Journée d’étude : ados, les parents parlent de vous

Lors de la troisième journée d’études interrégionales de l’enfance et de l’adolescence qui aura lieu vendredi 28 novembre 2014 de 8h30 à 17 heures, les parents pourront perfectionner leur rapport à leur adolescent, grâce à des tables rondes autour de questions telles que “Les troublantes surprises de la maturation cérébrale à l’adolescence”, “Le bien-être à l’école : présentation du dispositif « Aller Bien  pour Mieux Apprendre » ou encore “Entre autonomisation et individualisation, quand les besoins de l’ado mettent en crise l’équilibre familial” et bien sûr “Vie affective et sexualité des adolescents”.

Le tout en présence de : François-Xavier Dugourd 1er vice-président du Conseil Général, président du  Comité de pilotage de l’Adosphère, Alain Morin, directeur de la santé publique à l’ARS,  Véronique Cazin chef de service JSVA à la DDCS (sous réserve),  Pascale Sturla Bordet, attachée de direction à la CAF,  Bruno Madelpuech, directeur général du CHS la Chartreuse,  Francoise Jung, directrice de l’Adosphère et  Elsa Massabie, médecin coordonnateur à l’Adosphère.

Télécharger le document PDF (84KB)

Lire ci-dessous le communiqué :

Le Conseil Général pilote la protection de l’enfance en Côte-d’Or

Acteur majeur de la protection de l’enfance, le Conseil Général mène au quotidien des actions de prévention et de protection auprès des enfants et des familles. Cette mission est assurée par les agents de l’Aide Sociale à l’Enfance ainsi que par l’ensemble des services présents en Côte-d’Or. Pour guider leurs actions, le Conseil Général s’appuie sur le Schéma Départemental Enfance Famille. Le schéma 2010-2014 sera évalué en fin d’année alors que le schéma 2015-2019 est en cours de finalisation.

« Les enjeux de l’adolescence pour la vie à venir sont cruciaux pour les jeunes qui ne sont plus des enfants et pas encore tout à fait des adultes. Se préparer à entrer dans le monde des « grands » implique des choix à faire, des décisions à prendre, des initiatives à avoir. Une volonté d’émancipation qui passe parfois par des débordements, des excès et des conflits dont les parents ne comprennent pas toujours le sens. Cette troisième journée d’étude proposée aux professionnels de l’adolescence leur permettra de mieux comprendre comment font les jeunes d’aujourd’hui pour grandir, se construire et s’épanouir. Le Conseil Général poursuit son soutien à la Maison des Adolescents accessible à tous les adolescents de 12 à 25 ans et à leur entourage, parce qu’elle œuvre à leur mieux-être et à celui de leur famille pour un bien vivre 100 % Côte-d’Or. »

François Sauvadet

Les commentaires sont clos.