Tuberculose bovine : François Sauvadet demande des précisions au ministre de l’Agriculture

, président du conseil général de Côte-d’Or et vice-président du groupe UDI à l’Assemblée Nationale, revient sur un courrier qu’il avait adressé à Stephane Le Foll, ministre de l’Agriculture, à propos des problèmes de tuberculose bovine.

Les réponses fournies par le ministre ne semble pas satisfaisantes, notamment le point qui concerne l’indemnisation des agriculteurs touchés par l’abattage des troupeaux.

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Dans un courrier en date du 9 juillet 2013, j’ai attiré l’attention du Ministre de l’Agriculture sur les difficultés rencontrées par les éleveurs pour percevoir l’indemnisation leur étant due suite aux abattages de troupeaux touchés par la tuberculose bovine. Celui-ci vient de me répondre.

En effet, en Côte-d’Or, la majorité des indemnisations dues pour la période 2012-2013 demeuraient en suspens. Les indemnisations prévues étant différées, l’équilibre économique des exploitations se voyait mis en péril. M. LE FOLL m’a expliqué que la révision de l’arrêté du 30 mars 2001 était en cours. Cette réponse ne saurait me satisfaire. Elle ne permettra pas aux éleveurs de relever la tête dans cette période difficile.
Le dispositif expérimental d’acompte sur les indemnisations des éleveurs applicable en Bourgogne est toutefois un
premier pas dans la bonne direction. Outre un versement plus rapide des aides dues, je demande également une clarification des procédures en matière de labour des prés pour les élevages touchés par la tuberculose bovine. Le flou actuel est en effet générateur de tensions.

Ce flou n’a nullement été dissipé par M. LE FOLL. Enfin, j’ai demandé à M. le Ministre de l’Agriculture à quelle date serait créée la cellule épidémiologique, très attendue par les éleveurs, notamment sur les questions de propagation de la maladie. Selon la réponse ministérielle, le démarrage des activités de la Cellule Interrégionale d’Epidémiologie Vétérinaire devrait intervenir au début du mois d’octobre. Il y a urgence car il y a déjà eu beaucoup de temps perdu !”

Les commentaires sont clos.