Le Grand Dijon va pouvoir bénéficier du dispositif des emplois francs

Dans une interview au quotidien Le Parisien, François Lamy, le ministre de la Ville, annonce que le dispositif des devrait désormais concerner 41 villes contre dix actuellement. Dijon en fait partie.

Passé relativement inaperçu depuis son lancement en juin 2013, l’emploi franc est une aide de 5 000 euros, versée pour les entreprises qui s’engagent à recruter en CDI un jeune de moins de 30 ans, issu d’une zone urbaine sensible. Dans le Grand Est, Nancy, Belfort-Montbéliard, Strasbourg et Troyes sont aussi concernés.

“L’objectif, c’est de faire remonter leur curriculum vitae dans la pile grâce à un coup de pouce financier”, explique le ministre. Comprenez par là, en finir avec la discrimination à l’adresse. Près de 25 millions d’euros sont prévus pour financer cette mesure. Loin des 2,3 milliards débloqués pour les emplois d’avenir.

Dans le détail, cinq communes de l’agglomération vont pouvoir bénéficier de ces contrats : Chenôve, Dijon, Longvic, Quetigny et Talant. Reste que les opportunités risquent d’être rares : le président a fixé un objectif de 5 000 emplois francs d’ici à la fin de l’année…

Les commentaires sont clos.