La France bat la Norvège à la Coupe du monde féminine après la controverse VAR


Le pays hôte avait mené la frappe à la 46e minute de Valerie Gauvin avant que le défenseur français Wendie Renard ne marque inexplicablement son propre but de donner à la Norvège un moyen de revenir dans le match.

menaçant de gâcher la soirée des hôtes, le match a basculé lorsqu'Ingrid Engen a été accusée d'avoir commis une faute sur Marion Torrent dans la surface de réparation.
L'arbitre allemand Bibiana Steinhaus, qui n'avait pas accordé le penalty à l'époque, a changé d'avis après consultation et a permis à Eugénie Le Sommer de prendre les devants et de renvoyer le vainqueur sur le vif.

Les joueurs norvégiens ont semblé confus face à la décision, bien que les replays aient laissé entendre qu'Engen a joué le ballon, mais elle a également rattrapé son adversaire lors du suivi.

La victoire laisse à la France deux victoires à ses deux premiers matches et en pleine forme pour passer à l’étape suivante.

L'Allemagne maintient un départ parfait

Plus tôt mercredi, l'Allemagne avait également remporté deux victoires sur deux après avoir battu l'Espagne 1-0 à Valenciennes.

Sara Daebritz a inscrit le seul but du match trois minutes avant l'intervalle alors que l'Allemagne avait prolongé son invincibilité à 13 matches toutes compétitions confondues.

L'Allemagne, double championne du monde, sera assurée de la première place du groupe B si le match de jeudi entre la Chine et l'Afrique du Sud se termine par un match nul. Si le résultat est positif, il ne lui faudra alors qu’un point pour son dernier match de groupe contre l’Afrique du Sud, à Montpellier, lundi.

Le résultat sera d'autant plus vexant pour l'Espagne compte tenu du nombre de chances qu'elle a créées avant que Daebritz ne marque le but de la victoire.

Nahikari Garcia a raté une occasion formidable d'ouvrir le score après avoir percé le centre de la défense allemande, sans toutefois atteindre le but. Silvia Meseguer est ensuite allée de l'avant avec son effort effrénant quelques centimètres de large alors que l'Espagne exerçait une pression intense.

Finalement, l'Espagne a été obligée de payer. La tête rapprochée d'Alexandra Popp n'a été contrée que par la gardienne Sandra Panos, ce qui a permis à Daebritz de battre Marta Torrejon jusqu'au ballon et de marquer le but vainqueur.

"Nous n'avions pas bien commencé, nous étions nerveux pour une raison quelconque. Nous avons eu la chance de ne pas perdre un but", a déclaré l'entraîneure de l'Allemagne, Martina Voss-Tecklenburg, lors d'une conférence de presse après le match.

"Dieu merci, nous avons marqué et nous avons ensuite réalisé une performance énergétique incroyable en deuxième mi-temps. L'important, c'est que nous avons six points dans ce groupe."

'Super Falcons'

Asisat Oshoala a également incité le Nigeria à remporter sa première victoire au tournoi après sa victoire 2-0 contre la Corée du Sud à Grenoble.

battu dans son match d'ouverture par rebondi grâce à un but du but coréen Kim Do-yeun et à la belle frappe en deuxième mi-temps d'Oshoala.

Oshoala, qui a remporté le Ballon d'or et le Soulier d'or lors de la Coupe du monde des moins de 20 ans en 2014, a souligné sa réputation d'être l'une des joueuses les plus excitantes du match en scellant la victoire de son équipe en clôturant un beau mouvement nigérian à 15 minutes du temps.

La joueuse de football âgée de 24 ans, trois fois footballeuse africaine de l'année, a percuté la balle parfaite de Chidinma Okeke avant de s'éloigner de son but et de faire rouler la balle au-delà du gardien de but.

"Au début, je pense que nous avions un peu peur de perdre et de sortir", a déclaré Oshoala à l'issue du match.

"Mais après un moment, nous avons juste décidé de nous lancer. Je dis toujours que je ne suis jamais sous pression – je vais juste sur le terrain et je fais mon travail. C'est un jeu à 11 joueurs et je cherche juste à l'apprécier. , amusez-vous et faites ce qu'il faut pour mon équipe. Le groupe est maintenant très ouvert. Nous devons juste nous concentrer maintenant pour nous assurer d'obtenir les points dont nous avons besoin contre la France. "

Oshoala, qui a signé un contrat de trois ans avec Barcelone le mois dernier après une impressionnante période de prêt du club chinois Dalian Quanjian, a connu une saison exceptionnelle.

Au cours de ses quatre mois passés à Barcelone, elle a inscrit huit buts en 11 matches et aidé le club à atteindre la finale de la Ligue des champions.

Elle est également devenue la première femme africaine à jouer et marquer dans la finale de la compétition, même si cela n'a pas été suffisant pour empêcher une défaite 4-1 par le club français Lyon Feminines.

Son objectif a couronné un après-midi misérable pour les Coréens, qui avaient donné à son adversaire une avance de 29 minutes grâce au but de Kim.

Sa frustration a encore été accrue lorsque la frappe de Lee Geu-min a été écartée, son équipe l'emportant 1-0.

La défaite met un terme aux espoirs de la Corée du Sud de se qualifier pour la prochaine étape après avoir été battue par la France, le pays organisateur, lors du match d'ouverture du tournoi.

Elle quitte également la Corée, classée 14e au monde, sans point ni but à son nom.

Le Nigeria affrontera la France lors de son dernier match de groupe lundi tandis que la Corée du Sud affrontera la Norvège