Les Américaines vont peut-être affronter la France en quarts de finale

Les Américaines vont peut-être affronter la France en quarts de finale
4.8 (95.38%) 39 votes


REIMS, France – Bon pour les fans, une aubaine pour la Coupe du monde.

Les Américaines affronteront la France en quarts de finale vendredi, un match très attendu depuis le tirage au sort effectué en décembre. Mais cela signifie aussi que les favoris ou les hôtes rentreront chez eux bien avant la finale du 7 juillet à Lyon.

Blâmer cela pour le tirage au sort déséquilibré, qui place les équipes classées n ° 1 (États-Unis), n ° 3 (Angleterre) et n ° 4 (France) du même côté de la fourchette.

Mais c’est dur pour le week-end. Pendant ce temps, appréciez le match, car ce sera un bon match. Et cela est devenu encore plus intriguant après la présentation par les équipes d’une exposition au Havre en janvier.

La France n'a battu les États-Unis que trois fois lors de ses 23 dernières éditions, mais deux de ces victoires l'ont été lors des trois derniers matchs. Cela inclut la victoire 3-1 en janvier, lorsque Kadidiatou Diani a marqué deux buts.

Seul le but de Mallory Pugh dans les dernières secondes du match a empêché les Américains d’être blanchis. La défaite a mis fin à la série de 28 matches sans défaite contre les femmes américaines, qui remonte à 2017.

Mais les Américains ont mis en garde contre une lecture excessive de ce jeu. C’était bien au début de sa préparation pour la Coupe du monde, et l’entraîneur Jill Ellis a mis au repos les partants Megan Rapinoe, Tobin Heath et Julie Ertz. Kelley O’Hara a également raté le match après avoir été opérée à la cheville trois mois plus tôt.

"Je ne suis pas inquiet", a déclaré Ellis après le match. "Nous savons qui nous sommes et ce que nous pouvons faire."

Et, en effet, les Américaines ont semblé être l’équipe la plus forte ici en France, franchissant la phase de groupes avec un record de 18 buts et trois blanchissages avant de battre l’Espagne 2-1 en huitièmes de finale lundi.

La France semblait dans son match d'ouverture comme si elle allait être à la hauteur de l'égal des Américains, semblant posée, confiante et pas du tout découragée par les nobles attentes de son pays alors qu'il démantelait la Corée du Sud 4-0. Les Français ont remporté leur Coupe du monde l’été dernier et aucun pays n’a jamais détenu les deux titres en même temps.

Mais la France a toujours été frappée par son incapacité à gérer la pression. Il n’a jamais dépassé les demi-finales d’une Coupe du Monde ou de Jeux Olympiques, et la dernière fois que cela a été fait était il ya six ans.

Aux Championnats d’Europe de 2017, Les Bleues ont terminé deuxièmes dans un groupe qui comprenait également l’Autriche, l’Islande et la Suisse – pas exactement des piliers du football féminin, ces trois-là. Bien qu’ils se soient qualifiés pour les huitièmes de finale, ils ont fait une sortie rapide, perdant face à l’Angleterre en quarts de finale et laissant le tournoi n’ayant gagné qu’un match.

Et, bien sûr, les Français ont semblé de plus en plus vulnérables à chaque match de la Coupe du monde. Wendie Renard a été une déception, inscrivant un but contre la Norvège et manquant un tir au but contre le Nigeria. L'infraction a été incohérente et Eugénie Le Sommer a pratiquement disparu depuis le premier match.

Le VAR avait besoin de l’aide du VAR pour battre la Norvège et le Nigéria en phase de groupes. Le Brésil a été amené en prolongation dans les 16es de finale, dimanche soir.

"Je sais que nous n'étions pas à 100% aujourd'hui", a déclaré l'entraîneur de la France Corinne Diacre après la victoire 2-1. “Maintenant, l'objectif est d'atteindre ce 100% pour le prochain match. Est-ce que ça va arriver? Je ne sais pas. Je n’ai pas de baguette magique, je n’ai pas de boule de cristal, je ne peux pas le voir à l’avenir. Mais c’est quelque chose sur lequel nous travaillons.

La France disposera d'une journée de repos supplémentaire avant les quarts de finale, car elle a joué dimanche soir. Il peut en profiter à chaque minute après que Valérie Gauvin, l’un des rares joueurs brillants des Bleues, ait quitté le match en raison d’une blessure à la jambe. Elle se tenait le genou pendant qu'elle était sur le terrain et elle boitait après le match.

Le vainqueur des quarts de finale affrontera l'Angleterre ou la Norvège en demi-finale le 2 juillet à Lyon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *