Dijon : Une conférence sur le socialisme et la sensualité, jeudi 27 novembre

Socialismes et émancipation sensuelle sont-ils compatibles ? C’est à cette question que Thomas Bouchet tentera de répondre en passant au crible du plaisir des sens deux siècles d’histoire des socialismes français, jeudi 27 novembre de 17h à 19h.

Lire le communiqué ci-dessous

Les Fruits défendus. Socialismes et sensualité du XIXe siècle à nos jours.

Conférence de Thomas Bouchet, MSH de Dijon, Forum des Savoirs, 27 novembre 2014, 17h-19h.

Résumé :
Socialismes et émancipation sensuelle sont-ils compatibles ? C’est à cette épineuse question que Thomas Bouchet tentera de répondre en passant au crible du plaisir des sens deux siècles d’histoire des socialismes français. Depuis les harmonies sensuelles de Charles Fourier jusqu’au socialisme gouvernemental d’aujourd’hui, via les colonies libertaires de la Belle Époque, les colonnes de L’Humanité ou encore les fêtes de Lutte ouvrière, deux tendances s’opposent : d’un côté, dominants, des socialismes anguleux adeptes de l’ascèse militante ; de l’autre, minoritaires, des socialismes tout en rondeurs qui intègrent la bonne chère, la fête et l’amour à leurs programmes.

Thomas Bouchet, maître de conférences en histoire contemporaine à l’, membre du Centre Georges Chevrier, a notamment publié : [avec Michèle Riot-Sarcey et Antoine Picon], Dictionnaires des utopies (Larousse, 2007), Noms d’oiseaux, l’insulte en politique de la Restauration à nos jours (Stock, 2010, Lgf en 2011) et Les Fruits défendus. Socialismes et sensualité du XIXe siècle à nos jours. Paris, Stock, 2014.

Les commentaires sont clos.