Bap, à La Source

Bap vous propose de suivre les méandres de sa vie d’artiste de salle en salle, Galerie La Source, à Fontaine-lès-Dijon. Un cheminement subtil et sensible, comme seul peut vous l’offrir un véritable plasticien de notre époque. Jusqu’au 26 octobre (du mercredi au dimanche compris, 15h30-18h30)

L’exposition de Bap s”intitule “Méandres à la Source”. Rarement un artiste a “utilisé” le lieu comme lui. D”habitude, on se contente “d’occuper’ les salles avec des peintures ou des sculptures… Cette fois, l’artiste joue avec les virages, les montées, les entrées, les sorties, les demi-tours que le visiteur fait dans cette Galerie (qui est en fait une maison avec son escalier, son couloirs, sa disposition de petites et grandes salles) : des méandres, donc! Comme une vie sinueuse…

2014-10-mijo-bap1

Vous commencez par aller sur les toits! Dans la salle du rez-de-chaussée, sont présentées les ardoises de Bap (photo ci-dessus). Apparaissent dessus des silhouettes de maisons. Des architectures irréelles. Des fantômes de constructions: ça y est, vous êtes entrés dans l’univers de Bap!

Au premier étage, une installation faite d’objets anciens en pâte de verre dont les ombres portées, dans la pièce obscure, créent une ambiance fantasmagorique. Plus loin, des sculptures suspendues jouent les nids-cages et leurs ombres dansent sur murs et plafonds (vous pouvez même vous saisir des lampes et faire vos propres chorégraphies). Cette installation est reprise en variations dans la salle suivante sous forme de divers dessins petits formats.

Ailleurs, ce sont des images délicates (avec pochoir) en noir et blanc, qui évoquent la campagne. Mais, se découpent dessus, ici ou là, les silhouettes de grands cerfs et… d’éoliennes. La nature, dans sa vérité ancestrale et dans sa réalité actuelle. Vous retrouverez dans une autre salle de longs dessins d’une grande finesse qui tracent les champs à perte de vue de notre campagne française, dominés à l’horizon par les nouvelles forêts, celles des éoliennes. (photo ci-dessous, extrait)

2014-10-mijo-bap2

Il faut savoir que Bap reprend souvent un travail déjà exposé, car il le porte en lui, ne peut l’effacer de son existence. Il fait partie de ses “méandres”… Il le replace dans un autre contexte, l’aménage différemment, l’adapte au nouveau lieu et lui communique une autre signification. (Lisez les cartels qui vous donnent les informations sur l’historique de chaque travail)

Cette exposition suit donc l’idée de mémoire et de souvenirs qui laissent des traces (ombres, fantômes, silhouettes…). De chemin vécu, entre réel et imaginaire, entre concret et abstrait, entre vide et plein, entre passé et présent, entre apparitions et disparitions… Chaque salle a un lien avec les précédentes. Laissez-vous guider…

Les commentaires sont clos.

  1. Ne vous fiez pas aux indications sur les photos, dans ce texte elles sont un peu inversées (ou superflues!) Mais pas grave! Allez voir l’expo, ce sera encore mieux; ça vaut le coup! (La Source c’est du mercredi au dimanche, de 15h30 à 18h30)

    mijo le vendredi 10 octobre 2014 à 10h47