Les Etats-Unis et la France en tête

Les Etats-Unis et la France en tête
5 (99.33%) 30 votes


1] USA

L'Espagne a levé le voile sur l'infaillibilité parmi les champions du monde, mais les États-Unis sont les détenteurs du titre pour une raison. L’Espagne leur a fait subir un test très difficile, fournissant un projet à d’autres qui espéraient violer une défense qui n’avait pas concédé depuis le mois d’avril. L’Amérique a eu beaucoup de chance: regardez l’incident pour la deuxième pénalité de Megan Rapinoe encore et encore et sous tous les angles, et il est toujours difficile de dire s’il ya eu ou non assez de contact avec Rose Lavelle pour mériter le coup du pied.

2] la France

Les hôtes n’ont pas eu la chance de faire annuler le premier «but» de Valérie Gauvin par le VAR lors de leur dernière rencontre avec le Brésil 16, sachant que la gardienne de but Barbara n’avait pas le ballon sous contrôle lorsque Gauvin l’avait laissé claquer. L'attaquant a marqué d'un superbe centre Kadidiatou Diani. L’égalisation de Thaisa montrait que la France restait vulnérable, et l’approbation de Griedge Mbock était aussi magique que la gagnante d’Amandine Henry. Maintenant la France fait face aux Etats-Unis. Le gagnant doit être favori pour soulever le trophée.

3] Allemagne

L'Allemagne navigue, sans le talisman Dzsenifer Marozsan, milieu de terrain lyonnais, qui a le pied cassé. Ils ont marqué neuf buts et n'ont concédé aucun but en quart de finale avec la Suède. La profondeur de leur équipe est effrayante. Ils ont eu leur juste part de l’aide de VAR contre le Nigeria – la revue a maintenu la tête de Alexandra Popp malgré un hors-jeu de Svenja Huth pouvant potentiellement obstruer la vue du gardien Chiamaka Nnadozie. Les favoris de la finale dans la partie non-USA / France du tirage au sort.

4] l'Angleterre

Il était difficile de tirer les conclusions de la défaite 3-0 face au Cameroun par l’Angleterre. En seconde période, la défense de Phil Neville semblait particulièrement chaotique, mais compte tenu des circonstances insensées, elle est difficile à analyser. Un appel de pénalité en bouteille et deux incidents de carton rouge auraient pu voir le score devenir plus catégorique, mais un hors-jeu marginal a également sauvé l'Angleterre d'un but qui aurait fait sauter le match. Pas encore vraiment testé, et la Norvège sera dure.

5] Italie

Si vous n'êtes pas tombé amoureux des Italiens, vous ne faites pas assez attention. Les buts de Valentina Giacinti et Aurora Galli contre la Chine ont montré que l’Italie était bien plus que sa défense à toute épreuve. Une absence de 20 ans de la Coupe du monde s’est terminée avec style. Ils doivent maintenant tester leur défense face à certains des meilleurs attaquants du monde face aux Pays-Bas à Valenciennes, ce qui sera une mer d'orange. L'Italie, ayant dépassé son groupe au-dessus de l'Australie et du Brésil, a démontré que tout était possible.

6] la Norvège

Les Norvégiens brillamment organisés méritaient de progresser aux dépens de l’Australie. Avec Caroline Graham Hansen de retour après une blessure, ils ont dominé. Hansen a réussi 11 des 27 tirs norvégiens, le maximum d’un joueur dans n’importe quel match, et Sam Kerr a été tenu sous silence par le duo de Chelsea, Maren Mjelde et Maria Thorisdottir. Seul le but astucieux d’Elise Kellond-Knight a été tiré au but en prolongation et en pénalité. La Norvège aura une journée bien remplie si la défense anglaise joue comme elle l’a fait contre le Cameroun.

7] Pays-Bas

Les champions d'Europe ont affronté le Japon, champion d'Asie, probablement le match le plus excitant des 16 derniers. Un moment de magie individuelle de Lieke Martens a été suivi d'un superbe but d'équipe du Japon. Les vainqueurs de 2011 devraient avoir fini leurs rivaux européens alors que Mana Iwabuchi se déchaînaient, mais ils n’ont pas réussi à percer. Une décision cruelle en matière de handball a donné aux Pays-Bas une pénalité à la 90e minute. Les Néerlandaises ont fière allure mais restent incroyablement fragiles à l’arrière.

