Les affrontements à Paris ternissent le défilé militaire de Macron


PARIS: Le président français Emmanuel Macron a présenté dimanche la coopération militaire européenne lors d'un défilé du 14 juillet, mais les conséquences de cet événement ont été ternies par de violents affrontements entre policiers et manifestants.

Les principaux dirigeants européens, dont la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte, ont rejoint Macron à Paris pour assister au défilé annuel rassemblant des représentants de neuf autres armées européennes.

Mais les célébrations de la fête nationale française ont été suivies par des affrontements entre manifestants et policiers qui ont rappelé des violences observées au plus fort du mouvement de protestation du "gilet jaune" plus tôt dans l’année.

La police a tiré des gaz lacrymogènes pour chasser les manifestants des Champs-Élysées, alors que les spectateurs qui avaient assisté à la parade et avaient surpris les touristes étrangers s'étaient mis à l'abri.

Les manifestants ont démoli des barrières de sécurité, incendié des poubelles et des toilettes portables, et scandé des slogans anti-gouvernementaux du type «Macron démissionnez!».

La police parisienne a indiqué dans un communiqué que le calme était revenu dans l'avenue à la suite de l'intervention de la police. Au total, 175 personnes ont été arrêtées au cours de la journée.

Le premier défilé lui-même s'était déroulé sans anicroche. Quelque 4 300 membres des forces armées ont défilé dans les célèbres pavés de l’avenue, dans une tradition qui remonte juste après la Première Guerre mondiale.

Mais dans une voiture de commandement à toit ouvert aux côtés du général François Lecointre, chef d’état-major français, M. Macron a été surpris par des quolibets et des sifflets de la part des partisans du mouvement du gilet jaune.

Jérôme Rodrigues, Maxime Nicolle et Eric Drouet, trois membres éminents du mouvement, ont été arrêtés pendant plusieurs heures avant d'être relâchés, ont déclaré des sources à l'AFP.

– "Transformation de l'armée" –

========================

Franky Zapata, l'inventeur et entrepreneur français, a dévoilé son flyboard futuriste au-dessus des Champs-Élysées et des leaders assemblés.

"L'armée se transforme: elle modernise pour nos soldats, notre souveraineté et notre indépendance", a déclaré Macron à France 2 dans une brève allocution.

Le renforcement de la coopération européenne en matière de défense est l’un des principaux objectifs de la politique étrangère de Macron. Le président ne montre aucun signe de stabilité, en dépit des turbulences politiques croissantes en Allemagne et de la sortie imminente de la Grande-Bretagne de l’Union européenne.

Lors du défilé de 2017, l’invité d’honneur de Macron était le président Donald Trump, nouvellement élu, alors que le jeune dirigeant français cherchait à nouer des liens avec son homologue américain.

Mais depuis lors, les liens entre Trump et Macron ont terni le retrait des États-Unis de l’accord de Paris sur le climat et de l’accord nucléaire iranien, ainsi que de la nouvelle loi française prévoyant une taxe sur les géants du numérique, dont la plupart sont des entreprises américaines.

"Le président Trump a été un excellent ambassadeur pour une Europe de la défense", a déclaré dimanche à la presse parisienne Florence Parly, ministre des Forces armées, évoquant "des questions, même légèrement voilées, des menaces qu'il a faites à l'Europe ou à la durabilité de l'engagement américain".

– "L'Europe n'a jamais été aussi importante" –

===============================

Macron, qui a poussé l’idée de l’Initiative d’intervention européenne (EI2) à entreprendre des missions en dehors des structures existantes telles que l’OTAN, a insisté sur l’importance de la coopération européenne en matière de défense.

"Jamais, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'Europe n'a été aussi importante", a déclaré dans un communiqué écrit Macron, qui, après son arrivée au pouvoir en 2017, s'était disputé de manière controversée de l'interview télévisée traditionnelle du président le 14 juillet.

Après l'événement, Mme Merkel a déclaré aux journalistes que le défilé était un "grand geste pour une politique de défense européenne" et que l'Allemagne était "honorée" d'y avoir participé.

Signe de l’ambition de la France de devenir une puissance militaire moderne de premier plan sous Macron, le président a annoncé samedi la création d’un commandement de la force spatiale nationale qui fera éventuellement partie de la force aérienne.

Deux hélicoptères britanniques Chinook, symbole de la coopération franco-britannique en matière de défense, faisaient partie des forces aériennes étrangères participant au survol, même si le Brexit se profilait à l'horizon.

La Grande-Bretagne a déployé trois des avions et 100 personnes pour l’opération de la France dans la région africaine du Sahel.

Pendant ce temps, la police était prête à faire face à de nouveaux problèmes potentiels sur les Champs-Elysées plus tard dimanche, alors que l'Algérie affronterait le Nigéria en demi-finale de la Coupe d'Afrique des Nations de football.

La violence et les pillages imputés à certains supporters algériens de l'avenue avaient suivi le match précédent de l'Algérie jeudi, une victoire contre la Côte d'Ivoire.

Copyright AFP (Agence France-Press), 2019


Publier des vues: 0