Saint-Brisson : EELV partage “l’écœurement” de la maison du parc régional naturel du Morvan

Europe écologie – Les Verts partage la tristesse et l’écœurement de toute l’équipe de la maison du parc régional naturel du Morvan, après la violente agression dont elle a été l’objet.

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Saint Brisson : mise à sac du patrimoine

EELV partage la tristesse et l’écœurement de toute l’équipe de la maison du parc régional naturel du Morvan, après la violente agression dont elle a été l’objet.

Ce 18 septembre après-midi quelques 150 agriculteurs avec 40 tracteurs déversent du lisier, du fumier et des pneus. Ils saccagent le jardin, creusent des fossés en zone humide, polluent les étangs en n’oubliant pas les violences verbales et physiques. Tout semblant permis à la force brutale, après avoir cassé le poulailler, jeté du barbelé dans le pré des vaches, et mené des tentatives de destruction des arbres.

Le prétexte est un projet de protection du bon état écologique des eaux, proposé aux agriculteurs volontaires par le Parc, contre indemnisation. La crainte étant de voir cette mesure devenir obligatoire.

Le PNR est un lieu de discussion et d’expérimentation. Il agit en concertation constante avec les agriculteurs et fonctionne sur la base du volontariat. Les contrats déjà signés donnent satisfaction. Le projet incriminé a bien sûr été présenté à la FDSEA au sein de la commission agricole du parc.

Cette politique de conciliation et de réflexion gêne la FNSEA. Afin de continuer pour l’intérêt d’un petit nombre leur politique destructrice d’emplois agricoles et de territoire, menée depuis 30 ans avec la complicité des pouvoirs en place, certains dirigeants syndicaux jettent en pâture l’écologie à la vindicte populaire.

Les dégâts sont considérables. Renouer des liens et travailler en confiance sera difficile. Une telle violence attisée par une communication mensongère piétine la démocratie. Ces actes ne doivent pas rester impunis. Seule une décision de justice mettra le parc à l’abri de ces exactions.

Le PNR est une chance pour la valorisation d’une agriculture durable et respectueuse de l’environnement, pour le développement du tourisme et de l’économie locale. La campagne vivante n’est pas celle des sols et des eaux mortes. Chaque saison, de nouveaux agriculteurs s’engagent dans une production plus respectueuse des sols, des eaux et des consommateurs. Les écologistes seront toujours à leurs cotés. Ils soutiendront en particulier une nécessaire politique d’accompagnement financier.”

Les commentaires sont clos.