8] Suède

L’ancien gardien de but de Chelsea, Hedvig Lindahl, a été la vedette contre le Canada, réalisant un magnifique arrêt pour empêcher le Janine Beckie de Manchester City de rattraper son retard. La Suède avait du mal à défaire la défense canadienne, mais Stina Blackstenius donna un coup de tête à Stephanie Labbé pour assurer le passage. La Suède n’a pas vraiment été mise à l’épreuve après sa défaite 2-0 contre les États-Unis dans le groupe F. Viennent ensuite l’Allemagne dans une reprise de la finale de 2003.

9] le Japon

Une sortie cruelle: l’influence du joueur lyonnais Saki Kumagai entrave la frappe de Vivianne Miedema pour donner aux Pays-Bas un penalty et une victoire à la 90e minute. Le Japon a saigné les jeunes en prévision des Jeux olympiques à domicile l’année prochaine, mais s’ils ont trouvé un rythme, ils seront frustrés de ne pas avoir vécu le rythme. Très malchanceux.

10] Espagne

Comme le Japon, ils sortent la tête haute. La pénalité extrêmement douce qui a permis aux États-Unis de remporter la victoire était un coup dur porté à une équipe résiliente qui a empêché les Américains de marquer depuis le début du match. Ils ont révélé une faiblesse dans l’arrière-plan des États-Unis: appuyez fort et ils commettront des erreurs. La Liga Iberdrola apportant un investissement considérable dans la ligue, cette équipe s’améliorera.

11] Brésil

Il est difficile de ne pas placer le Brésil au sommet pour le seul appel passionné aux armes de Marta. Jouer contre les hôtes a toujours été difficile pour une équipe qui a perdu neuf matchs consécutifs dans la phase préparatoire, alors il est impressionnant de revenir de l’arrière pour forcer les prolongations. Mais maintenant, comme le disait Marta, ils ont besoin d’une nouvelle génération, celle-ci constituant probablement sa dernière Coupe du monde, celle de Cristiane et de Formiga.

12] Australie

Les Matildas ont continué leur mauvaise passe face à l’opposition européenne. Une défense légèrement plus assurée a permis de limiter la Norvège à un seul but, mais elle manquait de maîtrise et le service rendu à Sam Kerr était limité. Les manquements aux sanctions de Kerr et Emily Gielnik contrastaient nettement avec les conversions confiantes de la Norvège. Jamais tout à fait répondu aux attentes.

13] le Canada

La grande question était de savoir pourquoi Christine Sinclair n’avait pas pris la pénalité du Canada qui aurait pu égaliser le score contre la Suède en 20 minutes de jeu. Comme Lindahl en avait sauvé un lors d’un match amical d’avant le tournoi, elle a demandé à Beckie de lui rendre service. Lindahl sauvé et Sinclair, meilleur buteur du Canada, se demandera probablement toujours si. Ils ont eu du mal à marquer, n'ayant pas assez de soutien pour Sinclair, et leur défense ne pourrait les porter que jusqu'à présent.

14] Nigeria

Malchanceux de prendre le retard face à l’Allemagne face à une autre décision controversée du VAR après que le penalty manqué par Wendie Renard pour la France soit repris après que son gardien se soit échappé de façon marginale. L'attaquant barcelonais Asisat Oshoala étant blessé, Ngozi Ebere et Rita Chikwelu ayant été suspendus, ils ont dû faire face à une tâche difficile. Échapper à un groupe doté du pouvoir financier derrière la France, la Norvège et la Corée du Sud était impressionnant. Osinachi Ohale et ses coéquipières du Nigéria ont bien fait de progresser d’un groupe difficile.

15] Chine

N'a pas pu atteindre les quarts de finale pour la première fois et est sorti après avoir marqué un but. L'attaquant clé Wang Shuang, qui joue pour le PSG, n'a pas réussi à trouver le filet. Les équipes européennes ont rattrapé et dépassé la Chine et, avec une participation dans le pays bas, il n'y a pas de signes évidents d'un retournement.

16] Cameroun

Soyons clairs: le Cameroun n’a pas laissé tomber le football, mais s’est laissé tomber. Les coudes au visage de Nikita Parris, le dernier défi de Steph Houghton et les accès de colère lorsqu’ils ont pris les bonnes décisions VAR étaient embarrassants pour une équipe qui a vraiment impressionné son groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *