Comment le Paris Saint-Germain a devancé Nantes en demi-finale de la Coupe de France


Le géant français Paris Saint-Germain a rencontré le FC Nantes dans la deuxième demi-finale de la Coupe de France. Deux jours plus tôt, Rennes s’était imposé avec leur partenaire lyonnais Bruno Génésio. Et le match qui a eu lieu au Parc des Princes déterminera l’adversaire de Julian Stéphan lors de la finale.

Pour le Paris Saint-Germain, ils sont entrés dans ce match en étant bien mieux classés que leurs adversaires. Actuellement à l’aise sur la table de la Ligue 1, il semble qu’ils aient remporté leur premier trophée de la saison. De l’autre côté, Nantes traverse une période difficile. Mais ils peuvent toujours être positifs car la distance entre eux et la zone de relégation est de neuf points. Les deux équipes se dirigent vers le match avec des attentes différentes, mais la mission ultime est de gagner.

Dans la première phase du match, Nantes a montré qu’il s’agissait d’un adversaire obstiné en créant une structure défensive serrée. Cela empêchait les assaillants du Paris Saint-Germain de trouver un moyen d’atteindre le but de Tătăruşanu. Ce n'est qu'en deuxième période que l'équipe à domicile a commencé à dominer le match. Nantes a commencé à avancer dans l'espoir de trouver un égalisateur, et ils ont laissé des places dans leur moitié de terrain. Le Paris Saint-Germain l'exploite et scelle le match avec deux buts décisifs. À l’aide de statistiques, nous verrons comment les équipes de Thomas Tuchel ont brisé la structure défensive de Nantes.

Les files d'attente

Tuchel a changé sa formation de 3-5-2 à 4-1-3-2 avec Marquinhos jouant comme un seul pivot. Moussa Diaby, Marco Verratti et Juan Bernat ont formé le milieu de terrain derrière Eric-Maxim Choupo-Moting et Kylian Mbappé.

Il existe des similitudes entre le 3-5-2 de Tuchel et le 4-1-3-2 qu’il a déployés dans ce match. Quand il se trouvait trop haut sur le terrain, Marquinhos s'arrêtait entre Thiago Silva et Presnel Kimpembe. En raison d'une blessure, les ex-Roms ont été remplacés par un nouveau président à la fin du premier semestre. C'est à ce moment que Kehrer fut autorisé à rester et à créer une défense à trois hommes à la place de Marquinhos. De son côté, Bernat a joué le rôle de mezzala tandis que Layvin Kurzawa s'est joint à l'attaque en utilisant des chevauchements.

Les alignements du Paris Saint-Germain et de Nantes (Wyscout.com)

Nantes alignée dans un étroit 5-3-2 avec Edgar Ié, Diego Carlos et Nicolas Pallois formait la ligne arrière. Abdoulaye Touré et Valentin Rongier ont joué en tant que milieux dynamiques devant Andrei Girotto. Lucas Evangelista a agi en tant que milieu de terrain offensif et sa responsabilité était de relier le milieu de terrain et les attaquants.

Structure défensive de Nantes

Comme mentionné précédemment, Nantes a créé une structure défensive obstinée face à une équipe de haut niveau telle que le PSG. Vahid Halilhodžić était déjà au courant des capacités des joueurs du PSG et il a choisi ce style de jeu pour le contrer.

Lorsqu'il n'était pas en possession du ballon, le camp adverse jouerait dans sa position naturelle. Lucas Lima et Fábio revenaient et rejoignaient les défenseurs centraux. Les milieux de terrain constituaient la première ligne de cette structure. Leur responsabilité consistait à fermer les milieux de terrain du PSG et à limiter les passes vers les attaquants. Si cela était contourné, ils combleraient le vide et formeraient un bouclier devant la ligne de défense. Ce système provoquait des frustrations chez les joueurs du PSG chaque fois qu'ils tentaient de lancer une attaque.

Structure défensive de Nantes

Ils ont également adopté un jeu de pression conservateur. Chaque fois que le PSG tentera de construire par l'arrière, il y aura au moins deux joueurs qui s'approcheront du porteur de la balle. Leur objectif était d'étouffer les options de passes et de le forcer à jouer un long ballon. Cette combinaison avec leur système de marquage à orientation humaine a rendu le système défensif nantais plus difficile à gérer.

Evangelista et Kalifa Coulibaly étaient chargés de suivre les défenseurs centraux du PSG, tandis que ses coéquipiers marquaient les joueurs environnants, comme illustré ci-dessous. Parfois, des joueurs nantais suivaient deux joueurs du PSG, comme Abdoulaye Touré dans cette situation. Cela créait accidentellement une surcharge pour ce joueur et il serait facilement évité.

Le jeu pressant de Nantes

Leur système fonctionnait bien tout au long de la première mi-temps, mais Verratti ouvrait le score. Ils ont réussi à limiter les grandes chances que le PSG pourrait créer dans le processus. Au cours de la dernière étape de son jeu, Nantes a commencé à exploiter des espaces situés derrière la ligne défensive du PSG. L’une de ces situations s’est transformée en une opportunité pour l’extérieur.

Moutoussamy a remarqué que Waris a couru dans cet espace et il a lancé une balle en profondeur dans sa course. Malheureusement, ils ont manqué leur chance en raison du manque de netteté, ce qui était leur problème tout au long du match.

