Les performances de la N° 3 mondial, Camille Serme, lors de la finale de L’Open de France à Nantes

Les performances de la N° 3 mondial, Camille Serme, lors de la finale de L’Open de France à Nantes
5 (99.33%) 30 votes

La Française Camille Serme se qualifie pour la finale de l’Open de France – Nantes 2019 présentée par Tailor Capital après avoir battu l’Egyptienne Hania El Hammamy lors d’une performance convaincante de trois matchs au Château des ducs de Bretagne.

Les deux femmes se rencontraient pour la quatrième fois le PSA World Tour, avec Serme visant à maintenir son record de 100% sur l’égyptienne, remonte à 2016. Elle a commencé avec cet état d’esprit, limitant la jeune fille de 19 ans à seulement quatre points lors du premier match.

Serme a poursuivi sur cette lancée au début de la seconde, prenant une avance de 8-2. Cependant, l’Égyptien cherchait à riposter, remportant quatre points. La n ° 3 mondiale a toutefois réussi à se ressaisir et a pu doubler son avance dans le match avec une victoire éventuelle de 11-7 au deuxième match. Une tendance similaire s’est produite dans la troisième, avec Serme en tête.

Mais cette fois, El Hammamy a réussi à revenir de 6-1 pour niveler le match à 7-7. Cependant, quelques coups forts de la française l’ont fait reculer, permettant de remporter confortablement la victoire en 35 minutes, sous les applaudissements enthousiastes de la foule partisane.

“Évidemment, je suis très heureux de gagner en trois. Quand c’était 2-0, je pensais en fait à quel point il aurait été agréable de finir. Évidemment, j’étais prêt dès le début. Même si c’était le meilleur des trois, je voulais garder l’élan avec un très bon départ et je pense l’avoir montré lors du premier match », a déclaré Serme.

«Au troisième match, je me sentais vraiment chaud sur le terrain. Il fait plus chaud aujourd’hui sur le court et je pense que je me suis senti un peu fatigué et elle est revenue à 7-7. Heureusement, j’ai réussi à jouer deux bons coups au bon moment, alors je suis vraiment heureux.

« C’est étonnant. Chaque fois que j’y pense ou que je les entends (la foule), j’ai la chair de poule. C’est comme dans le troisième jeu, j’ai utilisé la poussée supplémentaire. Dès le premier match, c’était comme ça et je me suis dit que je voulais jouer le plus possible sur ce terrain. Je veux juste finir sur une victoire ce soir.

«Je pense que je vais regarder (Sobhy v Perry), peut-être pendant que je dîne pour m’assurer de bien récupérer. Je suis allé à quelques finales, mais cela fait longtemps que je n’ai pas gagné un tournoi. Pas de pression sur moi mais j’aimerais vraiment gagner celui-ci! ”

Serme affrontera Amanda Sobhy, n ° 1 des États-Unis, en finale de l’Open de France – Nantes, après que l’Américaine ait vaincu l’Angleterre n ° 1, Sarah-Jane Perry, dans une bataille de quatre matchs au Château.

Joel Makin en action lors de son affrontement avec Grégoire Marche

Le Gallois Joel Makin s’est qualifié pour la finale de l’Open de France – Nantes après avoir battu le favori local Gregoire Marche devant une foule de partisans.

Tout n’était pas aussi facile que cela en a l’air, car Marche a pris une avance de 2-0. Le Français, qui avait déjà éliminé la tête de série numéro 1 du tournoi plus tôt cette semaine, s’est mis à rythmer tôt, ce qui lui a permis de mettre la balle aux bons endroits. Il a pris le premier 11-8, avant de contrôler le second encore plus, gagnant 11-6 pour doubler son avance et se mettre sur le point de remporter la victoire.

Cependant, le ‘Golden Tiger’ a repris vie, alors qu’il a réussi à se mettre devant le tribunal de Marche et à mettre la pression sur le Français. Alors que le temps alloué au match arrivait à l’heure, Making a pris le troisième match pour revenir dans le match.

Le Gallois a ensuite dominé le quatrième match, à part quelques erreurs, pour que le match soit décisif. En fin de compte, le Gallois avait trop à faire pour le favori de la maison, malgré le soutien d’une foule de partisans.

Makin a remporté le cinquième 11-7 pour sceller la victoire après 95 minutes de squash brutales sur le court de verre, envoyant la poignée de fans de Welsh et de Birmingham dans les ravissements. Il passe en finale samedi soir.

«Je suis soulagé d’avoir traversé celui-là pour être honnête. J’étais passif et je me suis trompé tôt. Je me suis trop assis, même si je savais ce que je voulais faire. Je n’ai pas tout à fait bien compris et je le félicite, il bougeait incroyablement bien », a admis Makin.

«Il prenait le ballon et tentait sa chance. Une fois arrivé à 2-0, je savais que je devais le prendre et le travailler. J’ai dû essayer de l’étirer et il a commencé à ralentir. C’était difficile après cela et cela a fonctionné à la fin.

«L’atmosphère a été brillante toute la semaine, alors j’ai aimé regarder et regarder. Voir votre adversaire pour la prochaine étape vous donne une idée de la façon dont il joue. Nous nous sommes déjà vus des tas de choses auparavant, mais vous avez une idée de ce qu’ils font cette semaine.  »

Paul Coll célèbre après sa victoire sur Zahed Salem

Makin affrontera le Néo-Zélandais Paul Coll en finale après que le n ° 6 mondial ait eu raison de l’Égypte Zahed Salem lors du dernier match de la soirée. Les Kiwi ont bouclé les demi-finales par une victoire convaincante sur l’Égyptienne.

Résultats – Demi-finales Hommes: Open de France – Nantes
(3) Joel Makin (WAL) bt (6) Gregoire Marche (FRA) 3-2: 8-11, 6-11, 11-6, 11-7, 11-7 (95m)
(2) Paul Coll (NZL) bt (4) Zahed Salem (EGY) 3-0: 11-9, 11-5, 11-8 (39m)

Résultats – Demi-finales Femmes: Open de France – Nantes
(1) Camille Serme (FRA) bt (5) Hania El Hammamy (EGY) 3-0: 11-4, 11-7, 11-8 (35m)
(3) Amanda Sobhy (Etats-Unis) bt (2) Sarah-Jane Perry (ENG) 3-1: 15-13, 11-5, 5-11, 11-6 (46m)

Match nul – Finale Hommes: Open de France – Nantes (à jouer le samedi 14 septembre)
(1) Camille Serme (FRA) v (3) Amanda Sobhy (Etats-Unis)

Match nul – Finale Femmes: Open de France – Nantes (à jouer samedi 14 septembre)
(3) Joel Makin (WAL) v (2) Paul Coll (NZL)

(function(d, s, id) {
var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)(0);
if (d.getElementById(id)) return;
js = d.createElement(s); js.id = id;
js.src = « http://connect.facebook.net/en_US/sdk.js#xfbml=1&version=v2.3&appId=672098569539653 »;
fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);
}(document, ‘script’, ‘facebook-jssdk’));