Rececoupage électoral : “Un charcutage politicien ruralicide”, selon Mary Quintallet

, conseillère municipale de Gevrey-Chambertin, considère que le redécoupage des cantons de la Côte-d’Or, voté par le conseil d’Etat, est un charcutage électoral et politicien ruralicide. La conseillère parle même de “sacrifice” fait par Jean-Claude Robert, chef de file de l’opposition au conseil général.

Lire le communiqué ci-dessous

“Jean Claude Robert, actuel conseiller général de Gevrey-Chambertin se réjouit de la récente décision du conseil d’Etat qui valide le découpage territorial de la Côte d’Or.

Ce découpage est en réalité un charcutage électoral et politicien ruralicide.

Jean Claude Robert se félicite en fait de la disparition programmée en mars 2015 du canton de Gevrey-Chambertin dont il est l’élu depuis 1979, au siècle dernier…

Le territoire se retrouvera dilué dans un nouveau canton, qui s’appellera dorénavant canton de Longvic. Gevrey va perdre en mars 2015 son titre historique de chef lieu de canton au profit de Longvic et glisse insidieusement dans l’aire d’influence du Grand Dijon avec toutes les conséquences financières et humaines désastreuses pour nous tous.

Ce que j’avais dénoncé lors de ma campagne électorale et qui avait été raillé par mes adversaires socialistes se concrétise.

Jean Claude Robert se réjouit ainsi de sacrifier avec ses amis politiques, l’identité et l’homogénéité du canton de Gevrey-Chambertin. La communauté urbaine deviendra très vite une métropole qui lorgne déjà sur les réserves foncières des communes du canton de Gevrey, pour densifier l’habitat, nous faire perdre notre identité et détériorer notre cadre de vie !

Alors, oui, bravo Monsieur Robert pour ce travail de dépeçage !

Les commentaires sont clos.