Les policiers menacent de lancer une grève des PV

Photo Jérémie Lorand

Photo Jérémie Lorand

Le syndicat de police Alliance, deuxième organisation syndicale des gardiens de la paix, a appelé ce jeudi les policiers à faire la “grève” des procès verbaux pour une “durée indéterminée”. Le tout pour dénoncer la baisse de l’indemnité spéciale risque pour les élèves policiers, prévue par le gouvernement dans le budget 2014.

“Alliance prend acte de la décision gouvernementale de faire des économies budgétaires sur le dos des policiers en réduisant le salaire des élèves de 14%”, avance un communiqué du syndicat qui s’interroge sur la prochaine victime de Bercy. Le syndicat demande un “soutien ferme et direct du ministre de l’Intérieur”, afin de contraindre le ministère des Finances à faire machine arrière.

Et pour se faire entendre, les policiers ont décidé de lancer dès à présent un appel à une grève des PV à durée indéterminée. Pourquoi une telle action ? Car l’arrêt total de l’activité contraventionnelle coutera, selon le syndicat, “beaucoup plus cher à l’Etat que les économies que l’on veut faire sur le dos des policiers”. Le syndicat assure cependant que les infractions graves et réquisitions ne sont pas concernées.

Quant à ceux enfin qui penseraient pouvoir profiter d’une impunité passagère, gare, puisqu’il s’agit seulement de la police nationale ! Le mouvement ne concerne donc pas les gendarmes de la route ni les agents municipaux chargés de contrôler les stationnements payants.

Pour en savoir plus, lire le communiqué ci-dessous.

“Le gouvernement annonce dans le budget 2014, une économie de 12 millions d’euros par la diminution de l’indemnité de sujétions spéciales de police des élèves Policiers en école. Cette indemnité communément appelée prime de risque, passera de 26 % de la rémunération à 12 % pour les élèves gardiens de la paix et sous-officiers de gendarmerie au cours de leur année de formation…

ALLIANCE POLICE NATIONALE prend acte de la décision gouvernementale de faire des économies budgétaires sur le dos des Policiers en réduisant le salaire des élèves de 14%.

ALLIANCE n’acceptera jamais que l’Etat fasse des économies sur le dos des Policiers et tire la sonnette d’alarme : Si l’on touche aujourd’hui au salaire des élèves Policiers, qui seront les prochains impactés par la pression qu’exerce maintenant Bercy ?

Dans ce cadre, ALLIANCE POLICE NATIONALE attend un soutien ferme et direct du Ministre de l’Intérieur afin que Bercy revienne sur cette décision inacceptable.

Afin d’être solidaires avec nos collègues élèves, et pour que cesse cette injustice, ALLIANCE POLICE NATIONALE appelle dès à présent à une grève des PV à durée indéterminée.

ALLIANCE POLICE NATIONALE assure que l’arrêt total de l’activité contraventionnelle coutera beaucoup plus cher à l’état que les économies que l’on veut faire sur le dos des Policiers.

ALLIANCE POLICE NATIONALE appelle l’ensemble des syndicats de Police à s’associer à notre action pour défendre les intérêts des Policiers.

Si ALLIANCE POLICE NATIONALE a réussi à obtenir, seul, 2% de plus d’ISSP pour les gradés et Gardiens de la Paix en 2008, alors tous les syndicats de Police réunis réussiront forcément à faire reculer le gouvernement.

ALLIANCE POLICE NATIONALE souligne que déjà en 2013, le pouvoir d’achat des gradés et Gardiens de la Paix avait été lourdement impacté par un retard de paiement de six mois des points dus au titre de la catégorie B. A ce titre ALLIANCE POLICE NATIONALE s’inquiète de la date qui sera retenue pour le paiement des points catégorie B en 2014.
ALLIANCE POLICE NATIONALE avertit dès à présent le gouvernement que toute nouvelle atteinte au pouvoir d’achat des Policiers (nouveau retard sur le paiement des points de la catégorie B, ISSP…) entrainera une réaction très négative des gradés et Gardiens de la Paix.

ALLIANCE POLICE NATIONALE appelle donc tous les Policiers à la plus large mobilisation pour faire cesser totalement toute activité contraventionnelle (hormis les infractions graves et réquisitions) afin de rejeter ce projet funeste et de ne plus laisser le gouvernement réduire encore le pouvoir d’achat des Policiers.

Les commentaires sont clos.