Les espaces nantais derrière la ligne défensive du PSG

Le style de jeu du Paris Saint-Germain

Les joueurs de Tuchel ont abordé le match avec beaucoup de confiance, comme en témoigne leur style de jeu. Ils détenaient 73% des biens contre 27% à Nantes. L’un des principaux facteurs qui a contribué à cette situation est qu’ils avaient tendance à partir de l’arrière. La présence de deux défenseurs jouant au ballon hors de position a beaucoup aidé le PSG à créer des attaques. Marquinhos agissait généralement comme intermédiaire entre Thiago Silva et Verratti. Le défenseur brésilien récupérait le ballon du capitaine, puis dribblait et déposait le ballon pour Verratti.

Kehrer deviendrait également une autre option pour Silva, car il était prêt à faire une chute en profondeur pour recevoir le ballon. L'ancien homme de Schalke a le rythme et la capacité de dribbler pour causer des impacts de son côté, permettant à Diaby de couper à l'intérieur. Mais le PSG construisait généralement ses attaques par la gauche. L’apparition de Kurzawa et Bernat a causé beaucoup de problèmes, car ils ont tous le rythme pour contourner la pression. Celles-ci étaient bonnes pour les crossers, mais elles faisaient généralement des centres bas et des passes parce que Mbappé et Choupo-Moting n’étaient pas de bons en-têtes.

Kehrer recule pour fournir une option de passage

Une autre chose qui a contribué à la domination du PSG en possession du ballon est qu’il fournit toujours un soutien au porteur du ballon. Parce qu'ils privilégiaient les passes courtes plutôt que les longues balles, il leur faudrait plus de temps pour avancer la balle. C'est pourquoi ils créaient généralement des triangles de passage dans le jeu, car cela les aiderait à construire des attaques.

Dans la situation ci-dessus, nous pouvons encore voir un triangle formé par les défenseurs centraux. Ils ont créé une situation 3v1 parce que Coulibaly se tenait au milieu de ce triangle. S'ils ont besoin de se concentrer du côté opposé, Kehrer ou Kimpembe pourraient jouer un long ballon l'un contre l'autre. Ils pourraient également revenir en arrière à Silva et lui demander de le transférer de l'autre côté. Une tactique simple, mais cela a parfois été vu dans le style de jeu de nombreuses équipes de haut niveau.

Un exemple du triangle de passage du PSG

Dans le dernier tiers, ils se sont retrouvés face à une structure défensive tenace de Nantes. Ils ont été forcés de faire circuler le ballon et d'attendre patiemment que des espaces s'ouvrent, et ils étaient heureux de le faire. Arrivé à la dernière étape du match, Nantes a commencé à révéler des espaces entre les joueurs défensifs. Le PSG a capitalisé cette faiblesse et marqué deux buts. Mbappé a converti sa deuxième tentative de pénalité après en avoir manqué une plus tôt dans le match, mais le but de Dani Alves a attiré mon attention.

Une fois de plus, ils ont construit leur attaque du côté gauche. Verratti tenait le ballon et les joueurs de Nantes étaient attirés par lui et le mouvement de Draxler et Diaby. Cela laissait Dani Alves avec une tonne d'espaces qu'il pourrait facilement convertir en une chance. Le milieu de terrain italien a marqué un centre vers Alves et il a réussi un superbe lob sur Tătăruşanu, scellant ainsi le match pour le PSG.

Le but de Verratti menant à celui de Dani Alves

Lorsqu'il n'était pas en possession du ballon, le PSG a également adopté un jeu pressant, mais il a exercé une pression plus agressive. Leur but est de gagner le ballon dans la moitié opposée et de lancer immédiatement une contre-attaque. Ils ont également joué avec une ligne défensive haute, ce qui contribuerait à l'attaque et à la défense. En défense, ils ont été la dernière ligne à tirer le ballon en utilisant Thiago Silva et la supériorité aérienne de Kimpembe. En attaque, ils minimisaient le temps de transition et aidaient à construire des attaques plus rapidement.

Ligne défensive haute (très haute à un moment donné) du PSG

Conclusion

Le Paris Saint-Germain a encore une fois montré sa classe face à d’autres adversaires en France. Leur style de jeu attractif leur a permis d’obtenir une place en finale de la Coupe de France face à Rennes. Un espoir triple est maintenant parti après leur élimination de la Coupe de la Ligue, mais un double est toujours dans leur main. Dominant dans les compétitions nationales mais ils n’ont toujours pas connu beaucoup de succès dans le. La mission de Thomas Tuchel est d’améliorer le dynamisme du Paris Saint-Germain et de l’aider à progresser dans la Ligue des champions. Mais pour l'instant, il peut profiter du succès qui l'attend en Ligue 1 et peut-être en Coupe de France.

Pour Nantes, ils ne doivent pas être aussi découragés après cette défaite. C’est important maintenant qu’ils se lèvent et continuent à se battre pour une place en Ligue 1 la saison prochaine. Vahid Halilhodžić pourrait apporter des changements majeurs cet été, notamment en remplaçant le but d’attaquant laissé par Emiliano Sala. La saison prochaine, les supporteurs nantais pourraient s’attendre à des changements dans leur équipe et espérer pouvoir espérer une place en Ligue Europa avec cette jeune équipe.

Je m'appelle Daryl, je suis un jeune écrivain vietnamien. J'ai un grand amour pour Southampton et Atlanta United. Pour moi, le football et la GED est la meilleure combinaison.

Derniers articles de Daryl Gouilard ()