Les agriculteurs protestent contre le président Macron: 1 000 tracteurs bloquent les routes de Paris

Un millier de tracteurs ont immobilisé aujourd’hui les routes parisiennes dans le cadre d’une manifestation visant à dénoncer la politique « d’agri-bashing » du président Emmanuel Macron.

Les agriculteurs ont bloqué les artères principales de la capitale française mercredi matin, bloquant le trafic des navetteurs et alimentant des troubles sociaux supplémentaires contre Macron.

Les deux principaux syndicats d’agriculteurs exigent une rencontre avec le président et des modifications de sa politique, notamment une interdiction du glyphosate tueur de mauvaises herbes.

Un jour après des manifestations similaires organisées par des agriculteurs allemands, 5 000 personnes ont bloqué l’emblématique rue 17 Juni jusqu’à la porte de Brandebourg à Berlin, en signe de protestation contre des politiques restrictives.

 

Les agriculteurs français conduisent leurs tracteurs le long de la rocade parisienne alors qu’ils se rassemblent dans la capitale française pour protester contre les faibles revenus agricoles et les critiques grandissantes à l’encontre des pratiques agricoles mercredi

 

Agriculteurs français conduisant leurs tracteurs sur l’autoroute A1 Lille-Paris près de Vemars pour se rendre à Paris

 

Une vue aérienne montre des rangées de tracteurs bloquant la rue alors que des milliers d’agriculteurs allemands manifestent le long de la rue du 17 juin et de la porte de Brandebourg à Berlin mardi

Les agriculteurs allemands affirment que les nouvelles limites environnementales prévues sont excessivement restrictives et que le gouvernement empêche, entre autres, le secteur agricole national de faire concurrence aux importations.

Aujourd’hui à Paris, un convoi de tracteurs a étranglé l’autoroute A1, une artère qui relie la capitale au nord de la France et ses ports.

«Pas de France rurale sans paysans. Continuons notre travail », a écrit un agriculteur sur son tracteur.

Un autre convoi entouré de motards de la police a visé le président: «Macron, répondez-nous! Sauvez les agriculteurs. ‘

 

Les agriculteurs ont bloqué mercredi de grandes artères de la capitale française, bloquant le trafic de banlieue et alimentant de nouvelles tensions sociales contre Macron (photo: Macron assiste à la cérémonie marquant mardi le 80e anniversaire du Centre national de la recherche scientifique français à Paris)

Les syndicats d’agriculteurs ont annoncé que leurs membres convergeraient sur l’avenue Foch, un large boulevard flanqué de propriétés luxueuses situées à proximité de l’Arc de Triomphe, dans le centre de Paris.

Les deux principaux syndicats agricoles organisent la manifestation et exigent une rencontre avec le président, Emmanuel Macron, afin d’exprimer des griefs au sujet de politiques qui, selon eux, ont nui à l’agriculture française, comme l’élimination progressive du glyphosate de désherbant.

 

Des agriculteurs français conduisent leur tracteur sur le périphérique parisien près de la porte de Versailles avec des pancartes indiquant «Macron, répondez»

« Nous voulons avertir tout le monde que s’il n’y a plus d’agriculteurs en France, cela aura des répercussions sur l’économie française », a déclaré à Reuters Alix Heurtaut, un agriculteur de 29 ans.

Macron, 41 ans, fait face à un mécontentement croissant face à son programme de réformes sociales et économiques dans la société française.

La semaine dernière, son gouvernement avait annoncé un financement d’urgence dans le cadre d’une tentative infructueuse pour empêcher d’autres grèves dans les hôpitaux. Les négociations avec les syndicats sur la réforme des retraites ont été bloquées cette semaine sur la base des grèves des transports dans l’ensemble du pays, le 5 décembre.

Le ressentiment chez les agriculteurs a augmenté face à ce qu’ils appellent le «dénigrement agricole» ou la critique de l’agriculture sur des questions allant de l’utilisation des pesticides au bien-être des animaux.

Les attaques contre des fermes d’élevage et des boucheries par des activistes végétaliens ont provoqué un scandale particulier.

Les tensions de longue date avec les associations environnementales se sont entre-temps aggravées dans le cadre de débats sur l’interdiction du glyphosate et la limitation de l’utilisation de pesticides près des zones résidentielles.

Les agriculteurs reprochent largement à Macron de s’être précipité pour interdire le glyphosate d’ici 2021, allant au-delà de la politique actuelle de l’Union européenne, bien que le gouvernement ait promis des exemptions pour les fermes qui ne disposent d’aucune alternative viable.

 

Des agriculteurs français conduisent leur tracteur sur le périphérique parisien près de la porte d’Orléans pour protester contre les politiques gouvernementales en matière d’agriculture

 

Un agriculteur français conduit son tracteur sur l’autoroute en direction de Paris avec une pancarte indiquant «Macron, réponds! pour protester contre les politiques gouvernementales, ce matin près de Saint-Arnoult-en-Yvelines, en banlieue de Paris

Macron a également subi des pressions de la part des agriculteurs à la suite d’accords commerciaux entre le Canada et le Mercosur, pays du sud des États-Unis du Mercosur, qui, selon des groupes d’agriculteurs, introduiront des importations de produits agricoles meilleur marché, fabriqués selon des normes moins strictes.

Une loi sur les denrées alimentaires adoptée par le gouvernement Macron, qui visait à donner aux agriculteurs une part plus équitable des bénéfices, n’a pas réussi à dissiper le mécontentement suscité par des revenus modestes.

La France est le plus grand producteur agricole de l’UE et le plus grand bénéficiaire de subventions dans le cadre de la Politique agricole commune de l’UE.

Les syndicats agricoles se préparent aux négociations sur le prochain budget de l’UE, qui pourrait voir les dépenses agricoles réduites en raison de la sortie prévue de la Grande-Bretagne du bloc.