour compte.

L'Afrique du Sud a battu la Nouvelle-Zélande 25-17 pour terminer au sommet de la poule C, ce qui a obligé la France à prendre la meilleure place pour se maintenir en défense.

Pendant ce temps, De l’Angleterre les espoirs de disputer les demi-finales avaient déjà été anéantis avant le troisième tour alors qu'ils affrontaient l'Australie.

Pourtant, cela ne les a pas empêchés d’aller dans le style, marquant huit tentatives pour assurer une victoire complète de 56 à 33 points de bonification face aux sommets de la poule B.

Les essais de Fraser Dingwall, Ollie Sleightholme, Tom de Glanville, Aaron Hinkley et un doublé de Ted Hill ont permis à Red Rose de marquer un 42-12 à la mi-temps.

Les scores de Manu Vunipola en deuxième demie et Tom Willis complètent la performance dominante de l’équipe de Steve Bates, qui a laissé sa défaite contre l'Irlande lors de son match d'ouverture.

Autre part, Écosse Ils ont eu le chahut lors de leur dernier match en tant que dernier essai géorgien. Les hommes de Carl Hogg ont été vaincus 17 à 12 après une défaite 17-12 au moment où ils finissaient au dernier rang du classement de la poule C.

Ewan Ashman, une talonnière, a mis les Ecossais au premier plan, mais la remplaçante Luka Nioradze s'est inclinée sur un alignement renversé pour marquer le but de la victoire pour Georgia en 75 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *