Coupe du Monde Femmes: L'Australie cherche le Brésil et la France et l'Allemagne s'envolent

Coupe du Monde Femmes: L'Australie cherche le Brésil et la France et l'Allemagne s'envolent
4.3 (85.63%) 32 votes


Valenciennes: L'Australie tentera de garder ses espoirs en Coupe du monde féminine en affrontant le Brésil jeudi après que la France et l'Allemagne, grandes frappeuses, se soient qualifiées pour les 16 dernières avec des victoires serrées.

Les Matildas sont tombés sous le choc de la défaite 2-1 face à l'Italie lors de leur match d'ouverture du Groupe C et n'osent pas perdre contre le Brésil à Montpellier (coup d'envoi de 16h00 GMT) en critiquant l'entraîneur Ante Milicic.

Milicic, qui est en charge depuis six mois, a été renvoyé à la maison pour sa tactique de gung-ho qui a permis à l'Italie d'attaquer derrière une haute ligne défensive.

Par la suite, lui et l'attaquant Caitlin Foord ont déclaré qu'ils ne changeraient pas leur style, ce qui pourrait s'avérer risqué contre une équipe brésilienne qui a impressionné en battant la Jamaïque 3-0 avec Cristiane inscrivant un tour du chapeau.

Le Brésil est à égalité de points avec l'Italie, qui affrontera la Jamaïque vendredi, et une défaite pour les chevaux noirs d'avant le tournoi, l'Australie les exposerait à un risque d'être éliminés ou de devoir affronter le vainqueur du groupe A ou du groupe B s'ils perdaient parmi les quatre meilleurs troisièmes.

Cela pourrait signifier un affrontement avec la France ou l'Allemagne, qui ont toutes deux pris le contrôle de leurs groupes avec des victoires acharnées sur la Norvège et l'Espagne respectivement mercredi.

LE SOMMER RESCUES RENARD

Eugénie Le Sommer a renvoyé la France au sommet du groupe A depuis le point de penalty à 18 minutes de la fin.

Le deuxième but de la star lyonnaise a valu à la France six points parfaits – trois points d'avance sur la Norvège et le Nigéria – et a permis à son équipier du club, Wendie Renard, de ne pas rougir, ce qui avait annulé l'ouverture du score à la 46e minute pour les Bleues par Valerie Gauvin. un objectif à peine croyable.

Renard, dont la hauteur et la puissance avaient conduit la Norvège à utiliser un haut attaché de presse pour simuler sa présence dans la région lors de séances préparatoires, était bouleversé après avoir frappé le centre d'Isabell Herlovsen sans aucune pression.

"J'ai fait une grosse erreur en marquant un but contre ma propre équipe, malheureusement pour moi et pour mon équipe, malheureusement", a déclaré Renard au radiodiffuseur Canal +.

"Nous n'avons pas laissé tomber nos têtes … et nous avons été récompensés par la pénalité."

L’Allemagne s’est pratiquement assurée de manquer l’affrontement avec les Etats-Unis, détenteurs des positions dominantes, dans les 16 derniers matchs après avoir éliminé le joueur vedette Dzsenifer Marozsan pour battre l’Espagne 1-0 et prendre le contrôle du groupe B.

Marozsan ratera au moins le dernier match du groupe B contre l'Afrique du Sud après s'être cassé le pied lors de la victoire 1-0 de son équipe sur la Chine.

MOTIVATION SUPPLÉMENTAIRE

Le milieu de terrain du Paris Saint-Germain, Sara Daebritz, a donné l'avantage à l'Allemagne de dominer le groupe en se précipitant trois minutes avant la pause, devant la défensive espagnole Marta Torrejon, qui n'a pas dégagé après que la gardienne Sandra Panos ait sauvé la tête de Alexandra Popp.

Les Allemands ont trois points d'avance sur l'Espagne et un point contre l'Afrique du Sud lundi leur garantira de terminer en tête du groupe B et d'éviter un éventuel affrontement avec les Etats-Unis, détenteurs du titre.

Interrogée par les journalistes sur le fait que regarder les États-Unis démanteler la Thaïlande 13 à 0 mardi lors de leur match d'ouverture ait été une "motivation supplémentaire" pour terminer en tête du classement, l'entraîneure Martina Voss-Tecklenburg a souri: "Les deux équipes savaient qu'elles ne voulaient pas jouer les vainqueurs du Groupe F . "

L’Espagne, classée à la 14e minute, qui gaspillait de l’argent en dépit d’une possession dominante et qui restait à la rue Nahikari Garcia, devrait continuer à progresser, mais devrait faire face à un test plus rude lundi contre la Chine.

La Chine affrontera l'Afrique du Sud à Paris (19H00 GMT), deux équipes à la recherche de leurs premiers points.