Aéroport Dijon-Bourgogne : Le personnel déplore “l’instrumentalisation des décideurs politiques”

Photo Jonas Jacquel

Photo Jonas Jacquel

Alors que l’ est au centre de tous les échanges (politiques), le personnel sort de sa réserve. Dans un communiqué diffusé à la presse, mardi 24 septembre, les vingt salariés rappellent les différentes missions de service qu’ils assurent au quotidien. “L’aéroport participe au désenclavement du territoire avec les liaisons régulières et quotidiennes Eastern Airways vers Bordeaux et Toulouse […] c’est un outil du dynamisme économique régional qui représente un coût, mais dont les retombées directes, indirectes et induites sont à considérer avec attention”.

Depuis l’annonce de François Sauvadet, président du conseil général de Côte-d’Or, d’arrêter de financer la structure à partir du 31 mai 2014, son avenir se fait plus sombre. “Nous voulons démontrer le rôle indispensable de l’aéroport vis-à-vis du territoire, de ses habitants et de ses entreprises”, poursuivent les salariés. “Les perspectives de développement sont donc vastes tant au niveau national qu’international”.

L’ensemble du personnel se dit déterminé à assurer ces missions et rappelle que l’aéroport – ennemi – de Dôle-Tavaux est sous procédure de surveillance de la Commission européenne. L’ensemble des salariés de l’Aéroport Dijon Bourgogne déplore que le sujet de l’aéroport soit “instrumentalisé de la sorte par les décideurs politiques à l’approche des prochaines échéances électorales”. Aussi, l’aéroport Dijon-Bourgogne mérite, selon eux, “une tout autre attention et surtout une tout autre ambition de ce qui est indispensable pour le développement économique de nos territoires”.

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Le personnel de l’Aéroport Dijon Bourgogne (20 salariés) souhaite aujourd’hui s’adresser à toutes les personnes concernées de près ou de loin par son activité (contribuables et électeurs, salariés et retraités, familles et étudiants, entrepreneurs et décideurs locaux, acteurs politiques…) et rappeler les différentes missions de service qu’il assure aujourd’hui au quotidien :

  • l’ Aéroport Dijon Bourgogne participe au désenclavement du territoire est/ouest avec les liaisons régulières et quotidiennes Eastern Airways vers Bordeaux et Toulouse (16 liaisons/semaine).
  • l’ Aéroport Dijon Bourgogne, outil du dynamisme économique régional représente un coût, mais les retombées directes, indirectes et induites sont à considérer avec attention ; les clients des vols commerciaux et privés sont des consommateurs avertis de la richesse de l’offre proposée par une région telle que la Bourgogne (commerces, tourisme, gastronomie…),
  • l’Aéroport Dijon Bourgogne participe à l’attractivité et au rayonnement international de Dijon « Capitale régionale et Cité gastronomique » ; les vols en provenance des Etats Unis, de Russie et d’Asie sont fréquents (statistiques à l’appui), il s’agit dans la majorité des cas d’intervenants dans l’économie de notre région,
  • l’Aéroport Dijon Bourgogne participe à son niveau à l’emploi en étant un des facteurs incontestables à l’installation d’entreprises dans la région Bourgogne pour faciliter les déplacements d’affaires efficaces, utiles à leurs activités ; l’Aéroport Dijon Bourgogne accueille notamment 3 entreprises basées (soit une cinquantaine d’emplois supplémentaires qui génèrent eux-mêmes des emplois indirects..),
  • l’Aéroport Dijon Bourgogne et ses vols (charters notamment) permettent aux bourguignons de voyager de chez eux sans les inconvénients des grands aéroports (distance, parking payants, attente…),
  • l’Aéroport Dijon Bourgogne est un outil de santé publique à disposition de BIO MEDECINE en permettant l’accueil des vols sanitaires et des équipes médicales pour des missions d’évacuation et de transplants ; le système d’astreinte d’une équipe de 2 personnes de l’aéroport permet chaque nuit et jour férié d’ouvrir le terrain pour ces missions vitales. Dans le domaine de la santé publique, il est d’ailleurs probable d’accueillir l’hélicoptère du SAMU21 une fois l’hôpital général fermé en janvier 2014

Cette liste, loin d’être exhaustive, de missions assurées par l’aéroport démontre son rôle indispensable au service d’un territoire, de ses habitants et de ses entreprises. Les perspectives de développement sont donc vastes tant au niveau national qu’international. L’ensemble du personnel est déterminé à assurer ces missions : il satisfait aux audits auxquels il est soumis (sûreté, qualité…) : l’Aéroport Dijon Bourgogne a obtenu la certification Qualité ISO 9001 en mai 2013 ainsi qu’un agrément IATA pour les qualités de son service pétrolier ( essence avion) dans une période d’incertitude et de restriction budgétaire, signe de l’engagement du personnel à satisfaire ses clients.

Nous souhaitons rappeler que si nous sommes aujourd’hui directement impactés par le développement de l’aéroport de Dole-Jura, le projet Renaissance antérieur à celui-ci, a su fédérer le Conseil Régional de Bourgogne, le Conseil Général de Côte d’Or et le Grand Dijon de 2006 à mai 2013 (ainsi que la CCI). La légitimité du projet Renaissance de l’Aéroport Dijon Bourgogne tient dans la volonté toujours affichée des collectivités à maitriser les dépenses publiques dans un cadre légal. A contrario, nous devons aujourd’hui préciser que l’aéroport de Dole-Jura, dont les dépenses de fonctionnement et de développement ont été décidées a postériori par seul le Conseil Général du Jura, est aujourd’hui sous procédure de surveillance de la Commission Européenne.

Aujourd’hui, l’ensemble des salariés de l’Aéroport Dijon Bourgogne déplore que le sujet de l’aéroport soit instrumentalisé de la sorte par les décideurs politiques à l’approche des prochaines échéances électorales. Aussi, l’Aéroport Dijon Bourgogne mérite une toute autre attention et surtout une toute autre ambition de ce qui est indispensable pour le développement économique de nos territoires.

Nous appelons toutes les personnes concernées par le développement de l’Aéroport Dijon Bourgogne à exprimer leur soutien”.

Les commentaires sont clos.

  1. bravo Messieurs les politiques,je sais à présent que mon vote sera pour la droite aux prochaines élections vus le fiasco provoqué par vos decisions à coté de la plaque .
    c’est vraiment dommage pour notre aéroport qui pourtant avait de l’avenir si on ne l’avait pas consciemment laissé tombé.
    bravo messieurs !!!!!

    Chino le mardi 13 mai 2014 à 13h23