“Dégager des marges pour investir”, le préfet de Bourgogne intervient sur la fusion des régions

Dans un discours donné devant le Conseil générale de Côte-d’Or, ce lundi 24 novembre 2014, Eric Delzant, le préfet de la région Bourgogne a encouragé la fusion des régions :

“L’objectif de ce texte est de faire en sorte que nos régions puissent, dans la compétition européenne, jouer leur rôle. Il ne s’agit pas simplement d’avoir des régions compétitives, il s’agit d’avoir des régions fortes qui puissent, par la mutualisation de leurs moyens de fonctionnement, dégager des marges pour investir. La région Bourgogne va fusionner avec la région Franche-Comté. La nouvelle géographie régionale, qui entrera en vigueur au 1er janvier 2016 doit permettre à la nouvelle région d’être plus forte, dotée d’une taille adaptée aux enjeux économiques et de mobilité, qui lui permettra d’exercer à la bonne échelle leurs compétences stratégiques, de rivaliser avec les collectivités comparables en Europe et de réaliser des gains d’efficience.”

Il évoque la loi NOTRE de réforme territoriale : “Le projet de loi NOTRE doit débuter sa discussion prochainement. Il est clair qu’à la faveur d’un dialogue que le Gouvernement a voulu constant et constructif avec les parlementaires, les associations d’élus et les élus eux-mêmes, le projet de loi actuellement déposé au Parlement devrait évoluer. Vous avez entendu comme moi les mots que le Premier ministre a prononcés devant l’Assemblée des départements de France. Après 2020, le paysage territorial aura évolué. Les régions se seront appropriées leurs nouvelles compétences ; les intercommunalités structureront – plus encore qu’aujourd’hui – les territoires. Alors, le cadre départemental pourra évoluer. Le Premier Ministre a rappelé que cette évolution se ferait par étapes. Laissons le temps au débat démocratique de s’exprimer.”

Lire ci-dessous et en intégralité le discours d’Eric Delzant :

Télécharger le document PDF (111KB)

Les commentaires sont clos.