Crédit municipal de Dijon : L’association des usagers prête à assigner la ville de Dijon devant le tribunal administratif

L’association des clients et usagers du fait le point, dans un communiqué diffusé lundi 4 novembre, sur le transfert d’autorité du à celui de Bordeaux, le 12 novembre 2013. Elle prévient que si la mairie souhaite utiliser les fonds publics sociaux pour payer des dettes, elle se réserve le droit de saisir le Tribunal administratif…

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Crédit municipal de Dijon : les usagers privés de liberté de choix

Décidé entre le Maire de Dijon (PS) et celui de Bordeaux (UMP) sans consulter les usagers : tous les comptes bancaires (numéros modifiés), chèques, cartes, emprunts en cours, épargnes… sont transférés d’autorité au Crédit Municipal de Bordeaux.

L’avis des clients et usagers ne les intéresse pas. Après la réduction des effectifs pour rentabiliser au maximum les agences (pratique économique en vigueur qui produit pourtant tant de chômage et de pauvreté).

Usagers, le courrier fatal vient d’arriver : à compter du 12 novembre 2013 vous serez gérés par Bordeaux, que cela vous plaise ou pas ? Où sont la démocratie et la liberté de choisir ?

Le Crédit Municipal de Dijon ne survivra qu’au travers des prêts sur gages (ma tante). Malgré cela le Maire de Dijon, Président du Crédit Municipal projète d’utiliser les fonds propres de la banque (65 millions d’euros) pour payer des dettes, alors que le code monétaire et financier livre V, titre 1er, Chapitre 4 dans son article L514-4, précise notamment (extrait) : « … Si ces excédents et bonis ne sont pas intégralement utilisés à cette fin, le reliquat en est attribué à d’autres organismes d’aide sociale.

D’où la proposition de notre Association d’utiliser ces fonds sous l’égide du CCAS (centre communal d’action sociale) pour créer des dispensaires de quartier, un centre d’hébergement pour sans abri et réfugiés, une maison de retraite médicalisée, des logements étudiants, jeunes et sociaux…

Si le Maire de Dijon persistait à vouloir utiliser ces fonds publics sociaux pour payer des dettes, l’ACU-CMD sera amené à saisir le Tribunal Administratif.”

Les commentaires sont clos.