Paris vient d'enregistrer sa température la plus chaude de l'histoire alors qu'une vague de chaleur torride balaie l'Europe


Paris a enregistré jeudi une température record de 42,6 degrés Celsius (108,6 degrés Fahrenheit), alors qu'une vague de chaleur torride brûlait à travers l'Europe.

Météo-France, le service météorologique du pays, a indiqué que la température de combustion lente était enregistrée vers 16h30. L’heure locale est la plus haute jamais mesurée pour la ville, battant le record précédent de 40,4 Celsius (104,7 Fahrenheit) en 1947.

Une personne debout à côté de la tour Eiffel tient un smartphone indiquant une température de 42 degrés Celsius le 25 juillet 2019 à Paris, alors qu'une nouvelle vague de chaleur frappe la capitale française.
BERTRAND GUAY / AFP / Getty Images

Le record de tous les temps de la France de 46 degrés Celsius (114,8 degrés Fahrenheit) a été établi le mois dernier dans le village de Gallargues-le-Montueux, dans le sud du pays.

Ailleurs en France, les températures ont dépassé les 40 degrés Celsius (104 degrés Fahrenheit), battant des records antérieurs.

Les parisiens se reposaient dans les fontaines du Trocadéro, en face de la tour Eiffel. Les habitants ont déclaré jeudi que la baignade dans la fontaine était un moyen économique de combattre la chaleur.

"Les climatiseurs coûtent cher et consomment beaucoup d'énergie", a déclaré Sadio Konte, 26 ans, au Times. "Tirer le meilleur parti des lieux frais et naturels est une solution plus intelligente. Et c'est gratuit."

Owen Franken – Corbis / Getty Images

Les températures ont également atteint des records en Europe.

Selon les autorités belges, la température la plus élevée jamais enregistrée jeudi à 40,7 Celsius (105,3 Fahrenheit) à Beitem, dans la province de Flandre occidentale, a battu le record de 39,9 Celsius (Mercredi).

Le Royaume-Uni a battu jeudi son record de température de 36,7 Celsius (98,1 Fahrenheit), avec des températures atteignant les 38,1 Celsius (100,6 Fahrenheit),.

Aux Pays-Bas, les températures ont dépassé les 40 degrés Celsius pour la première fois de son histoire, selon AccuWeather, atteignant 41,7 degrés Celsius (107,1 degrés Fahrenheit) dans le village central de Deleen.

Les habitants d’Eindhoven, du Brabant-Septentrional, aux Pays-Bas, se tiennent au frais pendant une chaleur record.
Nicolas Economou / NurPhoto via Getty Images

À Lingen, en Allemagne, une ville de Basse-Saxe, un nouveau record de 41,5 degrés Celsius (106,7 degrés Fahrenheit) a été mesuré.

Une chaleur record a également été observée dans le monde entier.

La température mondiale moyenne en juin, et les experts prédisent que juillet pourrait suivre le même schéma.

Plusieurs rapports parus la semaine dernière ont confirmé que juin était le mois le plus chaud jamais enregistré, avec une chaleur record enregistrée tout au long du mois dans le monde entier, notamment en Europe orientale, dans le nord de la Russie, en Asie, en Afrique, en Amérique du Sud, dans le nord de l'océan Indien dans certaines parties des océans Pacifique et Atlantique.

La NOAA (Administration nationale américaine des océans et de l’atmosphère) a déclaré la semaine dernière que neuf des dix Junes les plus chauds jamais enregistrés ont eu lieu depuis 2010.

Les pointes de température ont été particulièrement visibles dans certaines parties de l'hémisphère Nord, y compris en Alaska, ainsi que dans certaines parties du Canada et de la Russie, où les températures ont augmenté de 5,4 degrés Fahrenheit ou au-dessus de la moyenne, indique le rapport.

Le satellite mis en ligne a montré les feux de forêt qui brûlent dans d’énormes régions de l’Arctique, notamment en Russie, en Alaska et au Groenland cette semaine. Le groupe a averti dans un rapport récent que les conditions dans l'Arctique étaient "sans précédent" et a déclaré que les changements climatiques et une période de temps chaud et sec ont créé des conditions propices à la prolifération des incendies de forêt.