Relaxe d’Emmanuel Giboulot : EELV souligne “une victoire pour l’environnement et la santé”

Suite à la relaxe du viticulteur , EELV Bourgogne se félicite de la décision de la Cour d’Appel de Dijon. “Ce choix courageux doit désormais faire prendre conscience aux pouvoirs publics que la concertation et l’expertise de l’ensemble des professionnels et des citoyens doivent être intégrées dans leurs décisions”.

Lire le communiqué ci-dessous.

“EELV Bourgogne se réjouit de la décision de la cour d’appel qui a relaxé Emmanuel Giboulot. Elle légitime, à l’image de ce que nous soutenons depuis toujours, sa volonté de vouloir préserver l’environnement et la santé des citoyens. Elle reconnaît également le droit de respecter les équilibres naturels et les régulations hors intervention chimique. Nous espérons qu’elle servira de jurisprudence et permettra à tous les autres agriculteurs et viticulteurs biologiques qui cherchent à protéger les fragiles équilibres, la biodiversité de ne pas avoir à épandre de produits dangereux pour la santé humaine et la nature.

Ce choix courageux et fortement soutenu par un comité de soutien, dont EELV est partie prenante depuis le début, doit désormais faire prendre conscience aux pouvoirs publics que la concertation et l’expertise de l’ensemble des professionnels et des citoyens doivent être intégrées dans leurs décisions.

La justice a montré sa capacité à répondre aux attentes des citoyens qui appellent les autorités publiques à soutenir des modes de production durable et à accompagner un autre modèle de développement.

Nous sommes désormais à un tournant. L’Etat comme les collectivités locales ne doivent plus s’affranchir de l’expertise et de l’avis des citoyens dans les décisions qui sont prises et qui les concernent. C’est particulièrement important en matière d’environnement.

Cela doit se traduire par un mode de fonctionnement tourné vers plus de démocratie.

La transition écologique s’accompagne d’une transition démocratique qu’il convient d’urgence d’engager !”

Les commentaires sont clos.