Coupe du monde féminine 2019 – La France en tête de la Norvège grâce à l'appel controversé du VAR


NICE, France – L'équipe nationale féminine française a besoin de l'aide du VAR pour assurer le maintien de son départ parfait pour la Coupe du Monde Féminine 2019 en battant la Norvège 2-1 lors d'une phase de groupes mouvementée rencontre.

Après la grève initiale de Valerie Gauvin à peine une minute dans la seconde période et le but bizarre de Wendie Renard, la France cherchait un vainqueur. L’occasion s’est présentée à la 70e minute, lorsque Ingrid Engen a rattrapé Marion Torrent et l’intervention de VAR a été jugée suffisante. Après avoir examiné l’incident sur le moniteur du terrain, l’arbitre Bibiana Steinhaus a accordé un coup de pied de réparation. Eugène Le Sommer a bien marqué le penalty, mais la France tient bon pour une victoire qui réserve à elle seule la place de l’équipe aux huitièmes de finale, au grand plaisir des 34 872 spectateurs du Stade de Nice.

Voici cinq plats à emporter d'une nuit mouvementée sur la Côte d'Azur:

VAR redevient le principal sujet de discussion.

Jusqu'ici, dans cette Coupe du Monde Féminine, le VAR n'a jamais été loin des gros titres – et encore une fois, il dominera la procédure d'après-match. Deux questions demeurent. Pour que VAR soit utilisé, il doit s'agir d'une "erreur évidente": Steinhaus laissait-il le tacle d'Engen sur Torrent glisser suffisamment pour répondre à ce critère? Et deuxièmement, si un joueur entre et semble apparemment gagner le ballon en premier, puis que la force du tacle lui passe au pied et se connecte au joueur, cela justifie-t-il une pénalité? Emma Hayes, la directrice de Chelsea, a déclaré à la BBC que la sanction était une "décision ridicule" et non "claire ou évidente".



Le sélectionneur norvégien Martin Sjögren est resté sur la clôture immédiatement après le match.

"J'ai besoin de le revoir avant de pouvoir décider par moi-même", a déclaré Sjögren. "Je pense que nous avons été un peu punis, mais je ne suis pas sûr que ce soit une sanction ou non."

Cela entraînera-t-il des commandes pour que les joueurs ordonnent à leurs joueurs de réduire les tacles puissants dans la surface de réparation? Sjögren a rejeté cette notion comme "tout à fait impossible".

Wendie Renard poursuit la chasse au Golden Boot – pour les mauvaises raisons.

La condition physique de Renard a été l’un des principaux sujets menant au jeu alors que la France surveillait un coup qu’elle avait reçu lors du premier match contre la Corée du Sud. Bien qu’elle n’ait montré aucun effet négatif et qu’elle soit redevenue une force dominante en défense, on se souviendra de sa performance pour un moment bizarre en deuxième mi-temps.

La Norvège a pris d'assaut l'aile droite de la France lorsque Isabell Herlovsen s'est alliée au brillant Guro Reiten pour envoyer un centre en retrait pour la zone de 6 verges. Tandis que les bottes s'effondraient dans une tentative de contact, le ballon tomba finalement sur Renard, qui passa le ballon dans son propre filet.

Elle a maintenant retrouvé le fond du filet à trois reprises dans le tournoi, mais ne vous attendez pas à ce que Renard s'attarde trop longtemps sur cet incident. Elle retrouvera sa classe mondiale, méticuleuse avant de le savoir.

Ne croyez pas tout ce que dit Diacre.

La veille du match, la manager Corinne Diacre a déclaré au monde qu'elle garderait le même onze de départ pour la Norvège, qui a battu la Corée du Sud 4-0 dans le premier match de la France. Puis une heure avant le match, lorsque les feuilles d’équipe ont été distribuées, il lit Gauvin dans le onze de départ au lieu de Delphine Cascarino. Gauvin, qui a été exclue du match d'ouverture après avoir été en retard à l'entraînement, a rétabli la confiance de Diacre qui a marqué le premier but à peine quelques instants en deuxième demie. Diacre a ri du match après le match en disant: "Ne croyez pas tout ce que je dis", et a laissé Gauvin avec le titre de Joueur du match.

"Depuis que je suis jeune fille, j'ai une forte mentalité", a déclaré Gauvin. "Je n'ai jamais eu une vie facile, et ma famille est ma meilleure partisane. Ils m'ont appris à ne jamais lâcher. Je me concentre sur ce que je sais pouvoir faire de mieux. Il s'agit de donner le meilleur de moi-même et d'être efficace." quand je travaille avec les joueurs de mon équipe.

"Comme nous l'avons vu lors du premier match, j'ai essayé de donner le meilleur de moi-même pour montrer que même si j'étais sur le banc au début puis que je suis entré ensuite, j'étais toujours là avec le groupe."

La Norvège sera un adversaire redouté dans les huitièmes de finale.

Bien que la Norvège soit tombée 2 à 1 face à la France, cela a montré suffisamment pour prouver à quel point elle sera puissante dans les huitièmes de finale. Sjögren avait raison de dire que son équipe avait montré assez pour mériter un point du match, car sa tactique consistant à frapper la France à la contre-attaque fonctionnait bien.

La défenseure de Chelsea, Maria Thorisdottir, était une pierre à l’arrière de l’équipe norvégienne, tandis que Reiten, qui la rejoindra à Chelsea la saison prochaine, a été fatale à l’aile gauche. Sa distribution rivalise avec celle des autres acteurs de cette compétition. Herlovsen a également bien joué seule, tenant bien le ballon, faisant des fautes et gagnant du temps pour amener ses coéquipières dans le match.

Nice sort pour accueillir la France

Après la première victoire de la France sur la Corée du Sud devant les fidèles du Parc des Princes, il a vendu 6 000 billets supplémentaires pour le match de mercredi à Nice. Alors que la FIFA revenait mardi sur le nombre de matchs sold-out, précisant qu'il s'agissait de 14, et non de 20, les sièges restants étaient en réserve, mais cela ne nuisait en rien à l'ambiance du Stade de Nice, où les 34 872 les fans ont manqué de peu de capacité (35 624).

Cependant, il était à noter à quel point le stade était calme lorsque la Norvège attaquait. Si la France veut continuer de surfer sur sa vague de ferveur locale, elle aura besoin de tout son soutien pour le reste de la campagne. Bien que Diacre ait qualifié l’équipe française de "outsiders" pour le titre après le match de mercredi, ne vous y trompez pas: cette foule s'attend à ce que la France gagne tout le tournoi.