Dijon met les petits plats dans les grands

Photo Jonas Jacquel

Photo Jonas Jacquel

Fraichement auréolée du titre de Cité de la gastronomie, aux côtés des villes de Lyon, Tours et Rungis, Dijon donne un écho particulier à la 3ème édition de la , à partir du 19 septembre 2013.

Banquets populaires, dégustations, menus spéciaux. La gastronomie retrouve ses lettres de noblesse durant quelques jours. Alors qu’en 2012, plus de 150.000 professionnels ont permis l’organisation de 3.800 événements dans toute la France, il faudra compter, pour cette troisième édition, sur plus de 7.000 initiatives. Dont quelques une remarquées à Dijon.

“Ce rendez-vous a tout pour devenir un point d’orgue de la saison touristique”, assure Didier Martin, adjoint au maire de Dijon. “L’arrière-saison est des plus importante pour la région et les manifestations qui s’enchainent peuvent le prouver : Fête de la gastronomie, semaine du goût, foire internationale et gastronomique et enfin les Trois glorieuses dans le monde de la vigne”.

Le menu est donc loin d’être épuisé et se décline même en plusieurs plats :

Amuse-bouche : le show-gourmand | jeudi 19 septembre à 19h30

Dans les allées du Jardin botanique de l’Arquebuse, quinze restaurateurs vont poser leurs assiettes, spécialement concoctées pour l’occasion. “Une quarantaine de préparations différentes seront proposées”, atteste Éric Brionès, président des Restaurateurs de France Bourgogne Franche-Comté. “Ils seront accompagnés de plusieurs vignerons qui feront découvrir un blanc et un rouge de leur climat”. 500 personnes ont déjà réservé leur place et le restaurateur ambitionne d’en accueillir 900. Pour Stéphane Derbord, chef du restaurant du même nom, cette manifestation doit surtout permettre au public “d’être acteur de la gastronomie et découvrir des produits”.

Entrée : 8 euros, réservation obligatoire

Entrée : Le menu des petits ducs | vendredi 20 septembre à midi

Chaque jour, la cuisine centrale de la ville sert près de 7.300 repas pour les écoles maternelles et primaires. “Neuf enfants sur dix ne savent pas reconnaître une betterave”, note Daniel Ginsberg, directeur de la cuisine centrale. “Nous avons donc pour mission de concocter des plats bon et sain tout en apprenant aux enfants à déguster de nouveaux produits”. La principale difficulté réside dans la nécessité de leur faire aimer ces produits ! 900 kilos de pintade, 260 kilos de saumon, 1,2 tonne de légumes et 15.000 pièces de fromage vont ainsi être préparés dans le quartier Stalingrad, le vendredi 20 septembre. “Nous voulons prouver que nous pouvons bien travailler avec de bons produits, le tout dans une restauration collective”.

Ce repas aux accents gastronomiques ne sera que le premier d’une longue série. Lors de la semaine du goût, les enfants pourront goûter un menu dit “de la criée” le lundi, un bourguignon le mardi, un “Rabelaisien”, le jeudi et un typiquement lyonnais le vendredi. Le tout pour rendre hommage aux trois autres villes – Rungis, Tours et Lyon- sélectionnées avec Dijon pour faire partie du réseau de .

Plat : C’est la bouffe à Rousseau | vendredi 20 septembre à 19h

Sortez vos chaises et attablez-vous en pleine rue. C’est en soi le mot d’ordre de cette grande bouffe organisée par l’union commerciale des quartiers Jean-Jacques Rousseau et antiquaires de Dijon. À 19h, la rue sera rendue aux piétons et des tables seront dressées nappées et décorées. “Nous pourrons nous étaler de la place de la République jusqu’au chevet de Notre-Dame”, détaille Valérie Grandet, président de l’union commerciale qui compte bien faire le plein. “Des commerçants, mais aussi des riverains et des habitués du quartier”. L’ensemble sera animé par un groupe de musique.

Participation gratuite. Panier-repas disponible à 20 euros

Fromage : Le fantastic Pic Nic | samedi 21 septembre à partir de 10h30

Un déjeuner sur l’herbe. Comme l’année dernière, Bourgogne tourisme renouvelle son opération. Cette fois-ci le site retenu est le port du canal de Bourgogne. À quelques mètres de la future Cité de la gastronomie. Il sera d’ailleurs possible de visiter le site de l’hôpital général avant de partager ce repas sur les pelouses du port.

Inscription obligatoire pour les visites

Dessert : Le dej du Grand Dej | dimanche 22 septembre de 10h à 18h

Rendez-vous désormais habituel, le Grand dej des associations va revêtir un aspect gastronomique pour cette édition. Le chef dijonnais Jean-Paul Seurat (La Fringale) va en effet enfiler son tablier pour venir aider les bénévoles de l’organisation avec un objectif : “Améliorer la qualité, sans augmenter les prix”, assure Marlène Perraud, directrice de l’Union départementale des MJC. On nous promet par exemple des frites fraiches, des sauces maison, du pain de qualité pour les sandwichs.

Entrée gratuite

Les commentaires sont clos.