Le Miroir Magazine #7 vous accompagne avant les fêtes

2014-11-28-miroir-magazine-7-couverture

Nous y sommes. L’année se termine. Dans l’esprit de tous, nouvellement emmitouflés dans d’épais manteaux, une réflexion s’impose : il va falloir passer l’hiver ! Voilà une expression aussi universelle que polysémique. Mais pas question d’oublier votre Miroir Magazine. Nous vous avons préparé un numéro spécial avec de quoi animer vos différents repas de réveillon.

La saison est des plus rudes pour chacun, mais pas pour les mêmes motifs. Chacun voit l’hiver à sa porte – quand il a la chance d’en posséder une. Il y a d’abord les frileux, ceux qui craignent le climat bourguignon et son taux d’humidité réputé dans le monde entier pour atteindre des sommets. Prenant leur mal en patience, ils vont devoir rester bien au chaud et tenter de survivre à l’hiver.

Pour une minorité d’autres, survivre à l’hiver prend justement tout son sens. Ceux qui, sans plus aucun proche ni logis, ont perdu jusqu’à l’espoir d’atteindre le printemps. À Dijon, un demi-millier de demandeurs d’asile s’apprête une nouvelle fois à passer le Nouvel An dehors ou dans un squat de fortune. Ils ont leur pays et leur vie menacée, il y a parfois plus de deux ans pour atterrir ici, briguant un très hypothétique droit d’asile auprès d’un État de plus en plus strict.

Après fait la Une de la presse locale devant l’urgence et les expulsions de squat en 2012, nous avons souhaité refaire un point sur cette situation sociale désastreuse. Car malgré l’oubli médiatique, ils sont toujours des centaines à entamer pour certains un quatrième hiver avec peu de perspective d’avenir…

Mais loin de nous l’idée de vous culpabiliser. À l’abri des affronts du froid, dans une ambiance confortable, la lecture de ce numéro sera un loisir parfait pour passer l’hiver, intelligemment. Une occasion parfaite pour vous informer du monde qui vous entoure, ses enjeux, ses acteurs. Et pourquoi pas de préparer les fêtes de Noël en glanant quelques idées d’achat ou de cuisine, toutes plus locales les unes que les autres.

Quant à la rédaction, elle aussi tentera de “passer l’hiver” dans un contexte financier toujours plus difficile pour la presse locale, affrontant autant l’adversité que le froid. On espère donc sincèrement vous dire à l’année prochaine, l’hiver passé !

Pour vous faire une idée, feuilletez les premières pages du magazine

Les commentaires sont clos.

  1. Des soucis? Ah, non, pas vous! :(

    CamilleG le vendredi 28 novembre 2014 à 10h39

  2. excellent reportage-enquête sur les sans-papiers, bravo… Le sujet était dur

    mijo le samedi 6 décembre 2014 à 11h54

  3. Je rejoins Mijo. Je viens de lire d’une seule traite le reportage sur les sans-papiers. Ca se lit comme un roman, on a envie de savoir la suite. J’ai feuilleté la suite du numéro, elle m’a l’air extra. Je trouve que la mise en page est plus sympa, aussi.

    CamilleG le dimanche 14 décembre 2014 à 11h49