Ouvertures dominicales du Grand Dijon : Le Medef reconnait une “avancée positive”

Le Medef Côte-d’Or se félicite, dans un communiqué, de l’accord sur les ouvertures dominicales pour les communes du Grand Dijon.

Lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Reconnaissant l’avancée positive avec un 3ème dimanche en 2015 contre deux jusqu’alors, et au vu de l’imminence d’une évolution réglementaire annoncée par le Ministre MACRON, l’organisation patronale a signé, ce lundi 17 novembre, l’accord réduisant les cinq ouvertures dominicales autorisées par la Loi à trois pour le Grand Dijon.

Considérant l’incohérence d’un accord visant à réduire les possibilités offertes par la Loi, au détriment de la liberté des chefs d’entreprise et en décalage avec l’évolution de la société et les attentes de nombre de salariés, le MEDEF Côte-d’Or avait refusé ces dernières années de signer l’accord visant à autoriser seulement deux ouvertures dominicales sur le Grand Dijon.

L’accord conclu ce lundi 17 novembre présente donc un signe d’avancement encourageant, que le MEDEF Côte-d’Or souligne en y apposant à nouveau sa signature : les commerces du Grand Dijon pourront ouvrir trois dimanches en 2015.

Pierre-Antoine Kern, Président du MEDEF Côte-d’Or, déclare : « Ce passage de deux à trois dimanches était une condition que nous avions posée pour envisager de signer l’accord à nouveau. Il faut encore laisser aux entreprises la possibilité de s’organiser comme elles le souhaitent. Mais ce n’est qu’un léger mieux ! Le Ministre de l’Économie prévoit de proposer le passage de cinq à douze dimanches par an. Les cinq premiers seraient laissés à l’initiative des entreprises, et les sept autres seraient soumis aux maires. Ouvrir les commerces du Grand Dijon un dimanche de plus va donc dans le bon sens, et l’accord signé donne la possibilité de revoir le nombre d’ouvertures si la Loi évolue. A ceux qui pensent que cela ne crée pas d’activité car le pouvoir d’achat est constant, je tiens à préciser que les contreparties prévues par la Loi en majoration de salaire donnent aux salariés des revenus supplémentaires. Par ailleurs, le travail dominical est créateur d’emploi, ce qui explique que les jeunes générations de salariés y soient le plus favorables. »

Les commentaires sont clos.