Nous avons repéré plusieurs coureurs du Team Ineos utilisant des roues Lightweight en fibre de carbone au lieu de leurs roues Dura-Ace habituelles lors d'une séance d'entraînement quelques jours avant le début du Tour de France 2019 à Bruxelles.

Nous n'avons aucune confirmation des roues Team Ineos ou Lightweight à ce sujet mais nous les avons contactées toutes les deux. Nous avons repéré trois coureurs – Egan Bernal, Luke Rowe et Jonathan Castroviejo – en train de faire un avant-dernier entraînement sur les roues. Lorsqu’il a fallu photographier une équipe Ineos Pinarello pour une fonction de vérification de vélo et une vidéo à venir, les Lightweights n’étaient sans surprise nulle part.

Interrogé sur l’utilisation des roues Lightweight, Team Ineos a confié à road.cc:

"Nous pouvons confirmer que nous utiliserons des roues de deux marques au cours de la tournée de cette année. Shimano reste notre principal fournisseur et constitue un partenaire précieux pour l'équipe INEOS."


La société allemande est réputée pour fabriquer certaines des roues les plus légères. Nous pensons que l’équipe utilise le Meilenstein Obermayer. Il est le plus léger de la gamme. Il pèse seulement 935 g la paire (395 g à l’avant et 540 g à l’arrière).

Les roues étaient et sont encore uniques pour leur construction entièrement en carbone. Les coques de moyeu avec leurs hautes brides, les rayons et les jantes sont entièrement en fibre de carbone. Mais les roues légères n’ont pas été vues dans le peloton professionnel depuis longtemps, principalement à cause des sponsors qui fournissent des roues très légères et parce que la petite entreprise allemande n’aurait jamais parrainé d’équipe.


Nous soupçonnons donc que l'équipe Ineos a acheté les roues. Cela ne nous surprendrait pas, nous avons déjà vu l’équipe utiliser des kits de non-sponsors et choisir d’acheter du matériel plutôt que de faire appel à des sponsors, car elle offre la liberté de choisir les produits qui répondent à leurs normes élevées.

Nous avons déjà vu l’équipe utiliser des roues spéciales dans le passé. Lorsque Bradley Wiggins a remporté le Tour de France 2012, il a été repéré avec un jeu spécial de roues d'escalade légères. Les roues comprenaient des moyeux Tune ultra légers, un autre spécialiste allemand des composants de cyclisme légers, associés à des jantes tubulaires en carbone HED S3.


Mais nous ne pouvons pas nous rappeler la dernière fois que Lightweights a été repéré. Il faut remonter aux années 1990, lorsque les roues Lightweight étaient très spéciales et n’étaient visibles que sur les motos des meilleurs cyclistes. C’était aussi une époque où la plupart des roues classiques n’étaient pas particulièrement légères; le poids de 1 kg des Lightweights les rendait donc extraordinaires. Jan Ullrich a couru à deux en 1997 lorsqu'il a remporté le Tour de France et Lance Armstrong les a également utilisés quelques années plus tard.

Nous avons examiné les roues classiques «Des roues en carbone incroyablement légères et rigides avec des performances exceptionnelles, mais leur prix les rend inaccessibles pour la quasi-totalité." Vous parlez de 3 à 4 000 £ par jeu est clairement un petit changement pour l'équipe la mieux financée des professionnels peloton.


Pourquoi Ineos utilise-t-il de rares roues ultra-légères? Nous pensons que nous devons nous assurer que les motos respectent la limite de poids de 6,8 kg imposée par l'UCI pour certaines des épreuves de montagne difficiles de la course de cette année, ce qui pose plutôt la question de savoir si les motos étaient déjà sur la limite de poids.

Ou peut-être que l’équipe a décidé de réduire autant que possible le poids des roues et de réaffecter le poids ailleurs sur le vélo? L’impact de la masse en rotation a toujours fait l’objet de nombreux débats. «Une once sur les roues vaut une livre sur le cadre», dit le vieil adage, insistant sur le fait que la rotation du poids, en particulier sur les roues, est extrêmement importante.


Le problème est que ce n’est pas vrai. En 2001, l’ingénieur cycliste Kraig Willett analysa les forces sur les roues (link is external) et conclut: «Lors de l’évaluation des performances des roues, l’aérodynamique des roues est le facteur le plus important, suivi de loin par la masse de la roue. Les effets d'inertie des roues sont dans tous les cas si minimes qu'ils sont sans doute insignifiants. ”

Quoi qu'il en soit, nous surveillerons l'équipe de très près pour voir quelles roues elle utilise pendant le Tour de France.

Votre avis nous intéresse !

Excité
0
Heureux
0
In Love
0
Troublé
0
Lol
0

You may also like

Comments are closed.

More in:Actu