Tribu, le festival qui décoiffe

2013-09-23-tribu-festival-affiche-masque

Le monde (de la culture) se divise en deux catégories, ceux qui ont le répertoire classique chargé, et ceux qui creusent. Zutique, creuse.

Provoquant des rencontres métissées et insolites, suscitant la réintégration du très vivant Espace Boutaric aux Grésilles, orchestrant autant de réflexions entre gens concernés, régénérant quartiers et fanfares survoltées, l’organisation dijonnaise mouille la chemise toute l’année autour de projets culturels de terrain.

Du 21 au 29 septembre 2013, Zutique production occupe l’espace et propose son 14ème festival Tribu dédié aux musiques d’ailleurs. Celles qui décoiffent.

Sélection.

Tribu l’africaine …

2013-09-23-Seun-Kuti-egypt80

Les trois premiers jours seront africains. De cette Afrique qui relève la tête pour exister aux yeux du monde et défendre les droits humains. Par exemple, le Delft Big Band, issu des quartiers déshérités de Cape Town en Afrique du Sud où subsistent la fracture sociale et des relents de racisme issus de l’apartheid, se pose avec son orchestre ce lundi 23 septembre à 20 heures, comme un ambassadeur de la jeunesse défavorisée des townships. (Plus d’infos ici …)

Mais c’est aussi le Nigéria, avec Fela Kuti. On le découvre via le film Music is the Weapon (1982), littéralement “La musique est une arme”, il revient mardi 24 septembre à 18 heures sur les années d’engagement politique du créateur de l’afrobeat.

Seun Kuti (écouter ici), son fils, sera présent à l’issue du film pour tailler la bavette avec le public (le programme ici). Il monte sur scène le lendemain, mercredi 25 septembre à 20 heures pour un concert explosif, aux mélodies frénétiques et aux discours politiques et sociaux à faire dresser les cheveux du consensus. (Plus d’infos ici …)

Photo Benjamin Colombel

Photo Benjamin Colombel

Mardi 24 septembre, c’est une Victoire du Jazz qui sera présente sur scène à 20 heures (en savoir plus ici). La franco-camerounaise Sandra Nkaké s’immerge dans une musique soul armée d’une incroyable voix, chaleureuse et grave. (Ecouter ici) Une soirée accompagnée de spécialités maliennes.

Afin de ne pas seulement découvrir l’Afrique en touriste, Le Miroir vous conseille le stage de danse Shangaan dance, issue de la province du Limpopo (Afrique du Sud). De quoi se transporter samedi 28 septembre à 16 heures dans le monde survolté de ce qui sera le concert le soir même à 20 heures, dans le cabaret éphémère du Port du Canal. (Plus d’infos ici)

Tribu fait la fête gratuite

Photo Zutique productions

Outre la projection du film Music is the Weapon, plusieurs événements gratuits sont offerts par le festival. Parmi eux, la Jam session ouverte à tous les musiciens désireux de partager un moment de créativité mercredi 25 septembre à 18 heures. Jeudi 26 septembre à 18 heures, c’st un apéro-concert qui est proposé avec le groupe de jazz vibraphonique Metal-o-Phone.

Plus participatif encore, c’est la folle fanfare dijonnaise Ze Funky Brass Band, qui défilera au Port du Canal de Dijon samedi 28 septembre à 18 heures, suivie le dimanche de l’orchestre municipal du Grand Mas à 13 heures pour jouer du Elvis, Johnny Cash ou Sex Pistols, bref, inratable avant le Love Bal à 15 heures (cadeau spécial à ceux qui viennent en Love mobylette).

infos pratiques : Voir ici le programme 

Les commentaires sont clos.